dimanche 13 janvier 2008

La galète dé roua

En un mot comme en cent, je dirais « marre de la galette !! ».

Et je monterais bien un collectif contre la galette, tiens.

J’vais vous dire quand je fus jeune (non, ce n’était pas au temps des dinosaures. Non, pas Napoléon non plus. Grrr), quand je fus jeune on passait Noël, le jour de l’an puis venait le jour de la galette. C’était le premier dimanche de la nouvelle année. Un truc comme Et pis Fanny…

L’épiphanie, ça nous vient des rois mages. Vous savez les trois mecs en tuniques bariolées et cousues de fil d’or qui ont suivi l’étoile vers l’étable. Bon ils étaient partis avec 3 galettes, mais comme ce sont des mecs, ils se sont perdus et ils en ont bouffé deux en route. Il en restait une quand même, arriver les mains vides s’aurait pas fait sérieux. Bref les trois là, Melchior, Baltazar et Gaspard arrivent dans l’étable là où est né une semaine avant un p’tit mec. Comment il s’appelle déjà ? Vous savez il porte un nom de saucisson… Non pas Justin Bridou. Ah oui Jésus.

« Salut on amène la galette »

« C’est pas trop tôt » firent en chœur Marie et Joseph. « A genoux depuis une semaine devant le berceau on allait finir par faire une arthrose ».
« Mariiiie, sort le cidre ! »
« Jésus, cache toi dans la paille. Elle est pour qui cette part là ? »

T’imagine. T’imagine ta meilleure copine vient d’accoucher dans l’étable américaine de Neuilly, Hauts de Seine. T’arrive. La famille est réunie.
« Salut, j’ai amené une galette ».

Silence.

T’aurais pu amener de la layette, des fleurs, un T-shirt marqué « like a virgin », non t’as amené une galette.
Ta copine te rappelle gentiment que son pitchoune s’appelle Marie-Charlotte.
Là t’as l’air bête.
Ane et Bœuf, sortez de ce corps !!!

En plus la galette c’est gras et lourd. Déjà t’as pas encore digéré les agappes de Noël et du Jour de l’an que v’lan v’là la galette. Surtout qu’en Paris elle est feuilletée au beurre pur margarine et fourrée à la frangipane aux amandes OGM.

La galette elle peut mettre en faillite toute l’économie agro-alimentaire.

T’as remarqué ? Tu manges un bout de galette au goûter, eh ben le soir t’as toujours pas faim. Au petit-dèj suivant non plus. Au déjeuner toujours pas. Faut attendre le soir pour, en scrutant le fond de ton estomac, espérer voir un p’tit trou.

C'est là qu'on t'invite. "Allez tu prendras bien un bout de galette ?"

De quoi tuer une économie je te dis.


Tout ça pour dire que la galette maintenant on la mange même avant la bûche. Du coup la bûche tu la regarde d’un drôle d’œil. Vu que t’as encore l’estomac plein.
La galette t’en manges encore 15 jours après l’épiphanie.

Tiens hier je passe à Belle Epine, centre commercial centre du monde pour ceux qui sont de la région.
C’était les soldes. J’y suis pas allée pour ça. Mais bon du coup y avait du monde.
Beaucoup de monde.
Du coup allez boire un café relève de l’exploit himalayen. Paul Emile Victor n'y aurait pas trouvé son chien de traineau.
J’avais envie de grignoter un truc avec mon café, je méritais bien ça après ma demi-heure d’attente face qui passait son temps à dire « non plus de thé », « non plus de chocolat », « non plus de tartes ».
« Vous avez quoi alors ? »
« Du café ». et « de la galette ».
De la galette nature, frangipane, à la pistache, aux amandes, au chocolat, à la pommes, provencale…
« Juste un café, merci ».

Oui je résiste.

Car je suis consciente qu’en acceptant une galette je mets en péril non seulement l’économie agro-alimentaire mais la mondialisation. Quid des fraises importées pour faire mes tartes préférées en hiver ? Quid des graines de pavot importées de l’afghanistan pour faire déco sur les gâteaux ?

Sans compter qu’avec la galette y a la fève. Ah oui faut pas l’oublier. Celle qui fait briller les yeux des gamins. Qui dit fève dit couronne. Alors ça, si vous voulez un conseil, lorsque vous allez manger la galette chez quelqu’un débrouillez-vous pour qu’il y ait un gamin. Vous pouvez être sûr qu’on fera tout pour lui refourguer la part avec la fève. Et c’est lui qui portera avec fierté la couronne. C’est toujours ça de commentaires pour soi en moins.

Donc la galette mon esprit charitable, équitable et mes hanches lui disent non merci.

Mais comme vous le savez surement les rois mages ils n’ont pas amené que la galette (d’ailleurs ils l’ont pas amené la galette, faudrait voir à rétablir la vérité, mais c’est une autre Histoire).

Melchior il a amené de l’or, Gaspard a apporté de l'encens et Balthazar, de la myrrhe.

Franchement, vous je sais pas, mais moi ça me conviendrait bien mieux que la galette.

A l’année prochaine !!

6 commentaires:

  1. C'est ca qui est bien quand on habite seule on peu esquiver se genre de truc ^_^ héhé...
    Et puis ya plein de truc a ajouter pour la féve. Le plus souvent on tombe dessus en coupant la galette, donc aprés c'est "non regardé pas et tout" on essais de cacher le morceau comme on peu mais c'est toujours visible... Et si on tombe pas dessus en decoupant la galette ben c'est quelqu'un qui se casse les dents dessus parce qu'il fait pas gaf...
    Et la distribution aussi, le genre "c'est le plus petit qui choisi pour qui c'est" et bien sur le plus petit c'est qui? Ben c'est moi tiens... Alors faut leur faire plaisir faire croir qu'on est heureuse meme si c'est pas le cas...
    En plus elles sont toujours dégueulasse leur galette, mais bien sur faut faire un effort et manger un bout... Et bien sur meme si on prend un micro bout qui qui tombe sur la féve? Faut croir qu'ils le font exprés, et aprés "met la courone" nan veu pas la couronne "mais si met la couronne t'as eu la féve" NAN! j'ai passé l'age!! Mais bien sur on vous met la couronne de force! tsss...

    Nan franchement bien heureuse d'etre seule cette année et d'esquiver le truc ^_^

    RépondreSupprimer
  2. Ouais et en plus t'as le droit à "allez maintenant faut choisir ton roi !"...

    RépondreSupprimer
  3. Moi jaime bien la galette !! Et puis je ne fais que la manger, j'ai jamais la fève d'abord :))

    RépondreSupprimer
  4. Ah non! On m'a encore jamais demandé de choisir mon roi... Généralement il y a 2féves dans les galette donc dans la logique des chose une reine et un roi meme si c'est trés aléatoir et qu'on peu tombé sur 2reines ou 2rois

    RépondreSupprimer
  5. 2 fèves dans ta galette ??? J'aurais tout lu ! Et pourquoi pas une par personne aussi ? Ton pâtissier a eu un lot gratuit ?
    Tu me diras, maintenant on trouve bien une fève dans les galettes individuelles. Alors où est-ce qu'il faut mordre pour être sûre de l'avoir ?

    RépondreSupprimer
  6. Bien sur 2féves non mais...
    Enfin 1sujet et 1 féve, la féve c'est le truc tout moche a l'origine en blanc, et aprés ya le sujet stupide qui represente rien le genre spider man ou harry potter ...
    Donc ca fait 2 féves...
    Je l'ai ai tout le temps vu comme ca dans le sud ...enfin la plupart du temps vu qu'il y a 2couronnes logique qu'il y est 2féves...

    RépondreSupprimer

Stats