lundi 19 mai 2008

Quelle contraception ?

Tu en conviendra Ô lectrice, la contraception fait aussi partie de la sexualité, ne serait-ce que parce qu'on ne veut pas tomber enceinte à chaque recherche de plaisir.
L'être humain est ainsi fait, il aime le plaisir, il aime les enfants, mais si le premier peut ne pas avoir systématiquement pour conséquence les seconds c'est bien aussi.

Si je parle ici d'un sujet qui peut sembler aussi banal que la contraception c'est parce que je suis étonnée de constater en consultation que certaines patientes qui ont passé les 16 ans depuis un bout de temps ne connaissent pas les différents moyens de contraception.
Le préservatif oui. La pilule oui. Le stérilet déjà un peu moins, mais ça s'adresse à qui ?. Et le reste ? Ah bon, y'en a d'autres ???

Elles n'ont pas 50 ans n'ont plus (d'ailleurs à 50 ans, elles n'auraient sans doute plus beaucoup besoin de contraceptifs), elles ont entre 30 et 35 ans et n'ont connu que le passage de la capote à la pilule (pourtant l'un et l'autre il vaudrait mieux au début d'une relation).

Bref, aujourd'hui c'est un petit cours sur les différents contraceptifs.
Je parle bien du terme de "contraceptif", donc de techniques permettant de ne pas tomber enceinte et non de techniques "préservatives" qui protègent des maladies infectueuses.
Messieurs, prenez-en de la graine, si je puis dire, car vous en saurez plus vous aussi et vous n'êtes pas en reste puisque le préservatif vous concerne en direct.

La "pilule" :
Jolis cachets rose, bleus, blancs.. selon le dosage en hormones.
On avale un comprimé à prendre quotidiennement et à heure fixe pendant les 21 jours du cycle ou 28 jours selon le type de pilule. Il en existe deux types : les pilules combinées œstroprogestative qui contiennent deux hormones et les pilules progestatives qui n'en contiennent qu'une. En cas d'oubli supérieur à 12h pour une pilule combinée et à 3h pour une progestative, vous n'êtes plus protégée. La pilule est sûreà 99 %, ce qui veut dire que dans 1 % des cas elle ne fonctionne pas (d'où l'intéret de l'utiliser conjointement au préservatif au début d'une relation ou d'un passage à l'acte purement sexuel).
N'oubliez jamais que le psychisme est plus fort que toutes les hormones du monde. Si vous désirez très fortement être enceinte, une pilule même fortement dosée risque de ne pas vous protéger.
Pour beaucoup de femmes, la prise d'un comprimé quotidien est très contraignant, mal vécu psychiquement. Il faut donc passer à un autre moyen contraceptif.
Sur ordonnance.

Le patch :
Un patch qu'on se colle sur la peau une fois par semaine et qu'on renouvelle chaque semaine, pendant 3 semaines. Durant la 4ème semaine, on ne met pas de patch, ce qui provoque l'apparition des règles. Un geste hebdomadaire, efficace pour celle qui ont tendance à oublier leur pilule.
Sur ordonnance.

L'implant :
Un bâtonnet cylindrique de 4 cm de long et de 2 mm de large inséré sous la peau du bras, sous anesthésie locale (à ne pas confondre avec l'implant posé par certaines boîtes de nuit pour régler vos consommations !). La pose dure quelques minutes. Il peut être retiré par un médecin dès que la femme le désire. Ce qui veut dire qu'on ne peut arrêter du jour au lendemain car il faut passer par la case médecin.
Très fiable, il est efficace pendant 3 ans.
Sur ordonnance.

L'anneau vaginal :
Un anneau souple à placer soi-même dans le vagin, comme un tampon hygiénique.
Pose qui demande quelques expérimentations au début !
On le laisse en place pendant 3 semaines. Au début de la 4ème semaine, on enlève l'anneau soi-même, ce qui provoque l'apparition des règles.
Sur ordonnance.

Le "stérilet" :
Il en existe deux types : au cuivre ou aux hormones (à la progestérone). Le stérilet (ou dispositif intra-utérin) est placé dans l'utérus par un médecin.
La pose est de 2 minutes pour le stérilet au cuivre, parfois de 20 minutes pour le stérilet hormonal (du fait de la forme totalement débile de la canule !), il peut être enlevé par le médecin dès que la femme le désire.
Il peut-être gardé 4 à 10 ans.
Il a une longue durée d'action et il est efficace à 99%.
Pour les 1 % de risques restant, les grossesses sont des grossesses extra-utérines, d'où la nécessité de consulter rapidement lors de douleurs pelviennes.
Le stérilet peut désormais être proposé aux jeunes femmes n'ayant pas eu d'enfant, mais il est clair qu'il "tient" moins bien.
Sur ordonnance.

Le diaphragme :
Le diaphragme est une coupelle en latex ou en silicone que l'on place dans le vagin. Il s'utilise associé à un produit spermicide (ovule, crème, éponge. Voir plus loin. Cela empêche le passage des spermatozoïdes.
Peut être posé juste au moment du rapport sexuel ou plusieurs heures avant. Il faut le garder en place 8 heures après le rapport.
Réutilisable.
Sur ordonnance.

La "cape" :
La cape est un dôme très fin, en latex ou en silicone, qui vient recouvrir le col de l'utérus.
Peut être posée au moment du rapport sexuel, mais aussi plusieurs heures avant.
Il est important de la garder pendant 8 heures après le rapport.
réutilisable.
Sur ordonnance.

Les spermicides :
Ce sont des produits qui agissent chimiquement sur la composition du milieu vaginal. En le rendant acide, cela empêche les spermatozoïdes d'avancer et les détruits.
Les spermicides se présentent sous forme de crème, de gel, d'ovule ou d'éponge qui se placent dans le vagin quelques minutes avant chaque rapport et détruisent les spermatozoïdes.
Seule l'éponge est efficace pendant 24 h. Elle peut donc être placée bien avant le rapport sexuel et gardée plusieurs heures après.
Une contraception utile de dépanage.
Usage unique.
Sur ordonnance normalement, mais peuvent être souvent obtenus sans en pharmarcie.

le préservatif féminin :
Gaine en nitril ou en polyuréthane munie d'un anneau souple aux deux extrémitées qui se place dans le vagin. Il peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport sexuel.
Doit être changé à chaque rapport sexuel.
C'est donc un moyen de contraception mais aussi un moyen de protection contre les IST et les virus.
Sans ordonnance en pharmacie.

le préservatif masculin :
En latex, il se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration et retient le sperme.
Avant la fin de l'érection, il faut se retirer de sa partenaire en tenant le préservatif par son ouverture, puis le nouer et le jeter à la poubelle.
Le préservatif doit être changé à chaque rapport sexuel.
Moyen de contraception qui protège du VIH et des infection sexuellement transmissibles.
Sans ordonnance en pharmacie, grandes surfaces, distributeurs...

A toi Ô lectrice de choisir le moyen contraceptif qui te convient le mieux.
Et comme je le disais en haut, au début d'une relation l'idéal est d'utiliser conjointement pilule (contre les bébés) + préservatifs (contre les maladies).

C'est vrai je vais chercher mes images sur des sites débiles.
No comment....

6 commentaires:

  1. Ya plein de pub dessus en plus en se moment...
    Faudrait voir aussi les effets indésirable de certain...


    Mais? Mais? Elle est passé où la contraception d'urgence ?
    :o

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, c'est dingue ils ont eu la même idée que moi ! Comme quoi venir ici c'est toujours être à la pointe des sujets "in".

    La contraception d'urgence. C'est marrant je l'attendais celle-là. La contraception d'urgence n'existe pas. La pilule dite du lendemain ou Norlevo n'est pas un contraceptif mais un abortif, c'est à dire que cette pilule agit après la fécondation, donc c'est un avortement chimique. Je n'en parle donc pas puisque perso je préfère la prévention.
    Merci d'avoir posé la question. ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Comme quoi venir ici c'est toujours être à la pointe des sujets "in".

    *_* Waouuuu...
    C'est super ca pour se mettre a jour...
    Enfin question contraception j'étais déjà a jour (même si ca m'a pas empecher d'avoir a prendre la pillule du lendemain...hm hm...pas bien...)


    perso je préfère la prévention.
    Moui ^-^ mieux vaut prevenir que guerir hein...

    RépondreSupprimer
  4. "Moui ^-^ mieux vaut prevenir que guerir hein..."
    Sauf que la grossesse c'est pas une maladie.

    RépondreSupprimer
  5. Sauf que la grossesse c'est pas une maladie

    Ah bon :o ??

    S'en ai peut etre pas une c'est sur, mais ca peut en engendrer pas mal ...
    Puis c'est contagieux par moment ...

    "hannnn c'est trop mignion c'est trop beau" "c'est la plus belle chose au monde"
    ... ...Mouais c'est ca... ...

    RépondreSupprimer
  6. Ba ces vrai que la contraception il nous bourre la tête avec sa, enfin vous allez me dire que cela ne fait pas du mal, et puis vous avez raison car avec toute les merdes qui peux arriver si on se protège mal....


    Sinon au niveau de l'article je les connaissait déjà toutes ^_^

    RépondreSupprimer

Stats