mercredi 14 mai 2008

Tous psy. Mais lequel choisir ?

J'ai déjà rédigé un article sur ce sujet, mais comme je sais que mon lectorat n'a pas eu le courage de lire toute la prose de ce blog, je propose de faire de nouveau le point sur les psys.

Car je trouve que les médias, comme toute personne qui n'a pas fréquenté ce beau milieu de la santé mentale, font un peu trop l'amalgame entre tous les "psys". Du coup on parle de "psy", sans trop savoir ce que cela recouvre, les formations, les techniques... Et lorsque qu'une personne engueule son psy, on ne sait pas si elle parle de son psychiatre, de son psychologue, de son psychanalyste ou de son psychothérapeute.

Si chacun de ces termes recouvre des parcours différents, le pire est qu'il existe des professionnels qui ont toutes les casquettes. Tout le monde s'y perd, au détriment de la profession.

Le PSYCHIATRE :
Le psychiatre est d'abord un médecin. Il soigne. Il soigne les maladies mentales (psychoses, dépressions...). Il a le droit de prescrire des médicaments, c'est même souvent la seule chose qu'il fait. Car un psychiatre n'est pas à la base un psychothérapeute. Une consultation dure environ 10 à 15 mn pour un tarif très fluctuant, car comme c'est un spécialiste il peut être conventionné ou non (compter entre 42 et 90 euros de moyenne, plus c'est possible). Le nombre de consultations varie selon la maladie (de 1 fois par semaine à 1 fois par mois pendant 6 mois). L'intérêt du psychiatre c'est que ses consultations sont prises ne charge par la sécurité sociale et que donc vous serez royalement remboursé de 26 ou 27 euros selon que vous êtes passé ou non par le "parcours" de votre médecin référent.

Ce qui fait que beaucoup de personnes qui n'ont et n'auront jamais besoin d'un psychiatre, finissent quand même dans son cabinet juste pour se voir accorder un remboursement.

L'agenda d'un psychiatre est généralement plein. Il faut en généralement attendre entre 3 semaines à 1 mois pour obtenir une première consultation.

le PSYCHOLOGUE :
Le psychologue n'est pas médecin, il ne peut donc rien prescrire ni établir de diagnostic en matière de maladie mentale. Il a une formation en psychologie clinique et pathologique de minimum 5 ans (ex DESS ou master 2 mini). Il est psychothérapeute mais a une obligation de formation continue tout au long de sa carrière. Il s'adresse aux personnes qui présentent des troubles de la personnalité ou/et des névroses. Il applique la méthode qu'il veut en fonction de la personnalité et des troubles présentés par son patient. La prise en charge est plus ou moins longue (parfois 1 séance suffit !) selon la problématique (en générale 20 séances mais cela peut aller jusqu'à 80 de deux fois par semaine à 1 fois par mois). Les tarifs varient entre 40 et 75 euros (parfois plus), non pris en charge par la sécurité sociale. La durée d'une consultation est de 45 à 60 mn (fuyez ceux qui réalisent des consultations de 20 mn !). Il existe beaucoup de courants, d'orientations théoriques et de méthodes (les plus courantes étant la thérapie cognitivo-comportementale ou la thérapie d'inspiration analytique).

Avec son psychologue, il s'agit de se sentir bien, en confiance pour se livrer. Les consultations se réalisent en face à face, sans divan, chacun parlant à son tour.

Le psychologue exerce soit en libéral soit à l'hôpital. Sachez qu'à l'hôpital les consultations sont prises en charge par la sécurité sociale. On trouve aussi des psychologues dans les CMP (centres médico-psychologiques) avec des consultations gratuites mais avec un laps de temps avant la première consultation au moins égal à 3 mois.

L'agenda du psychologue libéral est rarement plein (du fait du non remboursement des consultations), donc il est assez facile d'avoir un RDV dans la semaine qui suit votre demande. Ce qui peut être une solution en attendant la prise en charge par le CMP.

le PSYCHANALYSTE
Le psychanalyste est une personne qui a fait sa propre analyse et a fait valider sa compréhension de soi afin de pouvoir exercer.
Les consultations s'effectuent souvent à l'ancienne, sans face à face. Le patient sur un divan ou un fauteuil tournant le dos à l'analyste. l'analyste ne parle pas sauf parfois pour reformuler les dires du patients afin de relancer la parole.

La durée des consultations est très variable (de 20 à 45 mn) et les tarifs aussi (de 20 euros à 160 euros).

le PSYCHOTHERAPEUTE
Le psychothérapeute peut être tout et n'importe qui. En France, toute personne peut s'intaller du jour au lendemain comme psychothérapeute.

Les psychologues le sont par leur formation. Certains psychiatres, certains analystes ont complété leur cursus par des formations en psychothérapie pour élargir leur offre.

On imagine sans mal que les méthodes varient de tout à n'importe quoi (puisqu'aucune formation n'est nécessaire) avec des tarifs très très fluctuants.

Les consultations peuvent s'effectuer une par une ou en stage.
Tout dépend à qui vous vous adressez.


Si vous consultez en psychiatrie, il est NECESSAIRE de faire AUSSI une psychothérapie.
Le Professeur JP Olié, chef de service à Saint-Anne, le rappelait encore hier. Un suivi en psychiatrie (donc par psychiatre) devrait s'accompagner obligatoirement d'une psychothérapie (avec un psychologue).

Méfiez-vous aussi de ce que vous lisez dans les magazines. Ils inventent des expressions, détournent le vocabulaire spécialisé.
Ils vous font croire qu'à la lecture d'un article vous avez tout compris et que vous irez mieux.
Il n'est pas rare que des personnes qui ont lu tel article arrivent avec demandes "farfelues" ("je cherche un psychologue en libéral conventionné" ou "je voudrais suivre une psychothérapie psychiatrique").

Ne vous autodiagnotiquez pas.
Ne croyez pas aux recettes miracles, les "psys", quels qu'ils soient n'ont pas de baguette magique. Mêmes les médicaments mettent du temps à agir.

Vous voila informés, alors choisissez judicieusement.

7 commentaires:

  1. Tu as oublié le psy le plus important...le chopath !

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi snif ? Il est triste mon article ???

    psychopathE siouplait. Avec comme synonyme "anarcho-capitaliste" ?

    RépondreSupprimer
  3. L'article en lui meme n'est pas triste...
    Se qui est triste c'est que ca fait 3jours que j'étais pas passé et que je tombe sur un article que j'avais déjà lu sur l'ancien blog, et qu'en plus de ca on avait déjà eu une autre explication derniérement dans un commentaire...
    Alors snif de décption :( les nouveaux n'ont qu'a se mettre a jour, na! Il y a les lien sur le coté, et au pire leur mettre juste un lien pour retomber sur l'autre article...


    J'ai l'impression de retombé en début d'année, quand il y a eu un intervenant qui est venu pour nous faire l'intro des sciences humaines et de la "psy"...
    "monsieur, monsieur, c'est quoi la différence entre psychiatrie et psychologie" "ah bon c'est pas la meme chose? mais c'est pareil quand meme"...
    Ou encore l'intervenant qui demande de citer tout les mots qu'on connait avec "psy" a l'interieur... pfff...

    RépondreSupprimer
  4. Oui...ou encore Hannibal Lécheur ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Alexis : je vois, vous êtes un céréales killer...

    Lymphe : Pour le lien, euh... j'y avais pas pensé ! LOL
    Mais répéter un tel sujet n'est jamais de trop, il y a tellement de personnes qui se mélangent dans les psys que 2 explications valent mieux qu'une.
    Ceci dit, je me souviens que ton com était à peu près le même...

    RépondreSupprimer
  6. Lymphe : Pour le lien, euh... j'y avais pas pensé ! LOL

    Ca peut être ingénieux...Ca évite surtout de perdre du temps à retaper un message...
    *sifflote*


    :o a peu prés le même com'
    Pas possible, ca y est je me met aussi a radoter, snif é_è les premiers signe de vieillesse commencent...
    En plus il me semble qu'il n'y a plus l'ancien com' pour allé verifier...
    hm hm...C'est suspect...

    RépondreSupprimer

Stats