mercredi 8 octobre 2008

Faut il payer sa consultation annulée chez le psy ?

En voila une question intéressante !!
Et c'est un internaute sérieux, tout comme ce blog, qui a -sûrement- posé la question.

(et c'est avec des articles comme ça qu'on perd la moitié de ses lecteurs...)


J'avais déjà parlé (écris plutôt) sur le sujet de l'argent, des psys et des consultations quelque part par.

Mais il est vrai que je n'ai pas abordé la question des consultations annulées.

Parce que je suis très rarement concernée.

(oui les gens sont heureux de me voir et satisfaits de mon travail, ce qui fait qu'ils attendent nos RDV avec impatience).
Et qu'il est vrai que j'ai la fâcheuse (pour moi) habitude d'oublier de dire à mes patients qu'une consultation annulée ou non assumée est due.

Ceci ne concerne que les relations d'un patient avec son psychologue et/ou son psychanalyste, dans le cadre d'une psychothérapie ou d'une psychanalyse.
Ici PSY = psychologue ou psychanalyste.


J'en entends qui hurlent à l'arnaque. Voient déjà pour le psy un moyen supplémentaire de s'enrichir ("Ma deuxième voiture est une Ferrari") et que de toute façon les-psys-ils-n'en-n'ont-rien-à-faire-du-patient-tout-ce-qui-les-intéresse-c'est-le-fric.

Mouais, bon. Ca se défend je vous dirais, surtout devant un comptoir.
Je vous rassure ceux qui gueulent ce sont ceux qui ne consultent pas (et qui pourtant en aurait sacrément besoin) ou qui n'ont toujours pas fait la différence entre les différents psys.

Bon pour revenir à la question de l'internaute sûrement concerné, je préciserai qu'il y a des cas où la consultation n'est PAS due.
Bien sur voyons.

On n'est pas des bêtes tout de même.

D'abord si vous prévenez 48 heures à l'avance au mini, on n'en parle plus.

Si vous avez un problème d'urgence, une raison sérieuse, ça arrive à tout le monde, la question ne se pose même pas.


Maintenant si vous avez des raisons sérieuses à chaque RDV, là c'est clair que le discours ne va pas être le même.
Si vous avez des raisons foireuses, du genre "j'ai oublié" (bel acte manqué), "je ne me suis pas réveillé" (belle façon d'effacer la réalité) ou "je ne vous ai pas inscrite dans mon agenda" (on fait comme si le psy n'existait pas), là n'importe quel psy va vous demander de sortir votre porte-monnaie.


De même si vous arrivez très en retard, tant pis, la consultation sera très écourtée mais elle vaudra le même tarif.

Le but reste le même : que le patient soit impliqué dans son suivi.

Si un patient oublie à chaque fois, il y a deux solutions (ou une alternative comme vous voulez), soit le patient ne veut plus venir (et il a du mal à le dire. Oh la la vous pouvez pas imaginer comme un patient a du mal à dire qu'il arrête les consultations, les psys mordent et font des représailles c'est bien connu. Ce qui prouve que le patient a besoin d'une bonne thérapie pour chasser le petit enfant qui flippe encore devant les adultes qui est en lui. Elle était longue ma parenthèse hein ?), soit (oui la suite est là) il a peur de ses pensées, de ce qu'il pourrait dire, il s'imagine une réponse de la part du psy et freine à mort pour venir.


Et comme disais je ne sais plus qui "tant que je n'ai pas parlé, tu ne sais pas ce que je pense".

L'argent entre le psy et le patient, c'est d'abord la rémunération du psy.
Pour faire concret, si vous alliez au travail et que votre patron n'aurait rien à vous donner à faire, vous vous seriez déplacé pour rien, mais vous seriez payé quand même. Et bien le psy en libéral, il est votre salarié. Il a bloqué son temps pour vous. Certes, vous ne venez pas et il n'a rien à faire, mais vous devez le payer sinon il ne touche aucun salaire.

Mais l'argent au psy, c'est aussi :
- le remerciement du patient au psy,
- le fait que le patient n'est redevable de rien au psy,
- l'implication du psy qui s'oblige à se focaliser sur son patient et
- l'implication du patient qui en veut pour son argent.


C'est un échange. Moi patient, je te donne, toi psy, ça t'oblige à me donner (du temps, de l'écoute, des réponses, des techniques...).

Sans compter le symbolisme de l'argent. Symbole infantile de l'enfant qui "donne" à sa mère, symbole sexuel de la personne qui s'abandonne...

C'est bien pour cela que dans les CMP (centre médico-psychologique) et dans les PMI (protection maternelle et infantile), le taux de consultations "vides" est énorme. Les consultations étant gratuites, les patients prennent RDV, viennent une fois pour un accompagnement, puis prenne un RDV suivant et ne viennent pas, appellent en s'excusant pour une raison bidon, reprennent RDV et ne viennent toujours pas.
Avant que le CMP refuse de reprendre des RDV il se sera passé au moins 10 rdv manqués.
Ce qui explique les temps d'attente (3 à 4 mois pour un premier RDV en région parisienne), car le carnet des psys sont plein, mais en fait les personnes ne viennent pas et les psys restent avec des salles d'attente vides alors qu'il y a une grosse demande.


Pour faire subtil et donner dans l'exemple qui attire le lecteur, je dirais que chez la paripatéticienne, tu payes, elle t'en donne pour ton argent. Tu payes pas t'as rien.

Et bien chez le psy c'est pareil (hein que le rapprochement est subtil n'est-ce pas ?).

Ca fait partie de ce qu'on appelle le "cadre thérapeutique".

9 commentaires:

  1. Ou encore le cadre "théraputique", selon ton exemple ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Ou encore le cadre "théraputique", selon ton exemple ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Ou encore le cadre "théraputique" pour suivre ton exemple ;-)

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que dans le cabinet il y a un panneau tout beau "toute consult' non annulée 48h à l'avance sera facturé selon le tarif en vigueur"... C'est ce que je lis a chaque fois quand je m'ennuie et quand je stress en attendant :) je ne peux pas y passer pourtant il m'arrive d'annuler mes rdv le jour d'avant ou le jour même (oups) et le panneau est comme oublié...et le rdv sera reporté quand on m'appelle ( tout benef pour moi finalement)
    mais ça ne m'arrive pas souvent quand même d'annuler... faut pas exagérer hein!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Est-ce que tu peux me dire ce que tu penses de mon cas ?
    J'ai rendez-vous avec ma psy tous les jeudis à 10h45. Il se trouve que j'ai eu un contrat d'un mois dans une agence de pub à 1h de chez moi.
    Comme c'est une opportunité professionnelle que je ne pouvais pas refuser, je demande à ma psy 5 jours à l'avance, si c'est possible de décaler les séances le soir à partir de 19h30.
    Elle me répond qu'elle a seulement un créneau à 7h30 du matin.
    7h30, pour moi ce n'est pas possible, c'est un horaire qui ne devrait même pas exister.
    Je lui dis que dans ce cas-là, on peut faire une pause d'un mois dans la thérapie.
    Elle me répond que de toutes façons, que je vienne ou pas, les séances seront dûes.
    Est-ce normal ? (ça me donne franchement envie d'arrêter ma thérapie, parce que je n'ai plus confiance).
    2ème question : elle me demande de payer en liquide, mais je n'ai jamais eu de reçus. Est-ce que c'est une pratique courante ?

    Merci beaucoup de prendre du temps pour me répondre !

    RépondreSupprimer
  6. Cochon : avec un pseudo comme ça tu t'étonnes que ta psy ne veut pas te lâcher !!! LoL

    Pour revenir à tes questions.
    Normalement, si tu as vraiment prévenu à l'avance et que ton alibi n'est pas bidon, il n'y a pas de raison pour qu'elle te demande le paiement.
    Sauf... si tu payes au forfait, par exemple tel prix pour tel nombre de séances par mois, dans ce cas en effet tu lui devras les sommes prévues.

    Ensuite, tu ne précises pas quel type de psys tu vois. Psy ne veut rien dire. Psychologue, psychiatre, psychanalyste, sont des professions très différentes avec des pratiques différentes.
    En analyse, le règlement ne s'effectue qu'en liquide.
    Chez le psychologue, en chèque mais le liquide peut être possible.
    Chez le psychiatre en chèque.

    Si elle te demande de payer en liquide ce n'est pas un problème, mais sache que tu as le droit d'exiger un reçu à chaque paiement. Par expérience, les patients n'en demandent jamais. Quand cela arrive c'est qu'il y a un conflit entre le patient et le psy. Ce qui nécessite de remettre en cause l'évolution de la thérapie ou tout simple le fait de continuer ensemble.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ta réponse. Je fais une thérapie chez une psychologue. Je paye à la séance, mais elle m'avait prévenue que je devais m'engager à ne pas annuler de séances. Sauf que là, je n'ai vraiment pas le choix, il faut bien que je travaille pour gagner ma vie ! Je l'ai prévenue à l'avance. Je ne vois pas pourquoi je devrais lui régler tout le mois de décembre alors qu'elle ne peut me proposer aucune solution (7h30 du mat, n'étant pas une solution acceptable pour moi).
    Le lien de confiance vient de se rompre. Elle est beaucoup trop rigide ou intéressée...
    Depuis hier, je me pose la question de combien elle gagne si elle travaille 9h par jour à 60€ les 3/4h, uniquement en liquide (donc pas forcément déclarés).
    Dans ces conditions, (je la vois maintenant comme un iceberg bourré de dollars) j'ai décidé d'arrêter ma thérapie, ça ne sert plus à rien.

    (Il est sympa mon pseudo ! ;-))

    RépondreSupprimer
  8. Et que penser du cas suivant ? un proche à moi est aphone depuis hier soir tard (les suites de sa grippe). Il suit une psychothérapie auprès de son médecin traitant (compétent en la matière) et avait rdv ce matin. Il se rend sur place (évidemment il ne pouvait pas appeler pour prévenir), et demande à son médecin de le prendre pour soigner son aphonie. Le médecin refuse, prétextant qu'on ne mélange pas les genres. Par conséquent il lui donne un autre rdv plus tard dans la journée pour soigner cela, mais il lui demande quand même de payer sa séance de psychothérapie !
    Ne s'agit-il pas d'une raison sérieuse d'annulation comme vous le stipulez dans votre article ?

    RépondreSupprimer
  9. Sarah : Je suis désolée, mais le toubib a raison.
    C'est le risque à courir quand on "mélange les genres" justement. S'il y a des médecins et des psychologues c'est pas juste pour faire beau.
    Je ne cesse de répéter qu'on ne fait pas sa psychothérapie avec le médecin qui vous suit...
    Et puis, il faudra m'expliquer comment un médecin traitant (généraliste je suppose) peut être compétent pour une psychothérapie, gné ?! Seuls les psychiatres le sont et les psychiatres ne traitent pas les problèmes de cordes vocales, non non.

    RépondreSupprimer

Stats