mardi 30 juin 2009

upskirting (et voyeurisme)


Tout d'abord une information importante :

Mickael Jackson est mort !

Lol, non ça tout le monde le sait et on s'en fout.

Non, l'info importante c'est que je suis inscrite sous Twitter. Je twitte ! Ca n'a aucun intérêt. C'est juste pour voir comment ça fonctionne, qui va vouloir se connecter... Bref une curiosité toute féminine.
Alors si tu twittes aussi, fait moi part de ton pseudo ou lien que je te mettes... parmi ceux que je suis ou ceux qui me suivent ou les deux.

En parlant de curiosité j'en reviens au thème de mon article.

Le upskirting, c'est du soulèvement de jupe pour nos amis non anglicistes.

En fait dans le upskirting il ne s'agit pas tant de relever les jupes que de voir ce qu'il y a en dessous.

Les nouvelles technologies permettent des prouesses.
Plus besoin de se coller à la demoiselle et d'un geste habile soulever un poil sa jupette.
Plus besoin non plus d'attendre que la demoiselle se penche un peu pour regarder en dessous.
Non, le téléphone mobile et les caméras miniaturisées permettent toutes les audaces.


Le upskirting est un "sport" très commun au Japon, même si les forces de l'ordre sont particulièrement mobilisées dans leur lutte contre ce nouveau voyeurisme.

Au Japon il existe même des émissions spécialisées dans la diffusion de ces videos a-mateurs !

Ne parlons pas de l'internet où l'on trouve ces vidéos à la pelle tout aussi facilement.

N'oublions pas le "fameux" Marc Machin en France. Aaccusé d'agression sexuelle, la police judiciaire a retrouvé chez lui tout l'attirail nécessaire ainsi que des vidéos compromettantes semblant démontrer qu'il se livrait au upskirting.

Plein de vision sur des petites culottes voir rien du tout.
Il s'agit maintenant de retrouver les victimes.
La police se charge de les identifier.
XMDR

Vous me direz l'homme est un être humain, excitable, cherchant bêtement à se reproduire et lorsqu'une minette courte vêtue s'en vient à passer et se penche un peu trop et laisse entrevoir ses dessous, on peut difficile en vouloir à ces messieurs de regarder.

Mais il y a une différence entre profiter d'une situation inattendue et le upskirting.
Il s'agit bien là de s'équiper en conséquence, de se placer aux endroits stratégiques (sous les escaliers, sous les grilles...), de passer au plus près (afin de placer le mobile ou la caméra sous la jupe)... sans que la demoiselle s'en aperçoive.


Tout est permis, l'imagination est au pouvoir, comme mettre une micro caméra dans la pointe de sa chaussure et passer le pied sous la jupe. les constructeurs japonais ne sont pas en reste puisqu'ils même sortis des mobiles ergonomiques dédiés au upskirting.

Il existe même des sites sur lesquels les "upskirters" s'échangent des trucs, des techniques et des emplacements.


Le upskirting c'est un terme anglais qui traduit une pratique parmi d'autres relative au "voyeurisme".

Le voyeurisme est la recherche d'une excitation sexuelle en observant l'intimité des autres. Il s'agit d'épier des personnes à leur insu afin d'obtenir une excitation ou une satisfaction sexuelle dans l'observation.

Ce qu'il y a de "bien" avec les nouvelles technologies c'est que cette excitation et cette satisfaction peuvent être reportées dans le temps et revécues autant de fois que le voyeur le veut.

Le voyeurisme d'un point de vue psychologique est une perversion des comportements sexuels. Psychanalytiquement, le voyeurisme reposerait sur la crainte inconsciente de se livrer à l'acte sexuel .

Personne ne nait voyeur. Le voyeurisme repose aussi sur l'interdiction posée par les parents de voir des corps nus. Ce voir soi et voir les autres. Or l'enfant, dès son plus jeune âge, s'intéresse aux organes génitaux de l'autre. D'abord parce que c'est une partie du corps comme une autre et qu'il sent bien que cela tracasse les adultes et il veut savoir pourquoi.
Ensuite, parce que l'enfant veut se comparer à l'autre. Suis-je comme l'autre ? Lui, est-il différent de moi ?
La question se pose pour le même sexe et pour le sexe opposé.

Curieusement, ce sont surtout les hommes qui se livrent au voyeurisme "déluré". Les femmes aussi si l'occation s'en présente, mais les comportements de quête sont typiquement masculin.
Il semblerait que le voyeurisme agit alors comme un mécanisme de défense face au complexe de castration non résolu dont l'homme n'arrive pas à se défaire.

Moi, le "upskirting" je suis pour !!

dimanche 28 juin 2009

Méditation du dimanche - 7

Ayant recupéré 5 lecteurs, je reprends mes bonnes habitudes.
Ôm. Méditons (vous surtout, moi je vais pique-niquer).


Il ne sert à rien de chercher
un chat noir dans une pièce
où il fait noir.

Surtout lorsqu'il n'y en n'a pas.



vendredi 26 juin 2009

Pénétration anale et masturbation...

Ben oui, j'avais dis que ce serait la semaine du doute.
Mais comme de toute évidence je suis tombée à 1 lecteur par jour (c'est à dire moi), je me dis qu'il est tant de relancer la machine pour remonter à au moins à 4 lecteurs.


La semaine du doute je la continuerais, si j'ai le courage, la semaine prochaine.

Mais en attendant je me lance dans un sujet porteur.

Et puis maintenant que Mickael Jacksonne est décédé, on se dit que tous les sujets vont devenir inconsistants. Mais deux internautes sont arrivés sur mon site avec chacun une requête originale qui méritent réflexion.


Voyons de quoi il retourne et entrons dans le vif du sujet.

Requête 1 :

- la pénétration anale fait elle grossir des fesses ?

Tout dépend de quel côté on est !

Pour l'actif (celui ou celle qui pénètre), tout dépend de l'état des fesses.
Mais les mouvements de vas et vients auraient plutôt tendance à développer les muscles de fesses et à en faire fondre la graisse.
C'est donc une question de quantité de gras sur le popotin.

Plus t'en as (du muscle) plus t'en perds (du gras).

Mais une idée sotte et grenue me dit que cette question en délicatesse concernait surtout le passif (celui ou celle qui est pénétré).

Ne dit-on pas 'en avoir plein le Q' ?

Ce qui sous-entend qu'il est plein (de quoi vous le remplissez ne regarde que vous) (non je ne veux pas savoir).
S'il est plein il risque de déborder.

Méfie-toi donc de la goutte qui peut faire déborder le vase.


On peut aussi envisager que l'internaute qui a posé cette question a soit de petites fesses et que cette personne espère que la pénétration anale accroîtra son capital fessier.

Soit au contraire, que cette personne a des fessiers bien développé et envisage avec horreur un accroissement supplémentaire.

Ce qui peut se comprendre, de trop grosses fesses deviennent un obstacles à la pénétration. E
n effet le chemin à parcourir par le pénétrant devient trop long (à moins de faire au moins 22 cm de long).


De prime abord la pénétration anale ne fait pas grossir les fesses, mais elle agrandit le trou.

Ce qui peut être intéressant pour la pratique débutante du golf.
Ne disait on pas aux moyen-âge que lorsque le paysan avait payé son impôt il avait un gros trou aux bourses ?

Tu ne voies pas le rapport ?

Moi non plus.


Donc si on suit la question de notre internaute curieux, devrait on en déduire que toute personne qui a des fesses rebondies subit des pénétrations anales à répétition ?

Une étude -en profondeur- s'impose.

Une idée aussi est que le passif est souvent en position de 'levrette' ce qui a pour effet de mettre en valeur les fesses et donc de les faire paraître plus grosses.


Il existe une mode en Afrique en ce moment qui est de ce faire grossir les fesses.
Avec n'importe quoi, pomade à la levure, lotion à la cortisone, comprimés de protéines, massage à base de plantes... de grosses arnaques à la pelle.
Alors c'est sur que tester la sodomie ça doit etre plus plaisant et coûter moins cher.

A moins qu'il existe un effet pompe à vélo...

Euuuh, y-a-t-il un risque d'explosion ?
Elle a sans doute beaucoup pratiqué, mais là,
à part l'homme élastique, c'est fini !
(et c'est peut être le but recherché et caché)


Requête 2 : - quelle masturbation pour grossir des mamelons ?

Bon, déjà à part avoir affaire à un extraterrestre, il faut quand même que je rappelle que la masturbation ne concerne que les zones génétales et anales.

Le reste c'est du tripotage.

(et pas du triporteur, comme on vient de me le souffler !)


Le mamelon est la zone qui entoure le téton.

Tu situes pas ?

Bon tu prends ta copine ou ton copain, tu t'approches de son sein, tu tires sur la sonnette et ce qui reste autour de la même couleur c'est le mamelon.

Alors jouer à touche pipi et en n'obtenir que le grossissement des mamelons, moi je demande : T'as sniffé quoi l'internaute ?

D'un façon générale, toute masturbation qui donne du plaisir (sinon je vois pas l'intérêt) fait grossir les mamelons ET les tétons.
Et même que chez la femme c'est les seins qui gonflent en entier.
Na !
Non ça ne double pas de volume.
Non ça ne reste pas et ça ne permet pas de frimer dans son bikini.

Ce ne sont pas des montgolfières quand même !


Maintenant, comme j'ai l'esprit ouvert (si si), je vois dans cette interrogation existentielle une demande de pratique BDSM qui consisterait à vouloir faire subir des tripatouillage à sa poitrine pour obtenir un gonflement des mamelons (et donc des tétons) (si tu suis, t'as compris que ça va ensemble) (sinon tu relis depuis le début).

Et là je te dirais...

Que je ne suis pas là pour te donner des cours.

Mais bon avec un peu pratique manuelle (et de plaisir ne pas oublier parce que si ça fait mal ça ne gonfle pas) ou de recours à certaines pompes ou à une injection d'un certain liquide, tout est possible...

Ben oui internaute, faudra t'y faire, y'en a chez qui c'est naturel.
Ou alors... le changement climatique lui a donné chaud !


Mes lecteurs ont décidément l'imagination fertile.

Moi, jamais il ne me viendrait à l'idée de poser ce type question.

mardi 23 juin 2009

Le réchauffement global climatique... Faut-il y croire ?

Ah la la, c'est la semaine des surprises.

Sarko qui remet en cause la tradition constitutionnelle française en allant parler au Congrès de Versailles sous prétexte d'une République stabilisée et qui nous pond un discours de gauche plein de contradictions.

Moi qui vous fait la semaine du doute.
Bon ça change de la semaine des blagues foireuses non ?

Allez, je m'en vais aller à l'encontre des "croyances" citoyennes contemporaines encore une fois.
J'aime bien.
Après vous en pensez ce que vous voulez hein.

Plus rien ne sera comme avant.
La pollution est un grave problème.
Ressortons les ecotaxes et surtout la taxe carbone.

Mais qu'en est-il ?
Certes je ne détiens pas la vérité et sans doute est-ce que je lis les écris de personnes subversives (c'est pas bien non) qui s'obtinent à exprimer une opinion différente de celle de la classe politique et du discours citoyen ambiant.

Tiens, je prends -totalement au hasard ;-) les écrits de Marcel Leroux.
Ce monsieur Leroux n'est pas l'inventeur de la chicorée, non.
Maurice Leroux est professeur émérite de climatologie.
Ancien directeur du département Laboratoire de Climatologie, Risques, Environnement du CNRS.
on se dit que peut être il sait de quoi il parle.
Enfin on espère... (à force de douter, on doute de tout !)

Eh bien ce gentil (j'imagine) monsieur affirme que la théorie du réchauffement climatique c'est une belle histoire qui profite à quelques uns.
En fait, les bouleversements climatiques actuels sont moindre que ceux que notre planète a pu connaître au cours de sa courte existence cosmique.
Les températures ont déjà été beaucoup plus basses mais aussi beaucoup plus hautes.

S'il y a réchauffement climatique, il faut le démontrer.
Ca vient.
Ainsi, très volontairement, les températures de l'hiver 2005-2006 qui ont battu tous les records de froid sont "oubliées". L'hiver 2000 avait vu quant à lui les températures les plus basses en Sibérie et en Mongolie jamais observées qui avaient nécessitées, qui s'en souvient, l'aide internationale. Sans compter les étés plutôt frisquets que nous vivons depuis quelques années.

Pour une raison qui échappe au bon sens, il a été décrété "quelque part" que le réchauffement climatique (s'il y a lieu) ne pouvait être que néfaste à notre planète.
On se demande bien pourquoi. Ne rêvons pas tous de vivre sous des latitudes chaudes avec un beau soleil ?
(bon tous sauf Nicolas Vannier c'est vrai)

Lorsqu'il fait plus chaud en hiver, on se chauffe moins, on fait des économies financières et aussi des économies d'énergie.
Souvenez vous du doux l'hiver dernier, où EDF (Electricité de France) lançait des appels poignants à la télé car victime de pertes économiques.
Des personnes -irresponsables- ne chauffaient pas leur habitat !
L'histoire nous montre que c'est lors des périodes de réchauffement climatique que l'être humain a pu évoluer au mieux.
Climat plus chaud veut dire plus de pluie dans les zones désertiques, déplacement des cultures agricoles, circulations des humains (les vikings par ex.) avec de grandes découvertes.
A l'inverse les périodes froides ont toujours été perçues comme "sombres" avec un isolement des groupes humains.

Je prends les paris : il tient 10 secondes, 10 minutes, 10 ans ?

Je l'ai écris, s'il fait plus chaud il pleut plus dans les zones désertiques.
Si le climat actuel se réchauffait il devrait donc pleuvoir plus dans le Sahara par exemple.
Il n'en n'est rien, bien au contraire.
Le refroidissement y est constaté depuis les années 70 avec un avancement du désert continu.

Et les émission carbone alors ?
A 95 % le carbone est produit par la vapeur d'eau, qui est à presque 100 % d'origine naturelle.
Le dioxyde de carbone ne représentait en 2007 que 3.62 % de l'effet de serre.
L'effet de serre est donc quasi d'origine naturelle.
Les activités humaines produisent .... 0.28 % de l'effet de serre total (dont 0.12 % pour le CO2) !
De plus, il n'y a aucune relation entre effet de serre et température.
Donc, s'il y a changement climatique l'homme ne serait en être responsable.

Je ne nie pas qu'il existe un réchauffement climatique global (+ 0.74° en 100 ans), mais il faut constater que certaines régions se réchauffent (comme le mer de Norvège et l'Alaska de +1°) et d'autres se refroidissent (tels que l'Arctique, le Groenland et la Sibérie de -1°).
Si l'on constate que la glace de fond diminue au Groenland en fait la partie haute se refroidie et s'accroît de 6 cm par an. L'Antarctique subit les mêmes phénomènes.
La preuve :


Les modifications climatiques constatées en Europe reposent sur une chose : le refroidissement de l'Arctique renforcent les anticyclones qui transportent plus d'air chaud, d'où une augmentation des températures et du ratio de pluie. La Méditerranée est elle plus froide. Je ne suis pas une spécialiste, mais bon ça créé des pressions anticycloniques qui durent plus longtemps et qui créent des périodes sans pluie ou sans neige (et pas une hausse du CO2).

Et même que les glaciers disparaissent oh la la !
Grosse blague, les Alpes ont été bien moins glacées il y a quelques siècles.
En fait les pertes en glaces sont les conséquences des conditions météo (à même température mais avec plus de pluie) dans des périodes bien antérieures à celle d'aujourd'hui.

En fait, il y a des petits malins qui mélangent tout : écologie, climat, pollution, propagande...
Cele sert des intérêts politiques et économiques.
Car il faut bien l'admettre, le climat évolue sans cesse.
Les réalités des évolutions du climat actuelles vont dans le sens inverse de celles qu'on veut nous vendre.
Rien à voir avec une prochaine période des glaces c'est vrai, mais rien à voir non plus avec un éventuel réchauffement climatique dramatique.
Ne rêvons pas, le catastrophisme ambiant qu'on nous vend ne servira, à défaut d'augmenter les impôts (c'est mal vu) que d'appui à la mise en place de nouvelles taxes contre la pollution et pour le développement durable.
Bref, ce que Sarko nous a vendu ce lundi après-midi.


dimanche 21 juin 2009

Affaire Stern/Brossard... Faut-il y croire ?


Avant toute chose, j'informe mes lecteurs que cet article comprend deux photos de scène de crime et d'acte de guerre violentes.

Merci d'éloigner les enfants (please, keep children away).
Les âmes sensibles sont priées d'aller voir ailleurs et de ne pas laisser des commentaires insipides.
Elles photos sont là pour illustrer mes propos pas pour choquer.

Les prélimaires étant finis (oui c'était court), j'en viens à mes propos.

Vous avez sans doute entendu parler de l'Affaire Edouard Stern.
Si non, c'est que soit vous étiez en vacances, soit vous étiez en prison.
Non, en prison vous ne auriez entendu parler.
Soit vous faites comme moi, vous n'écoutez plus les infos.

Pour rappel, Edouard Stern était (ben oui, il est mort) un fringant banquier.
Ambitieux, dominant, séducteur mais marié.
Il aimait la compagnie des femmes et appréciant les jeux sexuels.

Voila qu'en 2005, ce charmant homme d'affaires est retrouvé dans une chambre d'hôtel.
Vétu d'une combinaison en latex chair, ligoté à une chaise, il avait eu la bonne idée de se prendre 4 balles de revolver dans le corps (2 dans la tête, 2 dans le torse).
Le revolver c'est celui de Stern.
Après enquête, il s'avère qu'on retrouve sa maîtresse du moment, Cécile Brossard.
4 ans de liaison torride.
Elle avoue rapidement.
Fait 4 ans de préventive.
Finit par être jugée cette année.
Elle avoue -enfin- que oui elle a tué son amant pour une sombre histoire d'argent.
Pour faire court, il lui aurait promis 1 million de dollars. Décidant finalement de ne pas les lui laisser, elle l'aurait buté.
Non mais, fallait pas non plus qu'il la traite de "pute" !


Au procès, elle reconnait avoir tiré 4 balles.
La première entre les deux yeux.
La seconde sur la tempe.
La troisième sur le côté (je ne sais plus lequel) du torse.
La quatrième dans le coeur.

Une cinquième n'a pas semblée nécessaire. Il était mort sans doute.

Cécile Brossard vient de se prendre 8 ans et 6 mois de prison ferme.
Comme elle a déjà fait 4 ans de préventive, si on enlève les réductions de peine (5 1/2 par an), elle ne lui resterait à faire "que" 2 ans de prison.

Alors moi, je le demande.
Est-ce qu'on nous prend vraiment pour des débiles ?

Je serais claire mais brève.
Certes je n'ai pas le dossier en main.
Mais un mec qui porte une combinaison en latex, n'est pas un dominant.
C'est un soumis.
Beaucoup de dirigeants ou cadres sup qui doivent prendre des décisions importantes au quotidien, ressentent le besoin de 'passer la main' et de se soumettre au cours de séances privées dans leur intimité.
J'imagine qu'il n'a pas du être bien difficile de le ligoter.
Et cela sans menace.

Parce que sinon, imaginons maintenant qu'une nana vous menace d'une arme et veuille vous ligoter.
Vous croyez qu'elle va y arriver sérieusement sans poser son arme ?
Si oui, alors elle a une sacrée force dans une seule main.
Ou ne pas s'approcher suffisamment et tenir mal son flingue pour ne pas être désarmée ?

Bon soyons bon public et disons qu'elle y arrive.
Est-ce que vous croyez qu'un mec ligoté sur une chaise menacé à bout portant d'une arme chargée va prendre le risque de traiter la nana en face de lui de "pute" ?
Pour un mec qui a l'habitude de calculer les bénéfices/risques, là ce serait vraiment se planter sans pouvoir se refaire.

Revenons en à la réalité qu'on veut nous vendre (ne lisez pas plus loin car les photos arrivent).
Le mec il est ligoté sur sa chaise.
Il dit une grosse mais grosse bétise qui met en colère sa maîtresse.
Comme c'est un abruti, il doit lui dire un truc du genre "t'es pas cap !"
Elle tire une balle entre les deux yeux. Paf !!
Avec un revolver pas avec un fusil, le résultat n'est pas le même.
Normalement, si on a bien suivi ce n'est pas une professionnelle du crime, c'est plutôt une professionnelle du sexe et des relations SM.
Alors de colère elle tire, une seconde balle dans la tempe.

Eh bien, moi je vais vous dire, elle a une sacrée trempe cette jeune femme.
Parce qu'une seule balle dans la tête c'est ça :

Ici la balle est entrée par l'arrière du crâne et est ressortie par l'avant.
Ce qui fait que la boîte cranienne a légèrement explosée et le cerveau a été éjectée avec la balle.
(avec du plomb ou un fusil mitrailleur toute la face aurait disparue).

Donc, imaginez que cette jeune femme avide d'argent, poussée à bout tire sur Stern entre les deux yeux.
La balle entre. Ca saignote, mais c'est propre.
Ca ressort de l'autre côté. C'est moins propre.
Entre les deux, sous l'onde de choc la tête a du basculer fortement en arrière avant de -peut être- reprendre sa place.
Un morceau de boîte cranienne a volé (souvenez vous de Kennedy)
Y'a du sang plein par terre, sur le mur ou sur le lit s'il était derrière.
La chaise n'a pas basculé.
Dans un sang froid fantastique, alors que la tête est soit tombée en arrière et se vide de son sang, soit retombée en avant en laissant entrevoir un gros trou béant et sanguinolent, la maîtresse (qui jusqu'à là n'aura pas bougé n'est-ce pas) se déplace légèrement sur le côté, place son arme contre la tempe et tire une seconde fois.

Voila à peu ce qu'il reste :
Pas tout à fait, parce que là sur la photo, il a suffit d'une seule balle bien placée.
Mais bon le crâne de Stern il a déjà eclaté légèrement derrière (si ça n'a pas rebondi dedans), et fragilisé il a du bien éclater au second coup.
Il a repeint les murs quoi.

Et la demoiselle, pas effrayée ni dégoûtée pour deux sous, elle a encore eu le courage de lui tirer deux autres balles.

Elle devrait faire tueur à gage, elle gagnerait mieux sa vie, moi je vous le dis.

Certes l'insulte pourrait être un déclencheur.
Pour la première balle, je veux bien y croire.
Pour la seconde, allez savoir pourquoi je n'adhère plus.

Dans cette affaire on a parlé que d'amour et de sexe.
Du pervers qui a tout réussi et de la pauvre manipulée qui s'est perdue.

On oublie un peu vite que Stern et sa maîtresse étaient en procès pour une raison que les Suisses refusent de dévoiler.
Spécialiste des "attaques hostiles", Stern s'était aussi livré à des 'transactions financières aventureuses', il venait de céder son poste à la tête de son fonds d'investissement., il y avait l'affaire Rhodia qui risquait d'entacher un ministre français...
Brutal, violent, obsédé sexuel ayant croisé beaucoup (trop) de beau monde lors de jeux organisés, il était passionné de poker et envisageait d'épouser sa maîtresse.
Proche de Sarkozy, menacé (il avait même un port d'arme), impliqué dans des imbroglios politico-financiers (dont Clearstream) qui avaient vu l'intervention des RG...
Stop.

Bref, je ne suis pas là pour refaire le procès ni même pour laisser libre court à toute les rumeurs possibles sur les circonstances du décès de Stern, mais vouloir me faire croire qu'une personne "saine", même en colère, va tirer 4 balles qui font autant de dégâts et vivre la scène de crime aussi tranquillement...

Laissez moi rire.


"La Justice est l'amour guidé par la lumière."
Quelqu'un a du oublier d'allumer...

jeudi 18 juin 2009

Blague (en apparté)

Les révoltés du

Je sais....



(Cherchez bien, y a un nouvel article sur moi et les hommes battus sur Agoravox...)

mercredi 17 juin 2009

Vos requêtes attendent des réponses (rapides les réponses hein)


. Cuni au volant

Y'en a qui préfèrent faire des cuni à des femmes d'autres à des volants. Chacun ses goûts.(euuuh, cuir ou bois le volant ?)

Lécher, c'est tromper ?


. Etat d’esprit pendant les règles

Jusqu'à preuve du contraire, le sang des règles ne monte pas à la tête.


. Sexe et migraine

Non, c'est sexe OU migraine.



. Homme au lpus grant penise du monde

Lorsqu'on pose une requête on est prié de cesser toute activité initiée avec l'autre main.


. Les histrionniques me dégoutent

Personne ne t'oblige à les fréquenter.



. Pourquoi acteurs porno ont un grand penis

Parce que s'ils en avaient un petit, on ne le verrait pas à l'écran.


. Lavage rectal et colorectal bénéfice

C'est tout bénéfice. Surtout pour le toubib qui te prend 150 euros.


. Concombres et courgettes usage de godes

Oui, mais ne pas oublier de les peler avant.


Bio le concombre...


. veau zoophile

La vache !


. J'ai un vieux ordinateur qui n'a pas de prise de cable, comment je peux faire sur internet

Je l'ai toujours dis, lorsqu'on ne peut pas faire sur internet on est dans la merde.



. jeunes fille fabricant jeu foulard

David Carradine, si tu m'entends, passe tes adresses à cet internaute !

J'ai toujours su que les scouts avaient des jeux bizarres
(ça à l'air de faire mal non ?)


. les hemorroïdes rende impuissant

Surtout si t'en as deux grosses sous le pénis.

CQFD...


lundi 15 juin 2009

Eminem (ben oui j'ai des goûts éclectiques !)

Très franchement, Eminem ne casse pas la baraque avec son dernier album, même si on y découvre que Eminem sait chanter ! Malin, les refrains et les samples très simples mais aussi très répétitifs finissent pas devenir obsédants. Je trouve que musicalement il penche vers la pop avec des compositions instrumentales plus recherchées, ce qui rend sa musique plus populaire, mais aussi plus commerciale ne rêvons pas.
Mais ses vidéos "arrachent" (et ce n'est que mon humble avis).

Mes deux videos préférées du moment :

Une pour le fun (et où on devine que tout le monde s'est bien amusé) (devinez qui est représenté)
"We made you"





Une plutôt glauque (non recommandé aux plus jeunes) !
"3 a.m."

dimanche 14 juin 2009

Méditation du dimanche - 6



Lorsque je fais quelque chose,
personne ne le vois.

Mais lorsque j'arrête de le faire,
tout le monde s'en aperçoit...

jeudi 11 juin 2009

Congeler les bébés c'est pas bio...


Les deux affaires de bébés congelés ne manquent pas de soulever plusieurs questions sur les motivations des mères.

- pourquoi les avoir tués ?
- et surtout pourquoi avoir gardé les corps ?

La vérité est déjà exprimée : ces enfants n'étaient pas "là" pendant la grossesse.
Non que l'on soit dans le déni, car si les mères ont caché à leur entourage qu'elles étaient enceintes, cela veut dire qu'elles le savaient et angoissaient même à l'idée de devoir l'annoncer à leur conjoint.

Aussi dur que cela puisse paraître, on peut aisément comprendre pourquoi une mère peut tuer son enfant.
Chacun peut entrevoir les raisons diverses d'un tel comportement criminel, même si toute raison ne justifie jamais un acte criminel.

Dans les cas qui nous occupent, c'est juste que l'enfant n'est pas approprié par la mère.
Il n'y a pas eu d'échange avec la mère.
Ou plutôt la mère n'a pas eu d'échange avec eux.
En temps normal, une mère parle à son enfant par la pensée au début puis verbalement plus tard, elle s'imagine déjà en train d'effectuer des tâches nourricières, d'habiller son enfant.
Elle peut même avoir des projets d'avenir pour lui.
Mais là rien de tel.
La mère ne pense pas les enfants.
Alors ces encore foetus savaient que ça allait mal finir.
Du coup ils se sont fait le plus calme possible en espérant qu'on allait les oublier et qu'avec un peu de chance à la naissance tout se passerait bien.

Pas de pot, c'était sans compter non seulement sur la non appropriation de l'enfant par la mère que sur différents facteurs extérieurs et la rationalisation que ces facteurs entraînent.
En effet comment annoncer brutalement à son conjoint que l'on vient d'accoucher ?
Pourquoi ne pas l'avoir dit avant ?
Si l'enfant à été caché, est-ce que cela veut dire que l'enfant n'est pas du conjoint ?
Comment l'annoncer aux autres enfants, à l'entourage ?
Comment faire enfin pour les gérer au quotidien ses enfants non prévus dans une famille où on a du mal à finir le mois ?

On peut déjà se demander pourquoi ces femmes sont tombées enceintes.
Elles n'en sont pas à leurs premiers enfants.
Elles savent comment on les fait, les précautions à prendre pour que cela n'arrive pas.
L'une d'elle n'avait elle pas faussement allégué à son époux qu'elle ne pouvait plus avoir d'enfant ?

Ces enfants ont été désirés c'est évident.
Ce qui explique le fait que ces femmes soient tombées enceintes.
Ce qui explique qu'il n'y ait pas eu recours à l'avortement.

Mais ces bébés n'étaient pas les bienvenus au moment où ils sont arrivés.
Alors la mère s'est refusé de le concevoir psychologiquement.
Parle-t-on à un voisin qui nous gonfle ?
De la même façon on ne parle pas à un bébé qui n'est pas le bienvenu.

Mais l'échéance a fini par arriver.
Comme il n'y a pas déni, pas de surprise, les mères savaient que cela devait arriver.
Simplement elle le redoutait.
Angoisse, stress qui les a rendu possible la planification des comportements criminels.
Accoucher le plus silencieusement possible.
Sans que cela laisse des traces.
Dans la baignoire en prenant un bain.
Une baignoire pleine d'eau c'est confortable et ça se nettoie facilement.
Et dans l'eau c'est facile de noyer un bébé.
A la première inspiration, hop, une bonne goulée de flotte.
Si quelques secondes plus tôt, l'enfant était adapté pour évoluer en milieu aquatique, lors de l'expulsion ce n'est plus le cas. Les poumons s'ouvrent alors en grand.
Se débarrasser de ce "truc" qui gène.
Ne pas penser.........
Ne pas humaniser le bébé.
Il est alors traité comme un objet.
Et que fait-on d'un objet qui gène dans le passage ?
On le jette ou on le range.

On le jette lorsqu'on n'a plus ou pas besoin.
Le problème c'est qu'un bébé, l'inconscient n'est pas débile, ça meurt puis ça se décompose.
Il reste bien le jardin.
Mais de la terre fraîchement retourné, si on n'a pas un parc de 3 hectares, ça se voit.
Le chien pourrait le trouver.
Les enfants en jouant aussi.
Dans la poubelle, ça risque de se voir...
Donc pour ce qui est de s'en débarrasser c'est pas simple.

On le range donc.
Pas sur une étagère, ça s'harmonise pas avec la déco.
Pas dans un tiroir, ça risque de dégouliner partout.
Et puis bon, ça va sentir le rat crevé, ça va attirer tous les chats du quartier.
Et puis après tout cet enfant, il était voulu, mais il est juste mal tombé.
Alors la mère se dit qu'elle ne voudrait pas le perdre totalement.
C'est bien ça ranger non ?
On met un objet dans un endroit pour le retrouver plus tard.
Que de temps en temps elle pourrait lui rendre visite.
Comme un enfant qu'on met en internat parce qu'on ne sait pas comment s'en occuper et qu'on verrait juste pendant les vacances scolaires.
De temps en temps ouvrir le congélateur.
S'assurer qu'il est toujours là.
Le regarder avec amour.
Entre deux côtes de porc et la glace à la fraise, lui faire un clin d'oeil, écraser une larme qui sait.
Un truc secret entre juste la mère et son enfant quoi.
Jamais d'horreur, car la rationnalisation est là.
Et avec la peur au ventre que quelqu'un les trouve.
Chercher des stratégies pour que personne n'ouvre jamais ce satané congélo.
Il fallait, c'est la vie.

Le problème avec les objets rangés, c'est que parfois y a des gens qui fouillent dans les tiroirs et qui trouvent ou retrouvent le truc tout au fond.
Si on l'a rangé c'est pas pour le déranger.
Quels abrutis ces gens !
On ne dérange pas ce qui dort.
Ce qui est mort.
Car ces enfants devaient sembler dormir.
Peut être avec un espoir tortueux et magique que ces enfants congelés on pourra les réveiller.
Un jour, les rendre à la vie.
Les rendre à leur mère.
Et effacer tout ce qui s'est passé avant.
Reprendre la vie là où elle s'était arrêtée.

C'est sans compter avec le principe de réalité.

Et comme en France on s'intéresse plus au pourquoi de l'agresseur qu'aux dommages sur les victimes, que nos criminel sont ici des femmes (toujours moins punies que les hommes à crime comparable) à qui on trouve toujours des circonstance atténuantes, que les victimes n'étaient que des nouveaux nés n'ayant rien connu de la vie, je vous parie que nos deux libéricides vont se prendre "juste" 5 ans au max avec une obligation de suivi pour prendre conscience de la portée de leur acte et se "reconstruire".


Et la prochaine fois que vous épouse vous engueule parce que vous voulez aller au congélo, évitez de farfouiller au fond...

mercredi 10 juin 2009

Mangeons des sushis RES-PON-SA-BLES

Il faut sauver Willy !
Euh non, il faut sauver le thon rouge.

Et le cabillaud.
Et le saumon.

Sauvons les poiscailles !!

Et arrêtons de manger des sushis.

Et des sashimis.
Et des Chirashis.
Et des futomaki.
Et des maki tout court...

Bouffer japonais, c'est ne pas respecter les espèces en voie menacées ou en voie de disparition.

Surtout que les Jap' pêchent à tout va.
Le gloubiboulga. Euh non le globicéphale (et là je suis totalement d'accord. C'est un mammifère pas un poisson).
Le thon rouge.
La dorade.
Et plein de poissons qu'on ne trouve pas sur nos côtés européennes.
Tout ça pour se remplir la panse de poisson cru.

Il faut savoir qu'au Japon, les sushis et leurs copains, coûtent très chers.
Ils sont réservés aux repas de fête, aux événements ou au gens bien pourvus financièrement.
Sinon les japonais bouffent des pâtes ("ramen") dans de la soupe accompagnées de petits morceaux de viande.

En France, les premiers restaurants japonais réservaient leurs menus à quelques initiés.
Je me souviens qu'à Paris, j'allais rue Saint Anne (non l'hôpital n'est pas là) ou avenue de l'Opéra manger mon bento chez de vrais japonais.
On se déchaussait en entrant, on mangeait à genoux, servis par une femme en kimono.
Pas de couteau de dispo.
La fourchette fallait pas en demander, ils ne savaient pas ce que c'était.
Et j'arrosais le tout de saké tiède (à la température du corps SVP).
C'était beau. C'était bon. C'était cher.

Depuis 15 ans, les restaurants japonais ont fleuris en France et tout particulièrement à Paris.
Il y en a à tous les coins de rue.
Ils sont tenus par des Chinois qui se sont recyclés (les restau chinois n'ayant plus la côte) ou des indiens (de l'Inde) ou des pakistanais (du Pakistan - lol).
Les pièces de poissons y sont découpées à la va-vite dans n'importe quel sens.
Le choix des poissons et des plats proposés y est très limité.
Fini l'anguille (chaude).
Fini l'oursin (frais).
Fini le okonomi-yaki ... sniff...
Et, malgré l'augmentation du prix du poisson, il coûte désormais moins cher de s'avaler un menu miso + crudités + sashimis (15 pièces) qu'un steak frite à la brasserie du coin.

Du coup l'engouement pour cette nourriture pas trop chère, bourrative et surtout -surtout- hypocalorique ne cesse de s'accroître.
Dans les milieux de la mode, de la com ou entre cadres sup, on ne jure plus que par le plateau ou la soirée sushis.

soirée "naked sushis" :on peut en faire des choses
avec des baguettes !


Mais cela à un effet sur la mer : il faut beaucoup de poissons pour répondre à la demande.
Diverses associations s'émeuvent de cet état de fait.
Et dans le cadre des Journées de la Mer (comment ça, vous ne saviez pas que c'était la semaine de la mer ? honte à vous !), il vient d'être édité un "guide pour les mangeurs responsables de sushis".

Ce guide vous proposent un calendrier de consommation des poissons.
Ainsi le maquereau ("saba") ne se consomme pas en hiver alors que le chinchard ("aji") peut être consommé toute l'année.

Ce qui donne lieu à quelques recommandations lorsque vous arrivez dans un restaurant Japonais :

- Respectez les cycles de vie des espèces en les consommant à la bonne saison
- Pour limiter les émissions de gaz à effets de serre dues au transport, choisissez de préférence du poisson d’origine française ou au moins européenne
- Recherchez les restaurants et traiteurs qui choisissent du poisson labellisé (bio ou Label Rouge pour l’élevage, MSC pour le sauvage) ou demandez à votre restaurant favori de le faire !

Je vous laisse vous débrouiller avec le personnel du restaurant qui sait en général tout juste dire "bonjour, merci, aurevoir" avec un accent approximatif vu que le serveur à débarquer de la province de Pékin il y a 15 jours.
J'ai hâte de voir la haute qualité sémantique la conversation.
"Votre poisson est label rouge ?"
"Ah, euh, 'aaaaaaaaabèèl 'ouge ? G'ande bouteille ou peutite ?"

Et pour terminer en beauté, dernière recommandation :
- Préférez les sushis frais, qui demandent 10 fois moins d’énergie que leurs équivalents surgelés.

Ce qui est complètement débile, vu que tous les poissons crus ou marinés servis dans les restaurants sont surgelés.
Pas que dans les restaurants japonais.
C'est une OBLIGATION LEGALE.
Congélation obligatoire à -20° pendant 24 h au mini, l'idéal étant pendant plus de 2 jours.
La congélation permet de lutter contre l'anisakis, ver du poisson, qui rend super malade mais dont on guéri spontanément en quelques jours.
Rappelons qu'il est fortement déconseillé de manger du poisson pendant la grossesse (en général les restaurateurs le disent gentiment).

Soyez responsables, mangez du cheval (ah non y a la trichinose), mangez du boeuf (ah non y a la Kreutzfeld-Jacob), mangez du poulet (ah non y a la grippe aviaire), mangez du porc (ah non y a la grippe porcine), mangez du mouton (ah non y a la tremblante), mangez du sanglier (y a la trichinellose).
Bon alors mangez des légumes ! (ah non y a la toxoplasmose).
Du fromage ? (non, y a la listériose).

Pffff, bon c'est pas tout ça, mais moi ça m'a donné envie d'un wagarashi.

Pas vous ?

mardi 9 juin 2009

J'ai pris le train...


Il était à l'heure !


Et non... je n'allais pas -ce jour là- faire de dépôt sur mon compte luxembourgeois.

dimanche 7 juin 2009

La thérapie ça prend la tête !!



Il n'y a pas longtemps je reçois une de mes patientes.
On doit en être à la dixième séance.
Elle a vraiment bien avancé et je trouve qu'elle arrive en fin de thérapie.
Même si elle pense l'inverse !

C'est une femme très jolie, très intelligente, très débrouillarde dans sa vie.
Elle a maintes fois changé de vie.
Elle courre. Non en fait elle fuit.
Elle fuit un passé très douloureux qui la poursuit depuis son enfance.
Elle a changé de pays, appris notre langue, coupé les ponts avec sa famille, renié ses origines.
Mais elle est comme hantée.
Elle est prête à partir ailleurs, même si aujourd'hui elle se dit trop fatiguée pour changer à nouveau de vie.
Elle voudrait régler tout cela car elle n'en peut plus.

Joli discours.
Je la trouve très narcissique.
Mais qui ne le serait pas avec ce qu'elle a été capable de faire dans sa vie.
Vous me passerez l'expression, mais je trouve même qu'elle "pète plus haut que son Q" !
Elle n'a pas fait d'études, s'en est quand même bien sortie bien que son travail ne soit pas mirobolant.
Elle m'étudie beaucoup.
J'ai souvent même l'impression qu'elle tente de me manipuler.
Et je le lui dis.
"Racontez ça aux autres, mais pas à moi" lui dis-je un jour d'un air entendu.
Cela l'a fait sourire.
Elle joue sans cesse la modeste, la sans culture générale, la Cosette.
Tout cela pour qu'on la plaigne, pour qu'on la prenne sous son aile, bref pour qu'on s'intéresse à elle et qu'elle devienne le centre des préoccupations de tous.

Elle n'est pas en manque d'amour.
Elle est en manque de reconnaissance.

J'ai bien compris très vite ce qui fait qu'elle a un tel manque de sécurité, un tel manque de confiance en elle.
Elle l'a dit plus d'une fois, mais d'un ton banal, comme lorsqu'on raconte un événement dans sa vie parmi tous les autres.
J'attends qu'elle prenne conscience que ce fait est le point central de son mal être.

Nous passons en revue son passé, son présent.
Je mets en place des stratégies cognitives qui l'obligent à se cerner.

Arrive la séance.
Qui est-elle ?
Ce que je lui ai demandé de préparer depuis plusieurs séances l'a amené à constater qu'elle est quelqu'un de travailleur, qui réussit toujours ce qu'elle entreprend.
Elle constate qu'elle est aussi très adaptative et extravertie.

Alors je lui dis :
" Si réussissez tout ce que vous entreprenez, pourquoi n'avez vous pas confiance en vous ?"

Cela la laisse pantoise.
Elle n'a jamais pensé que notre cheminement la ramènerait à cette question centrale.
Elle se tord alors les bras.
Se passe plusieurs fois les mains sur le visage.

'Je ne sais pas, je ne sais pas" laisse t elle échapper de façon plaintive.
Elle est au bord des larmes. Elle me regarde, ne dis plus rien.

J'insiste : "Si vous êtes si adaptative et que vous réussissez, pourquoi donc n'avez vous pas confiance en vous ?"

Elle se plie brutalement en deux, la tête entre ses bras, la tête posée sur les genoux.
"Mais qu'est ce que vous me faites ? Ca me fait tellement bizarre dans la tête. Tout se mélange, c'est dur. Ca remue là-dedans... c'est trop dur..."

Elle se tortille dans tous les sens.
Ca veut sortir, ça lui fait mal.

"Alors pourquoi n'avez vous pas confiance en vous ? dites le !" lui dis-je de façon très calme.

Elle relève doucement la tête, me regarde d'un oeil perçant.
Elle sait maintenant.
Et me le dis.

(mais ça ne vous regarde pas na !)

Ce qui est important dans ce témoignage, c'est de comprendre qu'une séance de thérapie peut être lourde.
Prises de tête au sens premier comme au sens figuré !!

Ce sont souvent ces moments où ce qui ne pouvait être dit réussi à être exprimé (abréaction) qui permettent une véritable prise de conscience et surtout une résolution du noeud du problème par le patient.


Le patient dira plus tard que la séance l'a remué.
Et c'est tant mieux.


samedi 6 juin 2009

vendredi 5 juin 2009

Gode entre filles....

(ou comment remplir son blog quand on n'a pas le temps de s'en occuper)

Oh my gode !

L’utilisation des accessoires dans les jeux sexuels seraient semble-t-il de plus en plus répandu chez les femmes.. entre elles.

Une récente étude à montré que chez les lesbiennes, seules 35 % d’entre elles affirment faire usage du gode appelé aussi « dildo » outre-manche.


Alors entre filles, faut il le proposer ou pas ?


Tout dépend. Il n’existe pas de bonne réponse.

Certain(e)s vous diront que les lesbiennes n’aimant pas les hommes, il n’y a pas de raison qu’elles apprécient la pénétration !

Rien à voir. Les lesbiennes n’apprécient pas le contact de l’homme, du corps masculin. Cela ne veut pas dire qu’elles n’apprécient pas l’approche du plaisir par la pénétration vaginale.
Et pour les bisexuelles, ce n'est pas parce qu'elles aiment aussi les filles qu'elles n'apprécient pas la pénétration. Certaines s’en passent très bien. D’autres recherche ce plaisir via l’usage d’accessoires divers. Gode bien sur, mais aussi accessoires « légumiers » (le célèbre concombre et son amie la courgette –avec un préservatif s’il vous plaît).

Certaines se sentent obligée de la proposer à leur amie sous prétexte que celle-ci a vécu une expérience avec un mâle.
Quelle erreur !
ET si certaines femmes fuient souvent la pénétration vaginale parce qu'elle est associée à une domination sexuelle virile, ce n'est pas pour cela qu'elle n'ont pas envie d'être pénétrées.
Alors ?
Eh bien, demandez tout simplement.
Si vous vous avez envie de sortir votre gode, il suffit d’en parler à l’autre. Sans oublier que le gode, lorsqu’on est deux, procure deux plaisirs différents : pour l’une le plaisir des sensations internes et pour l’autre le plaisir de pénétrer l’autre, que ce soit 'manuellement' ou via un gode-ceinture.


Le plaisir peut aussi être double et commun grâce au fameux « double dong » qui permet une pénétration simultanée des deux partenaires.


Ding dong !

Et si je parlais ici de pénétration vaginale, il est tout à fait possible dans les mêmes conditions de proposer une pénétration anale. Elle reste néanmoins peu pratiquée entre filles car elle procure des sensations qui restent limitées à la zone anale externe. La paroi interne intestinale n’étant pas sensible. Néanmoins le plaisir psychologique d’une complicité si intime peut apporter beaucoup de satisfaction.



mercredi 3 juin 2009

Accroître votre leadership

Aller plus loin, aller plus haut


Parfaitement, ici aujourd'hui c'est psycho du travail.
Je pars du principe que vous travaillez tous et surtout que vous travaillez entourés de collègues tous bienveillants à votre égard -c'est bien connu- et que voici le super moment de devenir un chef, un vrai.
Celui qu'on aime et qu'on respecte.
Surtout celui qu'on suit et auquel tous les autres voudraient ressembler.

Alors voila 5 trucs pour accroître vos qualités de leadership auprès de vos collaborateurs.
(je suis trop bonne, je sais)



Tout d'abord, il n'y a pas de recette miracle pour devenir d'un claquement de doigt un bon leader. Chaque entreprise, environnement nécessite une attitude différente. Etre considéré comme un bon leader dépend de nombreux facteurs et c'est ainsi qu'un "bon" style de leadership dans une entreprise peut s'avéré être un "mauvais" style dans une autre.

Néanmoins, quelque soit le type d'organisation dans lequel vous évoluez, certains principes sont reconnus. Et fonctionnement lorsqu'ils sont connus, compris et appliqués. Ces principes aident à accroître les capacités de leadership d'un individu. Voici les 5 principaux ci-dessous. Maintenant c'est à vous de décider s'ils sont adaptés ou adaptables dans VOTRE environnement de travail.


L'estime de Soi. Y a pas à dire, on est plus motivé au travail lorsqu'on se sent important pour ce travail. Un bon leader aide les autres membres de l'organisation à développer son estime de Soi. Il suffit de leur porter plus d'attention et de montrer de l'intérêt à ce qu'ils disent et à ce qu'ils pensent. En général, une petite tape sur l'épaule leur fait du bien et démontre que vous appréciez leur effort. La clé ? C'est tout simplement d'être sincère et de montrer que vous les apprécier au travers de comportements simples.


Planification. Les personnes dans une entreprise sont plus capables de s'adapter aux changements s'il existe un plan d'action. La planification est un aspect très important, voire crucial, dans les techniques de leadership car cela permet d'orienter votre service, votre département, votre équipe dans une direction précise avec des buts identifiables. En tant que leader, vous devez initier la planification et faire l'effort de communiquer ces plans aussi clairement que possible à vos collègues. Cela renforcera l'idée auprès de vos collaborateurs de vos compétences en prise de décision et vous permettra d'obtenir une réelle et effective délégation des tâches.


Motivation. Un environnement de travail très motivant est certainement un environnement productif. L'entreprise tire un maximum de bénéfice de ses employés lorsqu'ils sont motivés par leur travail. Il y a de nombreuses façons pour un leader de motiver ses troupes. Vous pouvez tout simplement les faire accéder à une reconnaissance publique de leurs compétences en mentionnant leur noms et leurs actions. Proposez aussi des défis à votre équipe est une des meilleures façon de la rendre plus compétitive. Vous pouvez aussi les motivations par des primes, des promotions au rendement, des privilèges.. de telle façon que quelque chose soit donné en échange d'un travail bien fait. Néanmoins, la meilleure façon de motiver, est encore de donner l'exemple. De telle façon vous travaillez, vous vous comportez, tout cela affectera la façon dont les autres travaillerons avec vous.


Délégation. Vous ne pouvez pas tout faire vous-même. Les meilleurs leaders délèguent afin d'avoir plus de temps pour planifier et superviser. En général, les leaders ne déléguent pas parce qu'ils ont peur que leurs subordonnés fassent mal une tâche qu'ils pensent qu'ils auraient bien réussie à faire eux. Ne tombez pas dans ce stéréotype. Bien sur vos collaborateurs font des erreurs, mais vous aussi. La chose à se souvenir est que vous devez toujours vous assurer que vous avez communiqué clairement ce que vous voulez, de telle façon à ce que votre collègue détienne la responsabilité de son travail.


Responsabilisation. Cela est lié à la délégation nous venons de le voir. Vos collaborateurs en accédant à l'autonomie deviennent responsables de leurs actions. Cela leur donne plus de respect pour eux mêmes. Et à long terme, travaillez avec plus de responsabilités, leur permet de développer leur créativité et donc de mieux travailler.


Ces 5 principes (estime de Soi, planification, motivation, délégation et prise de responsabilité) sont toutes importantes afin d'accroître vos compétences de leader. Votre succès va dépendre de vos capacités à reconnaître les besoins de votre entreprise et comment vous allez adapter votre style de leadership à ces besoins.

N'oubliez pas qu'évaluer les performances de votre équipe, c'est aussi évaluer les vôtres et vos capacités de leader.


source : http://www.savagechickens.com


Stats