lundi 22 février 2010

Prevagay




L'étude française PREVAGAY visait à estimer le nombre de séropositifs et le nombre d'hommes susceptibles de contractrer le SIDA dans les lieux dit de "convivialité homosexuelle" (saunas, backrooms, bars) à Paris.

Cette enquête ne concernait que les hommes et a été menée sur près de  8 mois. Il s'agissait de répondre à la fois à un questionnaire et à un prélèvement sanguin sur buvard.

En totalité, 886 échantillons ont été retenus.

âge moyen : 39 ans
13 % déclarant être séropositifs
Quels résultats?

En fait, 17,7 % des sujets étaient séropositifs dont 3,5 % non déclarés.
Les résultats se répartissent à environ 15 % chez les moins de 30 ans et à 21 % chez les plus de 45 ans.
Pour les séropositifs, ils annonçaient un niveau d'étude élevé, nés majoritairement en France, pour la moitié vivants seuls.
26 % avaient eu plus de 50 partenaires dans les 12 derniers mois. Et parmi eux, 56 % déclaraient au moins une pénétration anale non protégée dans les 12 derniers mois.
Ceux qui ne connaissent pas leur séropositivité sont parmi les plus jeunes.
Et parmi ceux qui se savent séropositifs certains ne le disent pas (31 sur 126).

Cette étude avait pour but de mieux comprendre pourquoi la contamination par le SIDA était stagnante dans la population homosexuelle masculine depuis 10 ans alors qu'elle est en net recul dans la population hétérosexuelle.
Bien sur ces résultats ne sont représentatifs que d'une population très localisée, mais aident néanmoins à mieux comprendre les comportements à risque et donc à cibler le dépistage.
D'autant plus que dans la population masculine homosexuelle fréquentant les lieux de convivialité l'augmentation des comportements à risque à parmi le développement des hépatites B et C, ainsi que l'augmentation de la syphilis depuis 2000 et de la lymphogranulomatose vénérienne rectale (Maladie de Nicolas-Favre) depuis 2003.

Et pour avoir plus d'explication, c'est ICI.

4 commentaires:

  1. Rien à voir avec le post, très intéressant au demeurant et difficile à commenter. Excellent Judas Priest!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beau relire plusieurs fois le texte je n'y comprends pas grand chose.
    Mais je pense avoir compris l'idée d'ensemble, bref, pas du être évident à mener comme étude ^^.

    En même temps vrai aussi que je n'y connais pas grand chose en mst ou syphilis ou autres hépatites.

    Judas Priest ! Du vieux heavy métal ça ! J'aime bien :-)

    RépondreSupprimer
  3. Andy : bon je vais t'aider. En gros, dans les lieux de rencontre homo au masculin, si un mec "couche" avec un autre et que cet autre à plus de 45 ans, il y a 1 chance sur 3 pour que ce mec aie le Sida.

    Cela veut dire aussi que dans ces lieux de rencontre les risques sont énormes par rapport à la population générale d'être contaminés. Et que malgré ce constat, et le fait que les homos soient souvent au courant, ils continuent à accepter les relations sexuelles sans préservatif.
    Certains homos étant d'ailleurs au courant de leur séropositivité et faisant comme si de rien n'était.

    En allant plus loin, car tous les homos ne sont pas que homos certains sont aussi bisexuels, cela veut dire que le risque de contamination d'une femme avec un mec bi fréquentant les lieux de rencontre gay a plus de risque d'être contaminée que dans une relation avec un homme qui ne fréquentent pas ces lieux.

    Si je peux me permettre, il me semble, vu ton "grand âge" (lol) qu'il serait temps que tu te penches sérieusement sur les Ist.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour les explications, beaucoup plus clair comme ça, du coup, question bête qui me vient mais pourquoi les homos ou les bi sont moins "regardant" sur le port du préservatif tout en étant cependant au courant des risques ? Pourquoi il y a plus "d'insouciance" (si je puis dire) chez les homos/bi que chez les hétéros ?
    Parce que des lieux de rencontre ou de convivialité il en existe également pour les hétéros, de ce point de vue du mal à saisir pourtant il y aurait une différence notable.

    J'y songerais, j'y songerais ^^.

    RépondreSupprimer

Stats