vendredi 26 mars 2010

Miam miam Ajax vitres...

Allez c'est la semaine des coups de gueule.

Amis sniffeurs de solvants, fumeurs d'insecticides, je vous propose une nouvelle activité : bouffer de l'Ajax Vitres (ou tout autre nettoyant dégraissant).



Sans doute, comme beaucoup de personnes, vous rendez vous de temps à autre vous délecter d'un croissant aux abricots et d'un café (ou d'une tarte aux framboise et d'un thé) (bref de ce que vous voulez) moyennant quelques monnaies sonnantes et trébuchantes.

Vous allez avec quelques amis dans une boutique de restauration rapide qui peut présenter des intitulés divers ("Pomme de Pains", dont à part la tarte au pommes tout est devenu excécrable surtout le café, "Paul le Boulanger", une catastrophe en qualité et en services, "la Brioche Dorée" qui contre toute attente a commencé très bas et a bien remonté la pente face à ses concurrents, du "MacCafé" qui vous fait patienter 30 minutes avant de pouvoir passer commande et bien d'autres dont les noms m'échappent).
On trouve désormais ces échoppes à presque tous les coins de rue.
Ce n'est donc pas souvent bon, mais ce n'est pas cher et en général ça présente assez bien à l'oeil (à défaut des papilles).
Vous aurez sans doute remarqué que vos délicieuses patisseries et viennoiseries sont posées sur des plateaux en général métalliques (c'est plus facile à nettoyer), plateaux eux mêmes directement posés sur le fond métallique du matériel de présentation. Et tout ça encadré par de grandes baies vitrées qui vous laissent deviner les courbes appetissantes des framboises décongelées sur fond de tarte doré et des sandwiches à la salade fatiguée croulant sous la mayonnaise.
Tout le charme de la gastronomie française.

Bref c'est pas tout, j'y viens.
Vous êtes vous déjà demandé, Ô consommateurs avertis que vous êtes, comment étaient nettoyés la vaisselle et les supports des alléchantes sucreries que vous convoitez ?
Ben moi oui.
Je sais j'ai des préoccupations étranges et l'art de (me) poser des questions qui dérangent.
Mais je les ai posé.
Surtout après avoir assisté à plusieurs nettoyages en règles de la vaisselle, des supports et des vitrines.
Tout de go, passant par là, j'ai chopé la "nettoyeuse en chef" et je lui ai demandé avec quoi elle nettoyait tout ça et si c'était compatible avec le contact alimentaire.
Parce faut vous dire que le plateau métallique sur lequel est posé les gâteaux n'est pas lavé en machine ni sous l'eau, non il est utilisé en général le même produit que pour faire les vitres.
Eh oui.
Et peut aurez vous constaté que lorsque les vitrines sont remplies, les premières rangées de produits touchent les vitres. 
Et que celle (ou celui) qui lave les vitres ne prend pas la peine de porter des gants ni de ses rincer les mains avant de déposer les produits sur les plateaux.
Eh oui (bis).

Donc disais-je, je posais une question fort gentiment à la non moins gentille nettoyeuse. 
Son vapo d'Ajax Vitres à la main qu'elle s'empressa de planquer dans son dos, elle m'assura d'une voix peu convaincue qu'ils n'utilisaient que des produits spéciaux totalement compatibles et spécialement réservés à la restauration. Que c'était évident non ?
Certes donc, je devais m'avouer convaincue.
A demi.
Après une recherche sur le net, rapide mais précise, je trouvais en effet des produits décapant dégraissant nettoyant réservés à l'industrie alimentaire et qui s'adressent aussi bien au métal, qu'au carrelage, qu'aux vitres. 
Produits biodégradables.
En 4 semaines quand même.
Produits sans phospate.
Faut ce qu'il faut.
Mais de composition... que nenni.
Et que ce soit compatible "contact alimentaire".... que dalle.

D'autant plus que ma charmant nettoyeuse, elle n'utisait pas ces produits là, mais bien de l'Ajax Vitres.
Si cela peut vous rassurer je n'ai pas trouvé de l'Ajax dans toutes les boutiques où je suis passée (j'ai même vu des nettoyants Bio !) , mais il est clair que partout les produits ont été posés à même la plateau qui venait d'être nettoyé avec le même produit que les vitres.

Certaines marques ont tenté de résoudre cet aspect de l'hygiène en plaçant désormais des espèce de "paillis" sous les produits alimentaires. 
Mais comme c'est poreux, qu'il est impossible de nettoyer entre les "brins" et que de toute façon ça ne viendrait pas à l'idée des "nettoyeurs" de le faire (à part secouer les miettes), ni même d'en utiliser des jetables, on déplace le problème.

Je pourrais aussi vous parler de la façon dont on fait la vaisselle chez certains.
A l'eau froide, sans désinfectant et juste en passant le fond de la tasse sous l'eau...
Mais ça risquerait de vous couper l'appétit.

Et ce serait dommage !










7 commentaires:

  1. Conclusion, grignoter est dangereux pour la santé, surtout quand c'est à l'extérieur ^^.

    Enfin, est-ce qu'il y a un impact réel sur la santé du consommateur avec les micro-résidus restants de l'Ajax vitre qui pourraient être en contact avec la première rangée de viennoiseries ou autres trucs graillons ?
    Dans le doute, certes, il ne faudrait pas prendre le risque mais bon, j'imagine que la personne lambda mange ce genre de truc de façon assez ponctuelle donc niveau dangerosité ça reste à prouver.

    Cependant cette article m'a fait rire jaune parce qu'il y a deux ans je me souviens avoir mangé un pain au chocolat avec un arrière-goût de... produit ménager pas vraiment identifiable vu que je n'ai jamais essayé de goûter un produit ménager (étonnant !) mais le goût se rapprochant probablement de l'odeur. Enfin il était peut être juste périmé. Bref depuis je n'ai pas retenté l'expérience.

    Enfin, entre ça et la présence de l'huile de palme dans certaines viennoiserie je me dit que finalement c'est pas plus mal de boycotter ce genre de truc ;-)

    En tout cas, la personne chargée du nettoyage a du être fort surprise de votre requête, pas habituel comme question ça !
    Depuis cette découverte vous avez changé vos habitudes ou vous continuez à aller dans ce genre de lieu ?

    RépondreSupprimer
  2. Tout ça me fait penser au grand classique de la boulangère qui utilise un gant limite jaunie pour attraper la bouffe...et rendre la monnaie! Il y a longtemps ma mère a eu une période d'anorexie,dégoutée de la bouffe,alors pour peu qu'elle remarquait ce genre de détail,la nourriture finissait à la poubelle à peine achetée! une véritable obsession à la fin!

    RépondreSupprimer
  3. Oui ça a un impact toxicologique. Bien sur tout dépend de la quantité ingérée et surtout de la sensibilité de chacun. Chez certains ça ne fera rien, chez d'autres ils feront une grosse "gastro" qui est en fait soit une intoxication alimentaire soit un petit empoisonnement.

    Alors je ne suis pas perso devenu une orthodoxe de la bouffe parfaite sinon je n'irai plus nul part (mais j'évite certains restau ou je demande le croissant qui ne touche pas la vitre et je demande dans les fast food systématiquement dans un gobelet en carton.

    Trop de désinfectant ce n'est pas bon non plus en fait ! Nous avons tous besoin de bactéries pour fabriquer nos anticorps. je me souviens d'avoir vu à la télé un de mes anciens profs qui est urgentiste. il racontait avoir constaté dans un café que le serveur vidait un berlingot complet d'eau de javel dans chaque évier. Il n'avait pas osé porté sa tasse à ses lèvres car cette quantité est très toxique.

    Une petite quantité à droite, une petite à gauche... à la fin d'une semaine on peut avoir ingéré de sacrées doses n'empêche.

    Lucky : combien de serveurses ai je vu avoir un gant à une main et servir de l'autre ou servir avec la main gantée qu'elle venait de passer sur leur visage ?
    Mais il y a un juste milieu entre tout refuser (et ne plus rien consommer) et tout accepter sans rien dire.

    RépondreSupprimer
  4. Pour ce qui est de ma mère,elle n'avait déjà pas besoin de ça pour ne plus rien consommer...mais c'est clair qu'il ne faut pas que cela vire à l'obsession.
    J'ai longtemps bossé dans un mcdo,et j'étais étonnée du nombre de produits nettoyants utilisés,ceux pour la salle,pour nettoyer les tables,pour nettoyer les ustensiles,les linges (tabliers et autres)...tous avaient une fonction et un dosage spécifique,un sachet de tel poudre servaient pour un certains nombre de vaporisateurs (pour nettoyer les tables,ou les aires de jeux par exemple).

    Tout devaient être jeté le soir et de nouveaux vapo repréparés le lendemain matin,etc...il y avait un seau exprès où baignaient pendant au moins 1h tous les chiffons du restaurant pour la journée,et un bac à linge sale où ils finissaient rapidement!! Puis le soir le tout finissait à la machine,avec la javel et une lessive spécifique (dosées bien sur...) Bref...même bien dosés,les produits s'incrustaient! On devait se laver les mains entre chaque activité,et malgré cela l'odeur restait sur la peau,j'ai longtemps pris mes repas avec ce doux parfum chimique sur les mains....

    J'ai aussi gardé le tic de me laver les mains un nombre incalculable de fois par jour!!! :)

    RépondreSupprimer
  5. En même temps lorsqu'on mange à l'extérieur on prends un risque supplémentaire, au même titre que lorsqu'on est invité chez quelqu'un ou lorsqu'on achète des plats préparés. C'est un risque mais il reste cependant assez négligeable.
    Au même titre que de traverser une route mal éclairé.

    Et puis votre parade est "foireuse", même si vous demandez qu'on vous serve un de ces trucs qui ne soit pas contre la vitre, parfois lorsqu'ils en remettent parce qu'ils y en a plus (surtout les croissants ça a tendance à partir vite, trucs basiques) ils intervertissent certaines places donc rien ne vous garantie que ce truc là n'aura jamais été contre la vitre a un moment donné. J'ai pu remarqué ça une fois, par hasard.

    Nota Bene: Ne jamais observer les gens, ne jamais lire les étiquettes, et manger aveuglement sans penser à autre chose qu'au plaisir (supposé) des papilles.

    Même s'il y a d'infimes particules d'Ajax ^^.
    Plus sérieusement, ça reste quand même surprenant comme affaire.

    RépondreSupprimer
  6. Lucky : Chez MacDo il existe normalement des normes très strictes d'hygiène... qui ne sont pas souvent respectées. Les hamburgers non vendus dans les 10 min doivent être jetés, c'est rarement le cas.
    Entre chaque activité il faut peut être se laver les mains, mais rien lorsqu'on a touché ses cheveux (mal tenus par un "chapeau" trop petit ou mal ajusté) ou son piercing (normalement totalement interdit en restauration) et qu'après on sert les frites en rattrapant à la main celles qui glissent...

    Chucky : on se rassure comme on peut. Je ne cherche pas à contrôler mais à limiter et ça ne marche pas à tous les coups, je l'avoue ! lol

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai pas lu votre note, mais sait'on qu'il y a des matières grasses minérales,des nettoyants anioniques et cathioniques dans la bouffe parfois ?
    Mais ,il y a bien d'autre poisons ,et corps nocifs comme le verre pilé et autres débrits métaliques ......................
    Sortylege.

    RépondreSupprimer

Stats