dimanche 25 avril 2010

Méditation du dimanche - 34


Être prêt à mourir
pour ses idées
ne veut pas dire
qu'elles sont bonnes


6 commentaires:

  1. ... et qu'est-ce qu'une "bonne" idée ?? :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est helas vrais pour beaucoup,beaucoup,beaucoup de gens ,je crois ?
    Bon, ceux qui suivent assez aveuglement "les ordres", ne sont pas davantage assurés de la justesse des choses auquelles ils obeissent ,mais au moins,ils passeront moins pour des nuls peut etre ,puisque en cas d'echec,ce ne sera pas leurs idées qui seront erronées?
    Enfin, il me semble .
    Sortylege.
    Bye et A +

    RépondreSupprimer
  3. Aztek : tout est une question de point de vue et d'époque et de justification. Après tout "la Terreur" reposait sur une bonne cause... à ce moment là.

    Sortylege : ceux qui suivent sont ils moins nuls que celui qui décide ? Vaste débat. Vaut il mieux être coupable que responsable ou l'inverse ?

    RépondreSupprimer
  4. Non, mais ça veut au moins dire qu'on y croit.
    C'est déjà ça.

    Ça m'évoque une certaine chanson de Brassens.

    "Mourir pour des idées, l'idée est excellente
    Moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eu."

    Qu'on a fait fausse route, qu'on s'est trompé d'idée
    Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente

    Mourir pour des idées, c'est bien beau mais lesquelles ?
    Et comme toutes sont entre elles ressemblantes

    Encore s'il suffisait de quelques hécatombes
    Pour qu'enfin tout changeât, qu'enfin tout s'arrangeât
    Depuis tant de "grands soirs" que tant de têtes tombent
    Au paradis sur terre on y serait déjà."

    RépondreSupprimer
  5. "Coupable",c'est un statut décidé par une autre pèrsonne?
    "Rèsponsable", c'est ce que nous sommes envèrs nous meme ?
    Donc,il vaut peut etre mieux etre "coupable "a l'égard des autres et rèsponsable avec nos comportments ?
    J'avou que ma réponse n'avance en rien ;-)
    Sortylege.

    RépondreSupprimer
  6. Très belle chanson de tonton Goerges...

    Une strophe parfaite pour la pensée du dimanche :

    Jugeant qu'il n'y a pas péril en la demeure
    Allons vers l'autre monde en flânant en chemin
    Car, à forcer l'allure, il arrive qu'on meure
    Pour des idées n'ayant plus cours le lendemain
    Or, s'il est une chose amère, désolante
    En rendant l'âme à Dieu c'est bien de constater
    Qu'on a fait fausse route, qu'on s'est trompé d'idée
    Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente

    RépondreSupprimer

Stats