lundi 26 juillet 2010

Mc Flurry ou comment les gros deviennent obèses

Si vous surfez sur le net vous n'avez pas pu échapper au flot de pub pour le Mc Flurry de McDonald.
Un véritable matraquage avec virus vers les réseaux sociaux.
Le Mc Flurry ne me demandez pas quel goût ça a, la dernière fois que j'ai mis les pieds chez McDo c'était il y a plus de 6 mois et c'était seulement pour y commander un café.

Mais bon le Mc machin chose, c'est censé être une gourmandise glacée, un truc qui ressemble à une glace à l'italienne mais très blanc parce que sans oeuf, sans vanille (arôme seulement), avec du glucose, du lait en poudre et de la crème. On y ajoute ce qu'on veut par dessus pour faire joli et donner du goût : caramel, sucres de couleurs, sirop de fraise, miettes de gateau... 

C'est pas appétissant pour deux ronds, pourtant il s'en vend à la pelle.

Alors vous le savez sans doute, depuis le temps que les medias vous le rabache, une femme a besoin par JOUR entre 1500 et 2000 calories et les hommes entre 2000 et 2500 calories.

Un McFleuri c'est juste 630 calories.

Ce qui veut dire madame que lorsque vous avez ingurgité avec délice un McFleur, vous avez ingéré 1/3 de vos calories totales de la journée. C'est donc un repas à lui seul.

Sauf que ça manque cruellement de protéines et de fibres.
Mais qu'en ce qui concerne la ration de lipides (gras) et glucose (sucre), vous avez reçu en 1 dessert la dose JOURNALIERE.

Après pour le reste de la journée, pour vous ce sera blanc d'oeuf et salade sans assaisonnement à volonté, silvouplé.

Sauf que les gens ne s'arrêtent en général pas là.
Parce que le Mc en fleur, c'est un dessert. 
Et qu'en France, le dessert vient à la fin du repas.
En général, après les frites (medium 450 calories), le hamburger (environ 500 calories) (ou des trognons de salade recouverts d'une 'vinaigrette' à 260 calories pour se donner bonne conscience) et le Coca (zero).
On arrive à 450 + 500 + 630 = 1620 calories.
Soit madame, en un repas ce que vous ne devriez avaler dans toute la journée.

Bien sur, c'est facile de taper sur McDo.
Je pourrais en dire autant de Starbucks où j'aime à consommer un café très allongé (11 calories) (oui je connais tous les vendeurs de café). 
Chez Starbeurk, un chocolat de taille moyenne, au lait entier, avec chantilly sur le dessus, c'est 591 calories.

D'ailleurs si vous désirez en savoir plus sur les calories de tous vos fast food ayant pignon sur rue, je vous suggère d'aller faire un tour par .

Mais on je veux en venir nom d'un teckel en rut ?

Eh bien, je me suis livrée à une observation de consommation.
Un samedi après midi ensoleillé, je suis allée au mini centre commercial de Thiais Village.
On y trouve pas mal de restauration (d'ailleurs à la vitesse où les magasins ferment bientôt y aura plus que ça).
En manque, j'ouvre la porte du Starbeurk pour me livrer à une débauche de caféine nécessaire à cette heure de l'après midi.
J'ai au moins 30 personnes devant moi.
En plus ils ne sont pas rapides, faut dire que les gens commandent des trucs compliqués, avec de la chantilly, avec du lait de soja, avec du caramel.... Les préparateurs doivent être dingues à la fin de la journée.
Bref ça travaille à la chaîne.
En quelques minutes il reste 20 personnes devant moi mais j'en ai autant derrière.
Et depuis le début j'observe les comportements de consommation des gens.

On pourrait penser que les gens, en ces temps chauds où on se découvre, aurait tendance à faire dans le lignt.
Que nenni.
On pourrait penser que les gens en surpoids vont avoir tendance à faire plus light que les autres.
Que nenni.

Je peux très vite séparer la population consommatrice en deux camps :
- les "minces/normaux"
- les gens en surpoids évident (voir obèses)

Quels constats ?
Les minces commandent des jus de fruit, des cafés ou des préparations peu caloriques.
Les gros commandent des préparations hypercaloriques (et je t'y prends le plus grand format, et que j'y met du sirop et du caramel, et que je prends du lait entier et que je veux de la chantilly qui déborde. Et surtout j'assortie ma boisson à une part de gateau au chocolat).

C'est systématique.

 Aucune faute de goût, le chocolat sur la chantilly est bien assorti au chocolat du donuts

C'est assez amusant d'ailleurs, il y a des copines qui viennent à plusieurs. Dans le tas y a des minces (qui servent de faire valoir aus grosses) et y a des grosses (qui mettent en valeur les minces).
Eh bien sur le plateau des copines minces y a un jus de fruit tout seul et sur le plateau des copines grosses y a le grand chocolat avec chantilly et la part de gateau !
Y a même des familles complètes de minces et de gros. Ils ont des comportements de consommation très différents.

Après tout les minces pourraient se permettre un écart, mais ils limitent.
Et les gros devraient se préoccuper de leur capital corps, mais ils abusent.

On pourrait se dire que les gros assument leur surpoids et se foutent de ce qu'ils mangent.
Seulement ils tendent à devenir de plus en plus gros.
Ils ont faim, ils en dépensent des calories pour bouger leur corps. Mais ils ne mangeront pas une grosse salade avec du poulet ou un streak, non non.

On a donc affaire à un comportement autodestructeur.
"Je suis moche, donc je n'ai plus rien à perdre et surtout rien à gagner".
Comme si il fallait une couche de graisse supplémentaire pour cacher la graisse existante et surtout la personne qui est au fond.
Des personnes qui ne se respectent pas et qui ne s'aiment pas et qui poussent les autres à se comporter comme eux (le "allez pour une fois" ou "c'est moi qui te le paye" n'ont rien d'altruistes). 
Alors ne soyez pas dupe, si vous êtes mince la pub pour le McFleuri ne vous cible pas.
Et si vos enfants sont minces ils ne sont pas tentés, parce que vous leur avez appris qu'une fois de temps en temps c'était Ok, mais qu'il valait mieux éviter ce type de consommation.
Si vous êtes minces, il y a de fortes chances pour que vous consommiez peu les produits fast food ou les produits hypercaloriques.
Vous n'êtes donc pas intéressants pour ces vendeurs de bouffes.
Mais si vous êtes en surpoids, vous êtes leur première cible.
Vous mangez très gras et très sucré, vous vous cachez derrière vos kilos et comme vous n'allez pas bien vous vous consolez en mangeant gras et sucré... pour consoler l'enfant triste qui est en vous.

Ce ne sont pas McDo et les autres qui rendent les gens obèses, ce sont les gens en surpoids qui ont permis la survie de McDo et des autres.
Rentabilité en pariant sur le mal-être.
Bien vu.


8 commentaires:

  1. J'ai un IMC idéal. Je vais assez régulièrement au mac do mais je n'y prends qu'un sandwich ou 1 salade complète, au pire je picore quelques frites des enfants. Je ne me restreint pas volontairement, c'est surtout que je serais bien incapable d'avaler d'avantage. Il fut un temps ou je pouvais éventuellement prendre un sunday fraise, mais je me souviens que je penais pour les finir(pour ne pas gacher quand même!) et c'était moitier moins de calorie que les McFlurry.
    Un des problèmes des personnes qui mangent beaucoup c'est que plus ils mangent de grosses quantités et plus leur estomac s'élargit et plus ils doivent engouffrer pour obtenir le sentiment de satiété.

    J'ai entendu que certaines association reprochaient aux fastfood les rations excessives de leurs "menus" mais en ce qui me concerne de très nombreux restaurants dits classiques proposent aussi des menus trop calorique par rapport à mes besoins. Je n'ai pas de scrupules à ne pas finir une assiette trop remplie tout comme je n'impose pas à mes enfants de terminer leur hamburger.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien aimé cet article, qui me semble tout à fait vrai.
    olivier de diego

    RépondreSupprimer
  3. Mc Do, beurk, les gens et en premier lieu mes amis me regardaient étrangement lorsque je commandais une petite salade et une pomme. La petite salade d'accompagnement, parce que les salades menues sont tout aussi caloriques qu'un Bic Mac, avec les croutons baignés dans l'huile. C'est la salade bonne conscience qui en réalité cache bien son jeu.
    Enfin ça ne reste pas pire que les offres très "alléchantes" du "un verre acheté un verre offert", ou alors derrière les tickets de cinéma "un menu bic mac acheté, un menu offert" ou encore "un sundae offert pour un menu maxi best of". Tout est fait pour pousser le consommateur qui se planque derrière un jolie "il ne faut pas gâcher puisque c'est offert".

    Je ne sais pas si vous avez vu le film documentaire "Supersize Me", sur la mal-bouffe et les répercutions sur la santé, relativement intéressant et tout aussi effrayant.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis également d'accord avec cet article. Moi je suis plutôt mince avec qlqs rondeurs mais je fais toujours attention et je ne mange que la salade light au mac do, jamais de dessert, ni de boisson sans édulcorant.
    Je suis moi aussi toujours étonnée de voir que les gens gros ou obèses ne mangent pas plus léger justement, mais comme vous le dites je crois qu'ils ont renoncé et c'est bien dommage!QUe faut il faire alors?

    RépondreSupprimer
  5. Aux Etats Unis, certains fastfood propose des "happy hours", par exemple à partir de 18 h 1 bicMac acheté = 1 gratuit, ce qui fait que certaines personnes double allègrement leurs rations.

    Perso, je préfère en avoir trop dans mon assiette. J'aime l'idée que le patron ne radine pas, même si j'en laisse... Rien de plus triste qu'une assiette avec un filet de poisson et deux pommes de terre à l'eau, ce qui suffirait pourtant. Encore que lorsque je vais au restau, ce n'est pas tous les jours non plus, je peux donc me permettre de finir et saucer mon assiette par pure gourmandise. Et puis, il est clair qu'on peut choisir des plats qui correspondent à notre appétit et on n'est pas obligé de prendre systématiquement des frites avec un steak (comme nous y forcent un peu la main les serveurs de nombreuses enseignes), la salade, les haricots verts ça existe aussi ! (parfois avec supplément !).

    Je n'ai pas vu "supersize me", mais je sais de quoi il retourne. Ceci dit il mangeait des hamburgers à tous les repas. Ce qu'il ne faut pas faire. Ce n'est d'ailleurs pas ce que préconisent les vendeurs de hamburgers.

    Perso, je ne vais chez Quick ou MacDo qu'une fois tous les 6 mois et encore, alors pourquoi je ferai "light", hop des dips, une petite frite, une eau pétillante et... 1 café !

    Vos précautions alimentaires sont très valables si vous y allez souvent. Sinon, attention à ne pas tomber dans une certaine orthodoxie alimentaire qui relève de l'anorexie !

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est certes ce qu'il ne faut pas faire, mais la culture aux USA particulièrement est très imprégnée par les fast-food, et nombre de gamins mangent des hamburgers très et surtout trop régulièrement.
    Bien sûr que les conditions de l'expérience étaient extrêmes, mais le but était de montrer le danger potentiel de ce type d'alimentation, même si ça prendra plus de temps à avoir de telles répercutions.

    Le but est de sensibiliser les enfants plus touchés par ce type de produits, il n'y a qu'à voir les Happy Meal avec les cadeaux-gadgets à l'effigie des dernières idoles en vogue des gamins.
    Mac Do, a fait des progrès depuis quelques années, avec les fruits à croquer notamment et l'affichage des calories de manière beaucoup plus visible, mais ça reste relativement insuffisant.
    Et ça, c'est surtout aux dirigeants d'intervenir, ça reste un privilège de se nourrir sainement, les fruits et les légumes sont plus chers qu'un hamburger graisseux, ça ne devrait pas l'être.

    RépondreSupprimer
  7. Bien sur si vous êtes gros c'est que vous avez des problèmes dans votre tête! Ça n'a rien avoir avec le fait que vous puissiez aimer manger. Ni que vous êtes hermétique au matraque d'être maigre parce que c'est à la mode! Non, bien sur que non! C'est que vous avez des problèmes, vous vous faites du mal.
    Les gros ne peuvent pas s'aimer en aucun cas. Et ils ne peuvent pas s'aimer, être aimer et bien dans leur peau.
    Et bien ,moi je suis ronde, j'aime la bonne cuisine, je m'aime comme je suis. Je n'ai aucun complexe. Et mon homme, grand et musclé, m'aime et me désire. O surprise hein?
    Je n'ai donc pas de problème.
    En revanche, les lobotomisés de votre genre qui répète comme des ânes ce qui ce dit à la télé, ont un problème. Manque de cerveau à mon avis.
    C'est triste que le Net n'enlève pas la parole aux abrutis.
    Alors un conseil, allez manger (puisque vous avez la chance de ne pas vivre dans un pays du Tiers Monde dans lequel sévi la famine), et si la graisse de votre glace vous donne une crise cardiaque à 50 ans, vous pourrez être reconnaissant de ne pas avoir eu de cancer :D

    Trêve de plaisanterie, arrêtez de juger les gens sur leur physique et de les psychanalyser, ce sont les psys qui ont un grain. Chaque personne est différente et personne n'agit pour la même raison. Alors occupez vous de vos miches!

    RépondreSupprimer
  8. Lily j'ai mis un peu de temps à vous répondre car je tenais à avoir le temps de le faire.

    Intéressons nous d'abord au ton général de votre commentaire. Quelle agressivité ! Il est étrange comme vous vous sentez obligée de faire vôtre quelque chose qui se veut généraliste. C'est comme si le monde tournait autour de vous, comme si vous aviez besoin de vous mettre en avant. D'ailleurs, on pourrait se demander si votre volonté de rester ronde ne relève pas d'un désir d'être imposante afin d'être vue et d'exister dans le regard des autres. Cela pose la question de la façon dont vous avez été valorisée dans votre enfance. Gageons que votre mère, ayant un peu honte de vos rondeurs, vous a extrêment couvée en vous protégeant des méchants regards extérieurs. C'est vrai que c'était plus facile que de comprendre pourquoi vous preniez des kilos.

    Ensuite, personne n'a parlé d'être maigre. Vous n'avez lu cela nulpart dans mon écrit. C'est donc vous qui l'interprétez comme cela. C'est comme si il n'y avait pas d'intermédiaire. Il y a ce qu'on appelle la "normalité". C'est à dire en général encore de nos jours, le poids correspond aux nombres de centimètres après le mètre (pour les femmes en "gros", si vous mesurez 1m60, jusqu'à 60 kilos vous n'êtes pas en surpoids pour la médecine).

    je ne me prive pas, choucroute, fromage, glaces, gateaux, gateaux (je l'ai déjà dit non ? c'est parce que j'aime trop ça). Mais nous avons un corps. Pour faire simple, ce corps a besoin d'un certain nombre de calories pour correctement fonctionner. Or si on est à l'écoute de son corps, on ne mange que de ce dont on a besoin. Si les maigres se privent alors qu'elles ont encore faim sous prétexte d'être "à la mode", les gros se goinfrent sans écouter leur corps non plus. Dans les deux cas, on est face à une anomalie des comportements alimentaires.
    Bien sur il existe des gros par la génétique, mais bon enfin, cela ne correspond qu'à 10 % des personnes en surpoids donc c'est un alibi un peu facile.
    Ce n'est pas parce que nous vivons dans un pays riche qu'il faut s'empiffrer (faudrait il subir la famine volontairement parce qu'on vit dans un pays pauvre ?).

    Quant à votre époux. Deux solutions.
    Soit il vous connu alors que vous étiez moins ronde. Ce qui veut dire que ce qu'il apprécie ce sont les femmes "minces" et pas les rondes, donc lorsqu'il vous dit qu'il vous désire, c'est un mensonge. SOit il vous a connu ronde et dans ce cas, en effet, il apprécie les rondes. Mais ronde jusqu'où ? Ronde, pulpeuse ou ronde, boule qui roule dans l'escalier. Il risque à un moment de ne plus apprécier vos rondeurs. Maintenant, votre époux est peut être issu d'une communeauté qui met les rondes sur un piedestal, car rappelons que dans certains pas plus la femmes est grosse plus elle symbolise la réussite sociale du mari. Elle n'est donc pas aimée mais utilisée comme objet de réussite sociale. Y'en a ce sont les voitures, d'autres c'est la graisse de leur femme !!

    En tout cas, on peut dire que vos rondeurs ne vous rendent pas tolérante. Celle ci doit être cachée, profond, très profond, derrière la dernière couche de gras.

    RépondreSupprimer

Stats