mercredi 22 septembre 2010

C'est toi la PSY ....

Patiente d'une trentaine d'année.
Plutôt jolie, mais "molle", lymphatique.
Joli sourire qu'elle affiche facilement.
Toujours habillée de façon un peu baba cool, jupon long flottant, légèrement négligée mais juste ce qu'il faut pour faire "artiste".
Toujours en noir.
Elle est créatrice dans la mode.

Mariée depuis 4 ans et amoureuse de son mari auquel elle trouve tous les compliments : beau, créatif, gentil, tendre, attentionné, amoureux.
Mais elle l'a trompé.
Avec un jeune mec dépressif voire suicidaire plutôt baba cool lui aussi, un type instable, sans job fixe et plutôt nomade.
Elle est partie sur un coup de tête, l'a aimé passionnément.
Au bout de 6 mois s'est rendue compte que c'était "n'importe quoi" et est rentrée à la maison où son mari l'a accueillit avec amour et sans reproche.
Elle dit ne pas mériter son mari.

En fait, elle se rend compte qu'elle ne fonctionne que comme ça : sur des coups de tête.
Elle aime l'instabilité.
Il faut que "ça bouge".

Enfance un peu spéciale.
En fait pas vraiment d'enfance.
Le père est parti lorsqu'elle avait deux ans. La mère s'est remis en ménage avec plusieurs hommes ensuite, mais est toujours restée très amoureuse du père de ma patiente et passe son temps à penser le voir à chaque coin de rue, à la télé... 
Mère infantile, incapable de prendre une décision, suicidaire, qui ne s'est jamais occupé de ses enfants. 
Et pour laquelle la fille aîné (ma patiente) a été le soutien, le repaire.

Ma patiente ne s'aime pas.
Elle se trouve moche, grosse, "brut de pomme" et "rustique".
Se décrit comme une adulte inconséquente, d'humeur changeante.
Elle ne s'autorise pas à s'amuser.
Notre travail l'amène à reconsidérer ses vues.
Mais elle n'arrive pas à grandir.
Elle ne veut pas devenir adulte.


Pourquoi ?
(ne me dites pas "à cause de...". Argumentez)
D'après vous que devrait elle reconsidérer pour changer d'avis ?

Bon je mets la solution juste pour Xelymphe qui a fait l'effort d'être intéressée.

Comme elle le dit si bien, la patiente n'a pas eu d'enfance.
Pas vraiment de modèle parental. A part celui de la mère qui est un modèle instable et insouciant. Ce qu'elle refait.
Mais comme elle a été la mère de sa mère et que c'est, dès l'enfance, qu'elle a du assumer toutes les contraintes adultes elle se dit qu'après tout être adulte s'est pas marrant.
Elle est tiraillée entre son envie de profiter de la vie et le fait que, devenue adulte, elle s'oblige à faire bonne figure en rêvant de devenir sage, raisonnable, stable et... triste.

Cette patiente a du comprendre d'abord, que bien qu'elle veuille absolument ne pas faire les mêmes "erreurs", elle fonctionne comme sa mère.

Elle ne s'aime pas car, puisque sa mère a fini par rejetter le père et que ma patiente est aussi issue du père, elle pense qu'elle mérite d'être rejettée.

Ensuite, cette patiente a du faire un cheminement de réflexion sur ce que c'est que d'être adulte.
Elle a fini par découvrir qu'être adulte ce n'est pas être gris, triste, sérieux. Il n'existe pas de transition entre l'enfance, l'adolescence et l'âge adulte. Les adultes s'amusent, font des bêtises et se trompent. Etre adulte ne comporte qu'une seule contrainte : assumer des responsabilités.
Une fois cela compris et intégré, elle a pu se mettre à rire de choses triviales et profiter des bonheurs de sa vie. 
.. et décider de faire un bébé .




3 commentaires:

  1. Bon, lorsque l'on a besoin de se bouger ataquer etc...ça se fait tout seul......
    Mais il y a un "mal etre" puisqu'elle consulte ?
    Pour moi,un mal etre c'est avant tout des sensations refoulées,cachées, ,quel'on ne "regarde" pas en face:
    sentir son corps sans s'impliquer, sans chèrcher a changer quoi que ce soit .........efin une tèchnique quoi un trening,peut etre .
    mais toujours cette chaine le long de la colone, mais aussi partout ,puisque le corps doit etre découvèrt a tous moments ....etc.....
    Sortylege .

    RépondreSupprimer
  2. Ben oui c'est a cause de ... c'est evident ^-^

    Je sais pas pourquoi mais la description me fait penser un peu a quelqu'un de bordeline... Le coté instable et impulsif surement.

    Sinon pour ce qui est du probléme... Elle n'a jamais connu son veritable pére. Et la mére a eu plusieurs relation par la suite. Donc elle n'a jamais eu l'image d'un vrai pére vraiment present pour elle. Un pére absent physiquement donc et une mére absente mentalement.
    Aprés elle a du prendre le role de mére quand elle été enfant. Une fois adulte elle a surement du se dire qu'elle avait pas eu d'enfance et donc décider de rattraper le temps perdu en ne voulant plus grandir. Elle doit surement avoir peur de la mort aussi même si au final elle finira par vieillir et mourir... Les enfants ont la chance d'etre insouciant.

    Je pense qu'il faut qu'elle reprenne confiance en elle (pour avoir une autre image d'elle qu'une femme grosse, moche et autre), qu'elle s'autorise a s'amuser et a etre heureuse.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas assez fort. Sans doute trop d'implicites dans ton énoncé pour moi. Je suis incapable de répondre.

    RépondreSupprimer

Stats