mercredi 6 octobre 2010

notre RDV de mercredi à Thiais

Eh bien voila, le rendez-vous des bloggers qui lisent "Vergibération" a enfin eu lieu.
Nous étions 30 000 selon les organisateurs.
2 selon la police.

Je remercie tous ceux qui ne sont pas venus parce qu'ils se sont perdus dans les méandres des transports en commun ou dans le parking.
Je remercie aussi ceux qui étaient bloqués au boulot et qui étaient avec nous par la pensée.
je remercie enfin ceux qui sont loin mais qui auraient bien aimé venir.
Les autres... ils sont restés chez eux.

Surtout, oui, surtout je remercie Nakito qui -lui- a fait l'effort de venir.

Il a bien faillit me rater, car ne voyant personne à 14h40 j'étais en train de me préparer mentalement à déguerpir lorsqu'il a débarqué.
C'était sans oublier que les personnes bien élevées n'arrivent jamais les premières. 
Là c'était raté, parce que vu qu'il n'y avait personne d'autre, même 3/4 d'heures plus tard il serait arrivé le premier... et même qu'il aurait été le dernier. A quoi ça tient la vie tout de même...

Alors, petits impatients que vous êtes, vous aimeriez que je vous décrive Nakito. 
Que nenni, fallait venir.
Na.

Il s'est bien demandé, le pauvre, ce qu'il faisait là.
Après tout se retrouver seul en face de Vergibération, c'est hyper vachement intimidant.
(Enfin il s'est surtout demandé ce qu'il allait bien trouver à me dire et comment il allait faire pour se tirer de cette situation le plus rapidement possible).
Hé hé, c'est sans connaître Vergibération qui aurait réussi à elle seule à retenir Attila sur les champs Catalauniques.

Ce tête à tête fut fort enrichissant. 
Je connais presque tout désormais de la vie trépidante de Nakito  car, vous vous en doutez bien, j'ai réussi à lui soutirer "son blog, sa mère, ses amours, ses emmerdes" et je ne désespère pas la prochaine fois de lui faire raconter son enfance. (si si tu verras).

Et c'est bien plus tard, que n'ayant plus rien à se dire, nous avons d'un commun accord et sans nous concerter, décidé de quitter ce lieu de perdition (c'est le lieu qui est perdu pas nous).

Sachez que Nakito nous réserve pour l'été prochain une surprise dont je vous tiendrai au courant (la date est prise, t'as plus qu'à t'y remettre lol).

Et comme vous êtes de bons lecteurs, vous avez retenu "la prochaine fois". 
Car il y aura une prochaine fois.
Certainement au tout début des "vacances" de Noël.
Et cette fois dans Paris.





8 commentaires:

  1. Je fais partie de la catégorie "ceux qui sont loin..."

    RépondreSupprimer
  2. Moi qui m'attendais a tout plein de photo pour illustré la journée :(

    2 c'est pas si mal pour une première ^^
    Plus qu'a attendre une meilleur date pour la prochaine :p

    RépondreSupprimer
  3. Non pas de photos. De toute façon je n'en n'aurais pas mis et je n'aurais pas accepté d'être dessus non plus.

    Alexis : pour cette fois j'accepte ton alibi lol

    RépondreSupprimer
  4. J'habite à 300km de Paris et très généralement le mercredi après-midi à 14h30 je suis au boulot. Enfin si exceptionnelement je ne travaille pas et que je suis sur Paris, j'ai mes enfants avec moi.
    Mais c'est avec plaisir que je suis ton blog ;-)

    RépondreSupprimer
  5. A peine 5 minutes de retard (et pas 10) et voilà que je suis exécuté en place de Grève comme un vulgaire sans-culotte repenti.

    L'instant fut fort agréable, intéressant, étonnant mais de même à ceux qui se demande à quoi ressemble Vergie dans le "civil"...il fallait venir.

    je rassure juste sur un point : Ce n'est pas une sorte de sorcier aux yeux exorbités qui arrive à t'arracher tes pensées en quelques secondes au premier regard pénétrant !

    Sinon, Vergie... merci pour le coup de pression de juin 2011 !!!

    RépondreSupprimer
  6. Cleanette : tu pourras venir avec toute la clique familiale, je ne suis pas contre.

    Nakito : en effet je n'ai les yeux ni exor ni bités ! Merci pour le "étonnant" (pourquoi au fait ?).

    RépondreSupprimer
  7. trop loin du réel, pas tant que ça du virtuel....bref un petit verre a partager aurait pu etre de mon gout, les histoires ne sont pas toujours comme on veut...ni les routes...qui sont defsoi sbien éloignés...
    bonne route à vous
    JR

    RépondreSupprimer
  8. "Étonnant" car d'une part, comme l'aurait dit Dupeyron, c'était un "drôle d'endroit pour une rencontre".

    Et puis aussi car, comme je te le disais, je suis surement parmi les commentateurs celui qui a le moins de lien avec les psychologue en général :-)

    RépondreSupprimer

Stats