vendredi 25 février 2011

J'ai lu - "Coeur prisonnier ou l'art de la manipulation"

Aujourd'hui encore une critique de livre ayant trait à la psychologie.

"Coeur prisonnier ou l'art de la manipulation" est un court ouvrage (41 pages de lecture) mettant en scène l'histoire personnelle d'une jeune femme confrontée à un manipulateur.
C'est un témoignage d'une femme amoureuse qui tombe sur un pervers, au sens psychologique du terme, et qui va tenter de comprendre comment elle en est arrivée là, comment l'emprise s'est mise en place et quelle stratégie elle a mis en place pour en sortir.


Virginie Segard, l'auteure, n'a pas voulu s'étendre sur sa vie mais bien sur sa confrontation à la perversion.
Il y a deux parties intéressante dans le livre :
- celle qui présente l'énumération et la description des processus en jeu dans la manipulation qui amène les victimes à tout subir sans se rendre compte de ce qui se met en place, plutôt bien vu.
- celle qui explique les conséquences pour la "victime", plutôt réaliste.
Bien sur, comme c'est autobiographique, les exemples sont pris dans le vécu de l'auteure.

Dans la troisième partie il s'agit de comment de libérer de l'emprise d'un manipulateur.
C'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de possibilités qui s'offrent aux victimes. L'auteure nous explique quel choix elle a fait et nous livre dans la foulée une conclusion -optimiste- sur sa vie. Cette partie nous est livrée de façon superficielle, voire bâclée, sans vraiment mettre en avant les stratégies choisies, comme si une fois posée les briques de son vécu elle n'avait eu qu'une hâte : s'en défaire. On sent une volonté non pas de raconter sa vie, mais bien de témoigner sur une partie de vécu.

Des livres sur les pervers vous me direz qu'il y a en des tas dans les rayons de toute bonne librairie. Certains bien plus étoffés et bien plus explicites quant aux solutions qui s'offrent aux victimes. Mais ils restent "froids" et ponctués de quelques témoignages.

Ce livre biographique interessera donc ceux qui vivent ces situations d'emprise et de terreur en ce qu'il leur montrera qu'ils ne sont pas seuls. Que d'autres vivent ou ont vécu cela et qu'il est possible d'en sortir et de reprendre goût à la vie. 

Face à la manipulation l'espoir est le plus fort, le tout étant de décider d'en sortir.



3 commentaires:

  1. Bonjour,
    "Face à la manipulation l'espoir est le plus fort, le tout étant de décider d'en sortir." C'est absolument vrai, l'espoir permet de s'en sortir. Malheureusement, avant cela, il faut pouvoir prendre conscience qu'on est manipulé. Car quand on est sous l'emprise d'un bon manipulateur (ce qui est pratiquement toujours le cas avec un pervers manipulateur), il est difficile de mettre la tête hors de l'eau et, même, plutôt facile de faire croire à la victime du manipulateur que c'est elle qui a un problème et de la faire en plus culpabiliser...
    Je ne connais pas ce livre, ça peut être intéressant de voir comment quelqu'un a vécut ce genre d'expérience et, en plus, en 41 pages, donc sans fioritures et seulement l'essentiel à priori.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu ce livre maintenant. Il est intéressant mais je suis restée un peu sur ma faim, l’auteure aurait peut-être pu développer un peu plus parfois. Et, sans rien enlever au tragique de sa situation, nous ne sommes pas dans la manipulation subtile à laquelle je pensais. Son témoignage renvoie à de la manipulation et maltraitance pure et dure même si au début elle a pu être subtile mais, là, l'auteure ne rentre pas suffisamment dans les détails et j'ai trouvé ça dommage. Mais c'est dû au fait que j'avais certaines attentes avant de lire ce livre et que j’aurais dû l’aborder avec un autre état d’esprit. J’ai quand même trouvé que c’était un livre intéressant mais assez succinct. Mais bon en 41 pages, on ne peut pas faire des miracles non plus. Quant à la forme, le style télégraphique parfois utilisé a eut tendance à m’agacer. Mais je ne veux pas donner l’impression de faire que des critiques négatives car je trouve que c’est très bien que quelqu’un apporte ce genre de témoignage. Il en faudrait beaucoup plus. A quand un livre concernant un homme battu par exemple ?

    RépondreSupprimer
  3. Ah, je l'avais dit que sur la fin surtout ça semblait un peu bâclé. Ce livre est un témoignage perso, elle n'est pas écrivaine, juste elle raconte à sa façon ce qu'elle a vécu. Beaucoup d'emprise néanmoins dans cette histoire, dont elle a trouvé la force de sortir.

    Pour l'homme battu, ça vient, ça vient... mais chuuuut !

    RépondreSupprimer

Stats