mercredi 16 février 2011

J'ai lu.... "Le livre des grands contraires psychologiques"

Eh oui, un peu de culture dans ce blog de brute.

Aujourd'hui un livre pour la jeunesse qui m'a interpellé.
Alors que je furetais dans les différents rayons de chez Gilbert Jeune, d'un seul coup j'ai entendu : 
"Eh ho, regarde par là, je suis là... !"
Et j'ai regardé.
L'intitulé m'a déjà surprise. 
Des "Contraires psychologiques" ? Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ?
Vous pensez bien que ma curiosité m'a poussé à feuilleter puis lire ce livre.

Oui, je l'ai lu sur place, je l'avoue.
Et je l'ai trouvé super.

D'abord la couverture :

C'est un grand livre carré. Je n'ai pas pris les mesures, mais c'est du genre qui ne tient vraiment pas dans la poche, je dirai bien 25 x 25 cm !
La couverture est plutôt kitch, pas très attirante et on ne voit pas très bien où ça veut en venir.
Le secret est à l'intérieur.

Il s'agit en fait de comparer par des textes courts et surtout de superbes illustrations des personnalités différentes : le discret et l'expressif, l'idéaliste et le réaliste, le simple et le compliqué, le sérieux et le joueur et quelques autres   ... Chaque personnalité faisant face à son contraire.

Par exemple :

Sur la page de gauche :

Sur la page de droite :
 

Bon mes tofs sont pas super parce que l'éclairage de Gilbert n'a pas pour but un rendu optimal en photographie.
Sans compter qu'un vendeur, m'observant avec mon portable, commençait à me tourner autour (mais bon ça change pas l'éclairage non plus ...) prêt à me balancer une réflexion.


Les descriptions simples mais pas simplistes m'ont fait pensé à des résultats de tests psy dans les revues. Vous savez lorsqu'on a une majorité de réponses "a", on est plutôt ci ou ça et s'ensuit une description.
La lecture se fera en compagnie des parents car certains termes de vocabulaire peuvent nécessiter une explication de texte ("concurrencer", "humanité", "infini"...).

Voici la 4ème de couverture :


Un seul reproche, le prix : 16,9 €
Ok c'est un beau livre à couverture cartonnée rigide, mais la simplicité belle et esthétique mais simple des illustrations et la quantité de texte ne vous permettront pas de finir l'hiver dessus si votre but est de vous en servir lors de l'histoire du soir.

Je recommande néanmoins chaudement ce livre qui, comme je l'ai déjà écrit, est très plaisant à l'oeil. On a vraiment envie de le feuilleter, on regarde les illustrations avec gourmandises et on a hâte de connaître la description donnée. Descriptions tout à fait susceptibles d'initier des grandes discussions avec vos enfants, d'abord parce qu'on s'y reconnait et ensuite parce qu'on compare avec les gens qu'on connaît. Un bon moment familial en perspective et un livre à laisser traîner sur la table ou à posséder dans votre bibliothèque si vous travaillez avec des enfants (comme je l'ai fait).
 

Il existe d'autres sujets, mais ils n'étaient pas présents à la librairie, mais j'avoue que certains sujets m'intéressent "la question de Dieu", "le sens de la vie" et "le grand livre des contraires philosophiques" des sujets qui questionnent toujours les jeunes.


Recommandé à partir de 7 ans

En fait en terminant l'article et en surfant sur le site de l'éditeur Nathan, j'ai découvert qu'on pouvait feuilleter le livre ! C'est ... ainsi que les autres livres de la même collection ! Le progrès est partout !! (et c'est bien plus beau que mes photos).


le site de Jacques Després, l'illustrateur

3 commentaires:

  1. Bref c'est du Szondi pour les nuls quoi.

    RépondreSupprimer
  2. Alexis : rien de très pulsionnel pourtant dans tout ça ! lol
    A moins que tu ne parles que de l'approche du "destin". Les gens changent rarement radicalement sauf à l'approche de la mort lorsqu'ils flippent en se disant qu'après tout si il y a quelque chose après il faudrait peut être s'acheter une bonne conduite...

    RépondreSupprimer
  3. Pour ceux qui veulent connaître et passer le "test de Szondi" c'est ici :
    http://users.skynet.be/pouradrien/szondy.htm

    RépondreSupprimer

Stats