dimanche 27 mars 2011

La BD du dimanche

A bientôt !

(cliquer sur l'image pour voir plus net)

5 commentaires:

  1. Je me demande à ce stade, qui n'a pas pas réglé son transfert? La psy à l'air d'avoir du mal à lâcher la patiente aussi. Pourquoi, elle lui donnerai pas juste une tape sur l'épaule en lui expliquant gentiment que ça va passer, qu'elle pourra reprendre vite, vite sa vie, sans elle, puisque la thérapie est bel et bien terminée? Mais non.....au lieu de ça, certains psy aiment ou plutôt adoooore garder cette forme d'emprise sur leurs patients. Ou bien est-ce qu'ils s'attachent? Les psys auraient un coeur? Pffff!!! pas ceux que je connais en tout cas....

    RépondreSupprimer
  2. J'ai poussé dehors un jour une patiente qui me disait au revoir en pleurant parce que ça lui faisait bizarre de se dire qu'elle ne viendrait plus. Bon tout n'était pas réglé de toute évidence, mais elle avait réglé ce pour quoi elle était venue me voir, mais y a un moment où il faut savoir se passer du psy.

    Ta fin me fait rire, je viens de recevoir un texto d'un patient qui me demande si les psys aiment leurs patients comme leurx proches !!! Non, non et non. J'apprécie mes patients, mais je ne les aime pas.

    RépondreSupprimer
  3. ohlala, c'est dur, dur ça à entendre pour ce pauv' patient! je vois pas pourquoi on pourrait pas aimer amicalement un patient ceci dit? Aimer, apprécier...on joue sur les mots là!
    Lui qui s'imaginait sans doute convoler un jour en juste noce avec toi! Une grosse claque pour lui, je suppose. ;-(
    Il lui faudra encore 1 an de thérapie supplémentaire pour assimiler ça. Pas marrant tout ça.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si aimer et apprécier c'était la même chose on n'aurait pas besoin de deux mots pour le dire. de même qu"aimer bien" n'est pas la même chose qu"aimer" tout court. Non je n'aime amicalement mes patients non plus. Je ne les aime pas, j'en apprécie certains qui hors contexte auraient certainement fait de bons amis. C'est marrant que tu ramène le 'aimer" du patient à aimer comme partenaire, parce qu'en fait non, ce qui l'intéresse c'est de savoir si je l'aime comme une mère. T'as une sacrée problématique sexuelle à travailler.lol

      Supprimer
    2. Non, mais dis donc....ça veut dire quoi ça? "T'as une sacrée problématique sexuelle à travailler". Est-ce que tu insinues que je suis une obsédée sexuelle? (et ne me fais pas le coup de "c'est celui qui dit, qui est!") LOL
      Tsss, tssss.....on est dans la projection là!
      Mdr!

      Supprimer

Stats