samedi 28 mai 2011

La fête de qui ? des Mères !

La fêtes des mères reste un événement essentiel dans l'année d'un enfant.
Dès la maternelle, il prépare avec délice et malice le précieux présent qu'il offrira le jour venu à sa maman.
La maîtresse lui a bien dit "chut, il ne faut pas le dire, il faut faire la surprise !", l'enfant finira toujours par lâché qu'il est en train de préparer une surprise à l'école en chantonnant "c'est bientôt la fêtes des mères, la la la !" d'un air ravi.

Je ne vous ferai pas l'historique de la fêtes des Mères, il existe des sites qui le feront bien mieux que moi.

Je m'en vais par contre ici disserter (je ferai court n'aie peur Ô lecteur, Ô lectrice) sur les dérives de la fêtes des Mères.

Tiens, je m'en va monter faire mes courses dans une grande surface.
En titubant erratiquement entre les rayons afin de trouver les yaourts puis totalement à l'opposé les fromages, j'écoute distraitement les discours publicitaires censés me faire consommer de la purée Pousseline en super promotion les 3 paquets pour le prix de deux (mais qu'est-ce que vous voulez que je fasse de 3 paquets si je n'en n'ai besoin que de deux ? Je préférerai qu'on me fasse payer 1/3 de moins sur chaque paquet...). 

C'est perdue dans mes pensées rebelles que d'un seul coup j'entends un truc du genre :
(voix de grande ado) "tu sais papa avec la carte Machin, tu bénéficies de 20 % sur les bijoux, c'est cool non ?" "
(voix d'homme) "c'est vrai c'est intéressant, avec la carte Machin ont a toujours des bons plans"
(voix de la fille) "mais papa, t'as rien compris. Dimanche c'est la FETE - DES - MERES ! Maman elle aime les bijoux, alors tu pourrais peut être y penser aux 20 % sur les bijoux"
(le mec contrit) "ah oui, ooop, t'as raison,....."

Bref, si je comprends la façon dont c'est traité et les tonalités des voix, on tente de faire comprendre aux mecs qu'ils doivent offrir un cadeau à leur femme le jour de la fête des mères.

C'est pas la première fois que je vois ça. 
Dans un magazine féminin, on parlait des cadeaux (mesdames) que vous aimeriez qu'Il vous offre dimanche.

Pourtant à la fêtes des Mères, le mec il a bien un cadeau à faire : à sa propre mère (on reste l'enfant de ses parents pendant un certain temps vous avez remarqué ? lol)
Et s'il y a des enfants dans le couple, ce sont eux qui font un cadeau un cadeau à Madame.

Nonobstant, les pubs censés toucher les hommes se font très agressives.
1. Comme s'il fallait à tout prix qu'un cadeau de fête des Mères soit acheté !
On se gausse sans cesse des colliers de nouille ou du cadre mal peint, mais franchement y a pas plus beau pour une mère (équilibrée bien sur) que ce qui est fait avec le coeur. Rien de tel pour une maman que de voir son gosse excité, les yeux grands ouverts dans l'attente du bisou et de la phrase magique "c'est le plus beau cadeau qu'on m'ait fait cette année !".

2. Comme s'il fallait que Monsieur offre aussi un cadeau à sa compagne.
C'est très régressif vous me direz. Ainsi cet homme aura le plaisir de dire de façon sous entendu à sa chère et tendre "tu es ma mère". Ce qui ne va pas faciliter les relations (encore que pour certains on est déjà dans cette configuration ! lol).


La fête des Mères, tout comme la fête des Pères, reste une journée importante dans l'année d'un enfant.
Les publicitaires prennent le risque de le gâcher par un "et toi, tu n'as pas pensé à mon cadeau ?" d'une dame vénale face à un mari resté "très tradition".
Il y a déjà la saint Valentin, la pseudo journée de la Femme, l'anniversaire et Noël. Sans compter tous les petits cadeaux qui mine de rien peuvent ponctuer une relation de couple (un petit savon par là, un glace par ci, un restau ici...).

Rêvons donc à ce que la fête des Mères reste ce qu'elle est : la joie d'un enfant qui viendra nourrir le coeur de sa mère.



13 commentaires:

  1. Le top du cadeau de fête de mère, je l'ai reçu il y a une douzaine d'années : un collier en chips de polystyrène pour rembourrer les paquets, et en ficelle de lieuse bleue. Je jure que j'ai dit que c'était un très beau cadeau ! Le pire, c'est que mon fils l'avait fait à l'école. Je pense que la maîtresse était une perverse frustrée, mais je ne suis pas psy...

    RépondreSupprimer
  2. Visiblement il y avait un manque de budget flagrant ! lol
    Mais il a été fier de lui et de sa maman, rien n'est plus important.

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait d'accord. Que la fête des mères reste ce qu'elle est pour les petits bouts et les mamans (équilibrées)... et pour les grands enfants ne faisant plus de jolis colliers de nouilles ou autres créations tout aussi artistiques, il leur reste à inviter leur chère maman au restaurant.
    Je sais de quoi je parle, je tiens un restaurant et, demain, c’est pour moi un jour très chargé… Et là, à table, on voit de tout, il y a ceux qui ne se disent un mot pendant presque tout le repas, ceux qui parlent d'un ton irrité au plus haut point à une pauvre octogénaire n’ayant aucun appétit mais étant obligé de faire comme si elle appréciait le repas qu’elle est obligée d’offrir à sa progéniture ce jour-là, ceux qui ont réussit in extrémis à se libérer mais qui regardent constamment leur montre et pressent la pauvre serveuse car ils veulent repartir sitôt le repas terminé, ceux qui parlent de tout et n’importe quoi sans accorder la moindre attention à leur maman à qui c’est justement la fête aujourd’hui et, il y a ceux, en extrême minorité, qui se comportent de façon attentionné et parfois même affectueuse. Mais ceux-là ne doivent pas aller au restaurant ce jour-là car on en voit vraiment très peu…

    RépondreSupprimer
  4. mais pourquoi pas un cadeau du mari à sa femme pour la fête des mères :"merci d'être la mère de mes enfants" ou qqch dans ce style; je ne suis pas sûre que ça soit clair mais moi ce concept ça me parle (enfin pour l'instant car je n'ai pas encore d'enfant ni de mari donc sans doute que mon avis évoluera la dessus.
    Heureusement la fête des mère chez nous c'était le 8 mai et ouf c'est le m^me jour que son annif donc pour mon père c'est plus simple , y a plus à se prendre la tête de savoir si c'est bonne fête ou bon annif lol!

    Kirikou

    RépondreSupprimer
  5. Kirikou : alors dans la configuration que tu imagines, la femme se doit d'offrir un cadeau à son mari lors de la fête des Pères... Ca n'a jamais été le but, on ne remercie pas l'autre d'être la mère ou le père de ses enfants, il n'a pas fait une fleur et normalement ne s'est pas forcé ! lol
    En plus, ce n'est pas parce qu'on la mère ou le père qu'on s'en occupe bien. J'ai vu des couples où la mère est maltraitante envers les enfants où les enfants doivent lui offrir un cadeau (ce qu'ils font toujours avec joie même s'ils savent qu'ils vont s'en prendre plein la tête) et le mari qui est obligé d'offrir un cadeau à sa femme pour que la journée soit "vivable" pour lui et les gosses... Cadeau n'a jamais voulu dire affection. Mais de plus en plus cadeau rime avec obligation, c'est bien dommage.
    Or à la fête des Mères l'enfant ne fait pas un cadeau par obligation, il le fait par plaisir. Il ne remercie pas sa mère, il cherche à "communier" avec elle (même si le mot est un peu fort). Chacun se nourrit de la joie de l'autre, car ce jour le cadeau se veut un peu différent des dessins, bisous et découpages habituels.

    RépondreSupprimer
  6. Lea : C'est comme les fleurs !! Que de bouquet de fleurs vendus ce jour là ! C'est vraiment le cadeau offert à la va-vite, celui qui montre qu'on a aucune attention, qu'on n'a pas réfléchit, qu'on ne se demande pas ce qui ferait plaisir à sa mère (bien sur y'en a qui veulent des fleurs parmi elles !). Mais je trouve que le restau ou les fleurs c'est presque un manque de respect. Mais c'est ma vision des choses.
    (et il est où ton restau ?)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis tout à fait d'accord avec toi cette fois-ci, c'est souvent preuve d'un manque d'attention et également de respect.
    Et pour les combler, nous avons donné un joli bégonia à chaque maman ayant mangé chez nous à midi, comme ça elles ont eut le resto et les fleurs en cadeau. Que demander de plus...
    Mais le pire, c'est que trés souvent, ce sont elles qui payent le resto à leurs enfants, eux, leur font juste l'honneur et le plaisir de leur présence, c'est quand même plus que suffisant, non?

    Enfin, ce soir on remet ça mais ça sera beaucoup plus calme.

    Mon resto se trouve au fin fond de la France profonde. Un endroit qu'un habitant de Paris ou Iles de France peut difficilement imaginer encore exister !

    RépondreSupprimer
  8. Dommage tu es sans doute trop loin pour je passe te voir en ce moment pour goûter à ta gastronomie. Ceci dit c'est bientôt les vacances ! Si ça ne t'embêtes pas tu peux me laisser ton adresse de restau par email à vergiberation[@]gmail.com (sans les crochets).

    RépondreSupprimer
  9. merci pour cette explications mais dans mon idée en fait ça reste qqch de festif; fête des père ou des mère, chez nous c'était un jour ou les enfants récitaient leur poésie et où on essayait tous de faire le plus plaisir à la personne mise à l'honneur (papa ou maman); par ex, maman offre un cadeau à papa pour sa fête mais si on ne trouve rien pour ce jour là ben on attend de trouver Le cadeau (je veux dire que on n'est pas fixé sur la date)Et puis c'est l'occasion pour les parents (c'est comme ça que je l'ai perçu) de se rappeler combien ils s'aiment et leur fièrté d'avoir choisi ce père ou cette mère our leur enfants (je ne sais pas si c'est plus clair comme ça?)
    kirikou

    RépondreSupprimer
  10. Kirikou : Je te rejoins. La fête des mères ou des pères c'est l'occasion de mettre la personne à l'honneur : le petit déj au lit, l'aider plus souvent, lui faire une surprise (comme la poesie). Il n'y a pas de mauvaise façon de vivre les "fêtes" à partir du moment où ça ne devient pas une obligation marketing ou une obligation sous peine de règlement de compte.

    RépondreSupprimer
  11. Bien d'accord, c'est bien pour ça que je suis ravie cette année de mes "présents" à tel point que je les ais mis sur mon blog. Et ma maman aura une confiture maison (d'autant plus précieuse que j'en fait rarement).

    RépondreSupprimer
  12. et quand le père est maire, il faut aussi lui faire un cadô à la fête des mères???

    un voyage en mer par exemple... bon ok je sors

    RépondreSupprimer
  13. Un coup de fil avec une bonne nouvelle a annoncer, c'est chouette comme cadeau et économique en plus.
    Je trouve que les roses c'est bidon, pas imaginatif, comme c'est dit le cadeau offert en permanence, le genre on se balade, achéte sa rose aux vendeurs a la sauvette et hop bonne fête...
    Et le restau comme c'est dit aussi c'est souvent les parents qui payent, en plus faut etre a coté...

    C'est bien quand il y a des gosse, pour faire un truc a l'école et tout, une fois adulte on devrait avoir compris qu'il y a pas besoin d'un jour spécifique pour appeler sa mére ou lui faire plaisir...
    Mais bon de toute facon c'est comme toute les fêtes, commerciales et sans plus aucune valeurs...

    RépondreSupprimer

Stats