samedi 2 juillet 2011

Quel est ce film - 5


Alors aujourd'hui c'est la semaine difficile. Je vous propose de plancher sur un film assez méconnu.
Indice : c'est un film franco-italien de 1960.

Heureuse époque que celle du "Cinéma de minuit" qui nous permettait à minuit donc (et souvent en retard)  de voir des rétrospectives (les fameux "cycles") de films souvent américains ou français en noir et blanc en VO sous-titrée (sauf pour les films français allez savoir pourquoi). Films que plus aucune chaîne déjà ne voulait diffuser car jugés trop âgés et/ou trop difficiles d'accès au public. Les connaisseurs se rappeleront avec plaisir le célèbre générique et avec délectation Patrick Brion qui présentait le contexte du film avec sa très énervante mais inoubliable voix.

L'image à découvrir :



Titre, année, acteurs ??

Réponse samedi. Et samedi c'est aujourd'hui.

Et bien oui, il s'agit bien du film "les yeux sans visage", de 1960.
Ce film de Georges Franju est à la base un film d'ambiance que le public de l'époque considéra comme un film d'horreur. La vision du sang, de chairs à vif... furent une grande première dans le cinéma français. 
Avec 50 ans d'avance,  scénario tentait de nous démontrer que la greffe du visage devrait être possible. La réalité a rattrapé le film.


Il s'agit d'un chirurgien (Pierre Brasseur) dont la fille (Edit Scob), victime d'un accident, est gravement défigurée. Pour ne pas se voir dans son état réel, elle porte continuellement un masque. Pour tenter de lui rendre son visage, le père enlève des jeunes filles pour leur prendre chirurgicalement leur visage et tenter de le greffer sur celui de sa fille. Mais aucune opération ne fonctionne, la nouveau visage étant toujours rejetée. Les opérées meurrent et le chirurgien et son assistante (Alida Valli) se débarrassent des corps. Mais tout est bien qui fini bien, la morale sera sauve, l'assistante et le père sont tués. Et la jeune fille défigurée prend la tangente dans une envolée de colombes...


Pour en savoir plus sur ce film et le réalisateur, je vous propose de lire ICI une excellent fiche sur le sujet.


Un extrait (non recommandé aux âmes sensibles) :











3 commentaires:

  1. "Les yeux sans visage", Georges Franju !

    J'adore ce film. Je ne me rappelle plus le nom de l'actrice, et ça, ça m'énerve autant que la voix de Patrick Brion, parce que je l'ai sur pendant des années. Je vais aller voir sur Google.
    A propos, Brion commente avec Tavernier une série de DVD de westerns que c'en est un plaisir. Et du même Brion, allez savoir pourquoi, je me rappelle la présentation suivante (je note le rythme aussi) : "C'est en 1957 - que Georges Cukor - tourna - La Croisée des Destins - avec - Stewart granger - et - Ava Gardner.
    Voilà, vous savez tout, mon cerveau, c'est vraiment n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  2. Voici un des génériques du cinéma de minuit. La photo est tirée des "Contrebandiers de Moonfleet", de Fritz Lang. On y aperçoit Georges Sanders (ah) et Stewart Granger, sur qui je devais faire une fixation...

    http://www.wat.tv/video/generique-cinema-minuit-k5v1_2fgqp_.html.

    Et sinon, il y a l'inoubliable :
    http://www.youtube.com/watch?v=f62mpBH2CWg

    RépondreSupprimer
  3. Je comprends pourquoi la photo ne me disais absolument rien, je n'ai tout simplement pas vu ce film. Je viens de regarder l'extrait, enfin les deux premières minutes et me suis arrêtée, ça me suffit amplement, ce genre de film n'est pas pour moi... ou alors il faut que je ferme les yeux pour éviter certains passages ! J'ai hélas un estomac un peu trop sensible. Et c'est dommage car des fois il y a des films avec des scénarios trés intéressants mais que je ne peux voir en raison de cette sensibilité. Enfin, c'est comme ça.
    Bon week-end à tous.

    RépondreSupprimer

Stats