vendredi 15 juillet 2011

Pub Kia, chaud et froid...


La pub Kia (publication brésilienne) a gagné le Lion d'Argent de la Publicité à Cannes cette année.

Il s'agit d'une publicité en deux parties présentant la nouvelle climatisation bi-zone gauche/droite des véhicules Kia. 
Bi-zone ne veut pas dire qu'il y a deux zones érogènes ou que les "bi" "zonent" dans les quartiers chauds de Paris,  mais bien que le conducteur ou le passager peuvent régler leur climatisation indépendamment.

Dans ces pubs donc, la partie à gauche met en scène un enfant et celle à droite présente une "ado" .




Le côté enfant symbolise le froid (cold) et la partie ado, le chaud (hot).

Cette pub a fait polémique. Elle a d'ailleurs été supprimée, puis Kia a présenté ses excuses -c'est à la mode- (et c'est surtout très facile) pour avoir choquer quelques personnes. Car vous imaginez bien qu'instantanément la proximité enfant / sensualité, même si ils ne sont mis en scène dans les mêmes cases, a fait surgir des relents de pédophilie.

Différents bureaux de contrôle de la publicité, dont les USA et la France, ce sont empressés de préciser que malgré toutes les qualités de ces pubs, elles n'auraient jamais été acceptées dans ces pays.
Ces pubs sont jugés très inventives et très marketing. L'aspect polémique fait partie du concept, comme il se doit. Elles ont été créées et validées uniquement par des hommes, ce qui est quand même assez ahurissant. Et si le but était de marquer les esprits, c'est chose faite, mais pas sûr que le nom de la marque en sorte grandit ou mémorisé.


Perso, le lien entre la clim et ces pubs ne me saute pas aux yeux si je n'avais pas connaissance du concept. Je vois bien la comparaison à laquelle on veut nous mener : un truc très infantile et sans arrière pensée à gauche et au contraire quelque chose des très sexy voire sensuel à droite. J'y vois plus une réalité des comportements humains, après tout l'enfant ne voit pas dans son prof ou dans son camarade un éventuel partenaire, alors qu'à l'adolescence tout devient source d'éveil sensuel. Mais comme je l'écrivais plus haut, le fait de mettre l'un à côté de l'autre ces deux thématiques pousse dans mon esprit pervers (je sais bien que toi Ô lectrice, Ô lecteur tu n'as pas l'esprit pervers, juste obsédé), l'aspect sensuel  à venir déborder sur l'image infantile avec tous les aspects choquant possibles. Ce n'est en fait qu'une vision de notre (mon ?) esprit, totalement déformé par la sexualisation de la communication qui nous entoure. Impossible désormais de lire, voir ou entendre quelque chose sans y lire, voir ou entendre du sexe... même lorsqu'il n'y en n'a pas ! (et dans ce cas on en cherche). 

Ces publicités obligent à une relecture. Au premier regard, elles sont choquantes, au second... j'ai plus que des doutes. Mais je "coince" un peu sur la relation à la climatisation et les notions de chaud/froid me laissent tiède ... et rien que parce qu'on ne sait pas de quel produit on parle lorsqu'on lit ces pubs, je trouve qu'elles sont nulles et ne méritent pas un prix.

Et vous que ressentez vous à la lecture de ces publicités ?


10 commentaires:

  1. Alors au premier coups d'oeuil, je suis un peu choquée par les images très sensuelles surtout dans la 2ème pub.
    Ensuite quand on passe à la lecture il y a forcément un problème. Car cela nous fait clairement visualiser une situation qui n'est pas interprétée de la même façon par les 2 acteurs. Le fait que le dessin de gauche soit fait de façon très enfantine suggère effectivement soit une personne très jeune, soit "mentalement" très jeune et qui risquerait d'être fortement choquée si elle avait connaissance des pensées de la seconde personne.
    Bref ça me dérange.
    Par contre je trouve effectivement le rapport entre la clim et la sensualité plus ou moins visible assez astucieuse et j'aurais aimé voir cette idée développée mais en mettant en scène une même situation avec des adultes des 2 cotés en jouant sur les sex-apeal des personnages, le décor, les coloris etc...

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement, au premier abord, ca ne m'a pas choqué du tout, le rapport entre la température et la sensualité m'a fait sourire car réel meme si le lien avec la clim peut paraitre un peu tiré par les cheveux (ou alors ils auraient du choisir d'autres situations). Pour ma part, je n'y ai vu aucune incitation pédophile quelconque et je n'ai fait aucun lien entre la premiere et la seconde colonne. Donc, il faut effectivement peut-etre avoir un esprit pervers pour y voir une incitation pédophile et etre choqué par cette pub ! Et à priori, ce n'est pas mon cas ;), ou alors je l'ai pris un peu trop à la légère, c'est possible, ce n'est qu'une pub après tout, meme si je sais qu'elles peuvent beaucoup influencer certaines personnes.

    Et je ne lui aurai pas donné de prix également... mais je n'ai pas vu les autres pub en compétition, peut-etre le niveau était tel que celle-ci était la moins pire !

    Lea

    RépondreSupprimer
  3. En y réfléchissant, associer des représentation d'enfants avec d'autres représentations trés sensuelles et explicites peut-etre une incitation pour des personnes pour qui l'enfant n'est pas totalement désexualisé.
    C'est comme toujours une question d'interprétation, certaines personnes doivent effectivement faire un lien entre ces deux situations qui, pour moi, sont totalement différentes et incompatibles, mais peut-etre pas pour tout le monde.
    D'où à priori mon absence de réaction à la première lecture. Pour moi, il est clair qu'il n'y a aucun lien entre les deux situations dont Kia fait référence et c'est justement le message que je pensais qu'ils voulaient faire passer. C'est comme ca que j'ai interpreté cette pub, d'un coté, le froid représenté par l'enfance avec absence totale de pensée sexuelle et d'un autre coté l'adolescence (meme si je préferais plutot parler de femmes que d'adolescentes) avec une demande de "sensualité" plus qu'explicite.

    Lea

    RépondreSupprimer
  4. Entièrement d'accord avec Cleanettte !

    RépondreSupprimer
  5. J'avoue voir tellement de cas de jeunes femmes ayant été victimes enfant de pédophiles/incesteurs que j'ai du mal à ne pas voir l'idée dans la série infantile, mais c'est de la déformation je le sais.

    D'ailleurs c'est pour cela que pour moi cette pub est nulle, elle nécessite une seconde lecture or les gens qui lisent un magazine ne prennent pas le temps de relire les publicités. Sinon, le graphisme est très agréable, il existe un esprit créatif et comme je le disais dans l'article, l'évolution mentale dans les relations hommes/femmes sont plutôt bien rendues.

    RépondreSupprimer
  6. Bon j'ai l'esprit possiblement mal tourné, mais cette pub m'a pas mal choqué, enfin pas jusque-là, mais tout du moins dérangé. Le gars avec la pomme surtout, sur la quatrième bulle de la première pub, elle me met particulièrement mal l'aise.
    Je trouve ça d'assez mauvais goût, mais comme c'est un phénomène plutôt récurent dans le milieu publicitaire ça ne m'étonne plus vraiment.
    Et je ne vois franchement pas l'intérêt de faire toute cette mise en scène pour... une clim.

    RépondreSupprimer
  7. Je n'aime pas ces pubs, mais je ne pourrais pas trop expliquer pourquoi. Ca ne me fait pas rire.

    RépondreSupprimer
  8. Déjà, je trouve pervers d'avoir recours à la sensualité pour vendre une voiture, que ce soient les nanas blondes du salon de l'automobile ou les gros plans de décoltés bien garnis des pubs italiennes.

    Ensuite, un rapport "sensuel" ou sexuel entre prof et élève est, par définition, un abus d'autorité et illégal, le législateur doit savoir pourquoi.

    Enfin, ces deux bandes dessinées parallèles, version enfantine - version adultes, a clairement des relents de pédophilie, même si on pourrait les interpréter de différentes façons.

    RépondreSupprimer
  9. Dans la famille de j'ai rien compris et j'ouvre ma gueule je voudrais les gens sur internet. L'enjeu de la pub est totalement éloigné de ces questions. L'idée c'est, je pense, de prendre une voiture, regarder qui est à l'avant, qui est à l'arrière. Les adultes devant, les enfants derrière. Dès lors, puisque la clime permet de choisir devant, derrière, on peut imaginer une histoire perçue d'un coté par les adultes, de l'autre par les enfants. C'est amusant et dénué d'esprit pervers, aussi plutôt que de chercher des poux sur la tête d'un oeuf, je vous propose de vous attaquer à des choses qui véhiculent vraiment un contenu et des idées dangereuses, comme plus belle la vie, où on voit un condensé de tous les clichés les plus niais et bébètes, ce qui ne fait que véhiculer des préjugés racistes cachés derrière une fausse bien pensance!

    RépondreSupprimer
  10. Donc vous admettez regarder cette série (que je n'ai personnellement jamais vu) bien qu'elle véhicule des idées qui vous paraissent abêtissantes ? Et après vous vous permettez de critiquer les autres ? C'est toujours plus facile de voir la paille dans l'oeil de l'autre que la poutre dans le sien...

    RépondreSupprimer

Stats