vendredi 9 septembre 2011

Colloque "couples : hommes victimes, femmes violentes"

Et bien c'est parti.
L'idée a surgit un matin d'été (pluvieux) et a été mise en route aussitôt.

L'association SOS Hommes Battus tiendra donc son premier colloque sur le thème "couples : hommes victimes, femmes violentes" le samedi 22 octobre 2011 à Montrouge (92).

Que vous dire ? Que c'est une grande première sur un sujet tabou.
Que tout le monde se dit intéressé mais qu'il n'y a toujours pas d'inscrits !

Les intervenants seront des psys et des avocats au premier abord. Mais nous espérons d'autres personnes, des éducateurs, des assistantes sociales, des médecins par exemple qui viendront nous parler de leur expérience et de leurs constats.

Pour s'incrire c'est par là.

Si vous souhaitez intervenir parce que vous êtes victime et que vous souhaitez faire partager le témoignage de votre vécu ou parce que vous travailler dans un domaine qui vous fait rencontrer les violences des femmes au sein de leur couple, contactez directement l'association à soshommesbattus@yahoo.fr





6 commentaires:

  1. dommage c'est en france....
    Sans quoi je serais venue sans hésitation (mais sans voiture et sans budget pour le tgv)
    Pourrons nous eventuellement profiter d'un compte rendu? Ou un jour un colloque en Belgique( on ne sait jamais)?
    kirikou

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part j'ai du mal à comprendre la nécessité d'une association et d'un coloque spécifiques aux hommes. La violence et les mécanismes me semblent très proches qu'ils s'agissent de femmes, d'hommes voir d'enfants battus.

    RépondreSupprimer
  3. Pendant un week end c'est rare ca.
    Ca peut etre intéressant :)

    RépondreSupprimer
  4. Cleanette : ben oui, mais y a des tonnes d'assoc pour les femmes et les enfants qui ne s'occupent pas des hommes. Alors une association pour les hommes, ça tente de rétablir une juste réalité du vécu en couple.

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve l'initiative remarquablement courageuse. Car cela va à l'encotre du cliché qui veut que "les femmes sont de faibles victimes"...elles n'en ont pas le monopole...et paradoxalement, c'est un sujet qui touche de manière directe à l'image virile de l'homme....c'est couillu si j'ose dire :-)

    RépondreSupprimer
  6. C'est pourtant une démarche très féministe. Jamais je ne pourrais accepter l'idée que la femme soit une victime née.

    RépondreSupprimer

Stats