dimanche 4 septembre 2011

Etes vous radin(e) ?

Après une semaine de vacances bien méritées (selon moi !) et durant lesquelles j'ai dépensé sans compter (et perdu 90 % de mon lectorat lol !), il m'est venu l'idée de cet article.

Nous sommes tous le radin de quelqu'un.
Lorsque vous refusez de payer le dernier jean's à la mode à votre gosse sous prétexte qu'il coûte 100 € (le jean's pas le gamin), votre "bébé adoré" pense que vous êtes radin(e). Lorsque vous vous débrouillez pour ne pas payez votre place de ciné avec vos potes, ils pensent que vous êtes radin(e).

En fait, il y a une grande différence entre le fait d'être "près de ces sous" et de la fait d'être économe : la volonté.

On peut très bien décidé que payer un jean's 100 € c'est n'importe quoi, surtout lorsqu'on sait que cela revient à moins de 4 €... On peut très bien décider aussi que vu que les dernières fois c'est vous qui avez payé pour l'autre pote, cette fois c'est à votre tour de vous faire "inviter". Et puis, faut pas rêver, il existe des contraintes réelles : avec un salaire de 1000 €, une fois réglés le loyer, la bouffe, l'électricité, pour les extras il n'y a plus grand chose. Alors faut faire gaffe. Ce n'est pas de la radinerie.

Le radin, lui peut se payer ce qu'il veut ou ce qu'on lui demande. Ce n'est pas qu'il ne peut pas ou qu'il se venge ou qu'il se dit que ça ne vaut pas le coup, c'est juste qu'il ne peut pas dépenser son argent.

Il faut le garder, le thésauriser. C'est "Onc' Picsou". Plus il en a plus il est heureux. Cet argent ne lui sert à rien ou en tout cas à pas grand chose. Le tout c'est de l'avoir.

Il existe aussi des radins "spécifiques", ce sont ceux qui sont radins pour tout sauf pour un truc particulier (leur voiture, leur fringues...). Mais dans tous les cas, cette tendance dispendieuse les concerne eux, pas les autres. Garder l'argent pour soi, cela peut être donc aussi ne le dépenser que pour soi. La notion de générosité leur est inconnue ou impossible à mettre en oeuvre.

Les radin(e)s sont mal perçu(e)s. On les repère vite. On comprend vite leurs stratégies pour que les autres paient à leur place. Ne comptez pas sur eux pour vous faire un cadeau ou alors trouvé en super occase au pied de leur immeuble. S'ils doivent vous acheter un cadeau, cela leur fend le coeur et ils se feront un plaisir de vous indiquer la valeur pécunière du produit. Si vous sortez avec le radin, ne vous attendez pas à ce qu'il vous offre un café ou le resto.

Alors pourquoi être radin(e) ?

Le radin n'est pas quelqu'un qui n'a pas d'argent. Il en a souvent pas mal. 
Il le garde précieusement. 
Sur son compte, sous son matelas, dans un bocal près de son lit...
Rien ne mérite son argent. S'il trouve quelque chose de sympa, il se dit que ça ne vaut pas le coup, il trouvera peut être mieux et moins cher ailleurs.

Et lorsqu'on lui demande pourquoi, il répond qu'il a peur d'en manquer de son bel argent.
Comme si on mourrait du manque d'argent !!

Car le radin, à chaque dépense, meurre un petit peu. C'est comme s'il s'arrachait une partie de son âme, qu'il perdait un morceau de son corps.

C'est d'ailleurs le cas selon Freud. Pour lui le radin, n'arrive pas à faire le "cadeau" à sa mère lorsqu'on le met sur le pot. La première fois qu'il a fait sa grosse commission, sa mère ne l'a pas complimenté ou au contraire elle lui a démontré combien c'était sale. Si ça ne sert à rien de faire un cadeau et si c'est beurk, autant le garder pour soi. Du coup, la prochaine fois, il va le garder pour lui. Plus question de donner. 

Les radin(e)s sont souvent des personnes qui ont vécu un manque affectif. 
Ils comblent avec l'argent.

Ils peuvent avoir aussi ressenti une insécurité chez leur parents. 
Entendre ses parents parler sans cesse de problèmes d'argent, ne regardez que des émission qui parlent de pauvreté, mettre toujours le prix d'un objet en avant, créé ches l'enfant l'idée que l'argent "protège" et qu'il lui faut en avoir car ses propres parents ne semblent pas capable de lui garantir sa "sécurité".

Le radin est un angoissé, car contrôler son argent lui donne l'impression de contrôler son environnement.

Bien sur, cela s'arrange avec une psychothérapie à long terme. 
Si non, ça empire avec le temps, d'autant que lorsqu'on ne sait pas donner matériellement, on ne sait pas donner affectivement. Le radin n'arrive pas/plus à exprimer ses sentiments.
Certains radins vont tenter de se trouver un(e) partenaire à valeur psychothérapeutique (à valeur maternelle), qui les poussera à faire quelques dépenses (une sortie, un cadeau) (et ça fait mal).
Mais attention, car les radins n'ont pas conscience d'être radins !

Les radins ne font que ça !!



4 commentaires:

  1. Merveilleuse description, j'ai l'impression de reconnaître mon frangin... Depuis tout petit (8 ans environ) il économise l'argent de ses Noel, anniversaires, etc... il a toujours accepté de m'en prêter... avec intérêts !!! Il a vécu 2 ans chez une amie sans jamais payer le moindre loyer, mais se lavait et prenait son café chez papy pour ne pas avoir à dépenser d'argent (et participer aux factures)... fait laver son linge par ma mère... Pourtant il travaille, mais il ne veut pas dépenser son argent, alors il profite et "bouffe à tous les rateliers". Il est déclaré sdf pour ne pas payer d'impôts locaux... et la liste de ses "combines" est longue, longue, longue... Quand on sortait en groupe d'amis ou en famille et que c'était à son tour de payer un coup, forcément tout les regards convergeaient sur lui, et on se "vengeait" de sa radinerie en se foutant de lui et de son malaise à devoir débourser... A quoi c'est du, j'en sais absolument rien, c'est vrai qu'on ne roulait pas sur l'or mais ça ne m'a pas traumatisée plus que ça, et ma soeur non plus... L'histoire du caca au pot, faudrait voir avec ma mère, mais je ne vois pas pourquoi ça se serait passé autrement qu'avec moi ou la frangine...
    Si on lance un concours de radin, je propose mon frangin !!

    RépondreSupprimer
  2. Si les radins ont été marqués par un vide affectif pendant leur enfance...qu'est-ce qui a pu arriver aux personnes qui au contraire dépensent énormément ?

    Je parle des personnes qui dépensent alors qu'elles n'en ont pas les moyens. Et je parle aussi des personnes qui sont "trop généreuses" avec leur entourage...oui, ça existe et je trouve que ca met très mal à l'aise !

    RépondreSupprimer
  3. LOL, bien sur que cela s'arrange avec une psychothérapie à long terme, à 100$/l'heure de psy en Québec le radin ne sera plus un radin au fin de sa thérapie.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme : c'est là qu'on voit l'importance du paiement dans la thérapie !!

    Emi : je vais y penser pour un article.

    Purple : croire que tous les enfants sont traités pareils relève de l'utopie.

    RépondreSupprimer

Stats