samedi 15 octobre 2011

Expo "la Cité Interdite au Louvre"




Samedi après midi culturel.
Visite à l'exposition "La Cité Interdite au Louvre".
Pas trop de monde cet après midi, c'est donc avec beaucoup de chance que j'ai pu voir les 3 salles de l'exposition sans avoir à attendre pour entrer.

Les salles 1 et 2 sont dans l'aile Sully.
La salle 3 dans l'aile Richelieu.
Vous pouvez les faire dans les désordres -ce que j'ai fait- chacune étant indépendante des autres.

Les photo sont interdites. j'ai bien tenté de dégainer mon portable, mais je me suis fait gentiment rappeler à l'ordre donc je ne vous mettrais pas de photos personnelles (j'en ai bien une, mais bon c'est pas très parlant du coup). Pour avoir quelques images, je vous met ce que j'ai trouvé sur le net et je vous conseille ce lien sur une video de Tf1 (passer la pub puis allez à la minute 1).

C'est une très belle expo dans laquelle on découvre des peintures grandeur nature sur papier. Les chevaux sont à la taille réelle, les représentations des empereurs et impératrices aussi. Les couleurs éclatantes, le dessin net, précis et les détails minuscules ! Quelle patience, quel maîtrise dans la technique.


 Ce dessin est très grand puisqu'il représente un poulain en taille réelle


 Une impétrice... à l'air pas très sympathique


  Influence de la peinture européenne très forte ici (apparition de perspectives, d'ombres et de pommelés)

On retrouve aussi nombre de vêtements du dessous, du dessus, de cérémonie. Assez étrangement, les habits paraissent très larges. On se dit qu'ils devaient avoir de la place pour bouger ! Mais lorsqu'on regarde les illustrations de toute évidence certains empereurs étaient plutôt dodus ! Du satin, de la soie épaisse, de la soie légère, brodée de dragons, de nuages, de fils d'or et d'argent. 

Vous apprendrez aussi que l'actuelle Pékin s'est appelée Dadu. Mais pourquoi donc ? Eh bien l'expo vous l'expliquera.

Vous y verrez aussi que ces empereurs conquérants à l'emploi du temps bien rempli étaient aussi des poètes durant leur temps de calme.

Vous apprécierez le travail du jade, de la porcelaine Ming (bleu sur blanc), du fer, de la peinture et de la calligraphie.

Cette expo tente aussi de replacer les périodes des empires Chinois avec ce qui se passait en France (doù le sous titre de l'expo : "Empereurs de Chine et rois de France". Pendant que Gengiskhan se perdait dans les champs catalauniques, que se passait il chez nous ? Qui était roi ? Quelle relations la Chine et la France entretenaient-elles (saviez vous que la Chine a faillit "donner" Jérusalem à la France ?) ? Quelles influences des arts orientaux sur l'art français et réciproquement ?

Bref, une petite expo très agréable à l'oeil, joliment mise en scène, avec de très belles pièces. Le fait que le nombre de personnes admises dans chaque salle soit limité permet de ne pas se bousculer, de lire, d'admirer, de prendre son temps.

Certains regretteront qu'en fait l'expo ne fasse pas la part belle à la Cité Interdite. On ne la voit pas, on ne la décrit pas. Il s'agit bien ici de comprendre comment vivaient les empereurs, quelles ont été leurs actions et quelles influence tout cela a eu sur la France.

Pour info, pour visiter l'expo il vous faut réserver votre place lorsque vous prenez votre billet. Sauf si vous avez une carte d'abonné (professionnel ou amis du Louvre....), dans ce cas pas de réservation nécessaire (gniark gniark)... par contre pas de passe droit, il vous faudra quand même faire la queue !

Si vous passez par le Louvre, laissez tomber la Joconde ou la Vénus de Milo, et passez plutôt voir cette expo.

Bonne visite.



2 commentaires:

  1. Merci beaucoup, ça a l'air très chouette et c'est un art qui m'intéresse (ce qui n'es pas le cas pour tout)
    ..Il y a donc des chances que j'aille y faire un tour.

    RépondreSupprimer
  2. L'expo est déconcertante pour ceux qui n'ont pas lu le sous-titre "... et les rois de France", du coup j'en ai entendu ne pas comprendre pourquoi ils voyaient au beau milieu de l'expo un buste de François 1er ou de Loulou 14 ou des tableaux français de ces mêmes époques.
    Franchement, les dessins en taille réelle sont fantastiques !

    RépondreSupprimer

Stats