vendredi 4 novembre 2011

Comment reconnaître un incompétent au travail ?

Pour faire suite à l'article de vendredi dernier sur le principe de Peter, se pose LA question : comment repérer les personnels incompétents soit pour les changer de poste soit pour les virer ?

10 critères ont été définis :

1. l'incompétent est le roi de la délégation. Il est le chef (le chef a toujours raison)

2. Il brasse de l'air. Il fait du bruit, occupe l'espace. Il est toujours trop occupé. 

3. Il marche vite et a toujours l'air préoccupé.

4. Il attribue ses erreurs aux autres. L'erreur n'est humaine que dans la mesure où on peut la transférer.

5. Même dans la débâcle, l'incompétent prétend qu'il avait tout prévu.

6. Agréable et serviable avec ses supérieurs, il aime humilier ses subordonnés, surtout les meilleurs.

7. Il passe son temps à rappeler qu'il est le chef et que ses subordonnés sont sous ses ordres .

8. Quand il rate une mission, il détruit les preuves.

9. Il ne communique que par Post-it, emails et notes de service. Il évite les face à face.

10. Il s'efforce toujours d'avoir le dernier mot en réunion et s'attribue ce qui vient d'être dit.


Et comme disait Dunning-Kruger : "les personnes aux capacités limitées formulent des conclusions fausses et prennent de mauvaises décisions. Mais leur incompétence limite aussi leur aptitude d'analyse critique et elles ne peuvent donc ni voir, ni comprendre, ni corriger leurs erreurs".

L'incompétent tend donc par nature à rester incompétent.

On constatera aussi que l'incompétent semble manquer de confiance en Soi et qu'il ne faut surtout pas que ça se voit. Lorsqu'on ne s'estime pas comment estimer les autres ? Or l'incompétent ne peut supporter l'échec, cela le renvoit à une réalité insupportable : s'il rate c'est qu'il est nul et si il est nul cela renforce son manque d'estime de lui même. Tout est bon pour garder son estime de lui même dans le regard des autres. Il saura donc bien s'entourer, profiter des compétences de son entourage et s'attribuer leurs résultats.

L'incompétent promu ne peut donc que devenir plus incompétent et surtout plus invivable, voire harceleur, pour son entourage.

Mais d'un autre côté il se choisit les meilleurs collaborateurs et les résultats de l'équipe, du service, du département seront tirés vers le haut. Normalement, l'incompétent devrait vite rester seul puisque, selon la théorie de la promotion, tous ceux qui réussissent vont être promus. L'incompétent risque donc de se retrouver entouré d'autres incompétents. Mais l'incompétent a bien intégré son propre processus de promotion et il empêchera les autres d'être promus ("vous êtes irremplaçable sur ce poste"). 

J'ajouterai donc un onzième commandement :

- l'incompétent et ses subordonnés restent sur les mêmes fonctions pendant un temps bien plus long que la moyenne dans l'entreprise.


Tout ça pour vous dire que vous n'êtes pas toujours promu pour vos compétences dans votre poste et ce n'est pas parce que vous êtes promu que vous êtes compétent sur ce nouveau poste.



4 commentaires:

  1. C'est véridique tout ça? c'est tellement caricaturale d'une personne que je connais que ça fait peur.

    RépondreSupprimer
  2. Ben oui, ce sont les critères du management. Pour avoir enquêtés sur des harceleurs, je dois dire que c'est exactement ça.

    RépondreSupprimer
  3. Une fois, j'ai perdu mon emploi après avoir claqué la porte au nez de mon trés cher directeur (ce n'est pas bien, je sais), et ceci trois semaines avant la fin de mon contrat en CDD et le début de mon nouveau contrat en CDI. Résultat, la porte... direct (mais dans toute ma 'carrière' je n'ai rarement eu autant de plaisir qu'à ce moment-là... oui, c'est petit et mesquin, je sais, mais tellement bon ! lol).

    Et ben, c'est marrant mais dans la description faite dans cet article, je peux le reconnaitre sur pas mal de points. Pour faire court (en fait, ça m'emmerde de perdre du temps à parler de lui), il ne correspondait que par email, avait des cadres autour de lui qui faisaient tout le travail dont il récupérait les lauriers, savait rabaisser ses subordonnés (dont moi) comme personne, avait toujours l'air occupé et pressé et se disait débordé mais nous, nous nous demandions bien ce qu'il pouvait faire car ce sont les autres qui faisaient tout le boulot... il devait réfléchir à la stratégie d'entreprise car, effectivement, depuis qu'il avait pris la direction de la boite, le chiffre d'affaire avait eu une croissance assez importante.
    Donc oui, les incompétents peuvent avoir de bons résultats en faisant en sorte de laisser les autres faire ce qu'il ne peut faire lui-même.

    Lea

    RépondreSupprimer
  4. Je comprends ton plaisir, ayant été consultante parfois pour des harceleurs, j'ai pris un grand plaisir à les planter... et à les voir le supplier de revenir. Ce sentiment de liberté par rapport à l'autre qui croit que son statut lui confère un pouvoir inattaquable est une grand jouissance. Celle de le voir s'abaisser en est une autre que j'espère tu rencontreras (je sais c'est pas bien du tout parce que du coup c'est moi qui ai abusé de mon pouvoir). Mais le pouvoir du "non" est souvent sous-estimé.
    Un peu de respect ! Recruter des subordonnées corvéables à mercie et compétents tout en s'attribuant leurs résultats, ça prend du temps ! lol

    RépondreSupprimer

Stats