jeudi 8 décembre 2011

Le "tueur" de la Deûle

(je remonte le message parce que, du fait d'une erreur de programmation il n'est resté qu'une demi-journée en tête, ce qui n'est pas assez pour le référencement)


Allez hop, 5 noyés en quelques mois dans la Deûle, rivière qui coule au beau milieu de Lille.

Avez tout l'engouement du public qui va avec.

Sommes nous en présence d'un tueur en série ? Un "pousseur" comme disent les journalistes ? Y a t il un "monstre" affreux qui guettent les mecs bourrés qui vont assouvir une envie pressante au bord de l'eau et qui tapi dans l'ombre n'attend que ce moment pour les pousser dans l'eau. Plaisir de les voir se débattre. Plaisir de les voir se noyer. Plaisir de les voir couler. "Un de moins" se dit-il.

D'abord pourquoi 'un' tueur ? Après tout on pourrait très bien envisager qu'une femme dont le mari bourré tous les soirs (et enfin décédé en tombant dans la Deûle) se venge d'une vie de soumission et se sent investie d'une mission en supprimant de potentiels maris agressifs et saouls afin que la soumission d'autres femmes cesse.

J'ai l'imagination fertile, je sais.

Alors que dire sur ce sujet ?
Que les "pousseurs" sont l'équivalent des "drowners" ("noyeurs") anglo-saxons. 
Il y a eu quelques affaires comme celle de Lille aux USA.
Il n'a jamais pu être démontré que ces noyades étaient l'affaire d'un tueur en série.
Toutes les enquêtes du FBI ont mené à une conclusion : décès accidentels avec contribution d'alcool.

Car tomber à l'eau, après tout, lorsqu'on sait nager, ça n'a rien de bien dangereux.
Bon certes la nuit, c'est plus difficile de s'orienter pour trouver le bord. M'enfin y a des lumières et puis en ville il ne fait jamais tout à fait noir.
Par contre, un type bourré, il n'a plus de réflexe, l'alcool augmente la rapidité de l'hypothermie (encore plus dans l'eau froide), l'orientation sous alcool c'est pas top. Sans compter la force qu'il faut pour sortir de l'eau.

Tiens, avez vous déjà tenté de sortir un chien tombé dans un bassin dans un parc ?
Non ?
Moi  oui.
Et encore c'était un teckel. Tombé dans un bassin en courant après des canards, le chien s'était retrouvé dans l'eau. Pas très profond, 1m50 dont certainement 80 cm de vase.
Le chien a répondu aux appels de la maîtresse et s'est dirigé vers le bord. Pour aider la dame, je me mets à genoux à côté d'elle. On est à enviton 60 cm au-dessus du niveau de l'eau. Pour attraper le chien il faut tendre les bras, que j'ai plus longs que la dame. J'attrape le chien, qui doit faire en temps normal 6 kilos à tout casser. Et bien c'est quasi impossible de la sortir de l'eau. Il est là juste en dessous de moi, je le tiens sous les pattes avant, je suis hyper penchée en avant, la dame me retient et je n'arrive pas à sortir la bébête de là ! Il m'a fallut exercer une énorme traction avec l'aide de la dame pour enfin le sortir de l'eau (et me retrouver trempée). Le gardien qui passait par là, comme la cavalerie une fois l'action finie, nous expliquait que des gros chiens sautaient à l'eau de temps en temps. Ils n'arrivaient pas à remonter et il était impossible de les sortir (même en sautant dans l'eau puisque la vase empêche d'être en appui). Et ces gros chiens se noyaient sous les yeux de leurs maîtres... 

Alors imaginez un mec entre 50 et 75 kgs qui, emplit d'une substance toxique qui ralenti ses réflexes, le refroidit et l'empêche de bien se mouvoir, doit nager et se hisser sur un rebord de 50 cm (oui parce que la Deûle est une rivière "canalisée") . C'est impossible.

Bon on ne peut jamais totalement exclure un comportement déviant, mais quel intérêt peut bien avoir un tueur à regarder les gens se noyer ? Surtout qu'il ne peut pas voir leurs yeux vu que cela se passe la nuit... Aucun intérêt. Un tueur ça aime le contact, ça aime voir la vie s'échapper des corps... 

Maintenant, soyons clairs entre accidents, suicides et copycat, pas toujours facile de faire la différence. Parce que le fait d'en parler ça donne des idées. Des idées aux suicidaires. Des idées à celui qui a envie de se débarrasser de son frérot qui s'incruste à la maison... Bref, on part peut être d'un truc au hasard, pour finir sur diverses inspirations. Sans compter les curieux, qui bourrés, vont faire pélerinage le soir pour voir comment les autres -ces abrutis- ont bien pu tomber. Il se penche et paf dans l'eau...

Et puis franchement, tous ces gens agglutinés au bord de la Deûle pour rendre hommage aux morts, ça ne vous donne pas envie de les pousser dans l'eau vous ?

Regardez bien si tueur en série il y a, il est là parmi eux...




9 commentaires:

  1. pourquoi autant de morts d'un coup, alors qu'il n'y a jamais rien eu avant? les soirées lilloises étudiantes ont toujours été arrosées, mais n'ont pas pour autant fini en drame !!

    RépondreSupprimer
  2. D'un coup ? Le 1er noyé date d'otobre 2010 !!

    RépondreSupprimer
  3. C'est purement chimique. On sait que l'alcool attire l’eau et qu’il se forme des ponts hydrogène entre les deux liquides moyennant une réaction exothermique et une réduction du volume global. Il ne faut pas y voir malice.

    RépondreSupprimer
  4. Quiconque ayant déjà tenté de nager, ou juste de flotter en fait, en étant bourré comprendra qu'il n'y a pas besoin de mettre un tueur en série dans le décor pour achever la personne. Et c'est rapide de tomber dans une rivière, on fait un peu le clown au bord, équilibre précaire et hop, loi de l'attraction, on se retrouve les fesses à l'eau et alors là, c'est le parcours du combattant pour se hisser au sec. Non franchement, je ne crois pas à cette histoire de tueur en série.
    Mais c'est vrai qu'il en faut peu pour attiser la curiosité du public ^_^.

    RépondreSupprimer
  5. C'est beaucoup plus simple d'accusé un tueur que d'admettre que c'est a cause de l'alcool, surtout dans cette région.
    J'ai vu une emission ya pas longtemps qui parlait des bizutage et soirée etudiante trop arrosé. Ya eu un mort noyé (a lille d'ailleurs il me semble) les parents en voulaient au soit disant tueur au lieu de s'en prendre au patron des bar qui l'ont servi malgré son ivresse.
    Le vrai tueur c'est l'alcool et la stupidité des gens!

    Pour ce qui est des chiens a 1m50 d'eau les maitres ne pouvaient pas se mouillé un peu plutot que de le laissé creuvé comme ca?

    RépondreSupprimer
  6. Lymphe : pour les chiens, si les maîtres vont à l'eau (enfin sans doute pas tous), mais il n'y a pas d'appui au fond puisque c'est de la vase. Ensuite, le chien se sentant touché panique et gigote des pattes, il devient difficile à soutenir et c'est très dur de pousser un gros poids hors de l'eau par le dessous. Perso, j'aurai sauté à l'eau aussi, mais ça ne veut pas dire que j'aurai réussi, surtout lorsque je vois la difficulté que cela a été de sortir un si petit chien...

    RépondreSupprimer
  7. et je vais vous donner le mobile le comment et le profil de l assasin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Volontiers, c'est toujours agréable de voir que des personnes se penchent sérieusement sur une question et il est toujours intéressant de faire évoluer un profil à partir de nouveaux éléments ou d'éléments dont à n'a pas disposé à un certains moment.
      Mais votre commentaire ne paraitra que si vous prenez un pseudo...

      Supprimer

Stats