vendredi 13 janvier 2012

Conditions de travail agressives : et la musique ?

J'ai été ado. J'ai adoré la musique à "donf" dans ma chambre, musique qui sortait de grosses enceintes de 1000 W choisies avec amour à l'auditorium du magasin de chaines hifi et chèrement gagnées par mon passage de classe (enfin chèrement..... je n'ai jamais eu de problème pour passer mes classes, disons "méritées" voila).

Ca m'est passé. Rapidement.. Surtout lorsque les voisins sont venus se plaindre qu'ils n'aimaient pas Alice Cooper ou les Rubettes... (mes parents aussi d'ailleurs).
Ca m'est encore plus passé avec le temps lorsque devenue moi même adulte et en appart, je me suis mise à détester les bruits de mes voisins. Non Céline Dion c'était définitivement pas mon truc et Iron Maiden à 3 h du mat' en pleine semaine non plus...

Si j'apprécie toujours la musique, d'autant que mes goûts se sont nettement diversifiés, et que je ne refuse de monter (un peu) le son, je veille à ne déranger personne... Nous n'avons pas tous les mêmes goûts musicaux, les plaisirs des uns sont les bruits des autres et surtout "monter le son" ne veut pas dire "faire hurler" à s'en éclater les tympans...

Ceci dit de la musique on nous en met partout. Au restau, j'ai horreur de ça. Je viens manger, discuter pas assister à un concert. Je me suis parfois retrouvée obligée de parler fort pour discuter avec mon voisin, voire demander au restaurateur de bien vouloir diminuer le son. 

Comme vous le savez je suis allée "faire les soldes" comme on dit.
Pour résumer, rien d'intéressant, les soldes étant entre 20 et 30 % soit l'équivalent des promos faites justes après Noël... Beaucoup de monde dans les centres commerciaux, mais peu de personnes aux caisses... Et je suis revenue les mains vides, les rares choses que j'avais repérées n'étant pas soldées.

Je suis revenue aussi avec les oreilles explosées.

A quand l'inspection du travail dans certains magasins ? Je pose cette question très sérieusement.

Au hasard je ne citerai que les magasins Zara. 
Vous entrez là-dedans vous êtes submergés par une musique hyper forte qui ne vous pousse qu'à une chose... fuir au plus vite. Ok la bande son est sympa, mais il n'y a pas écrit "boîte de nuit" à l'entrée...
La musique, aussi bonne soit elle, c'est avant tout des sons, donc du bruit.
Et les vendeurs et vendeuses qui doivent subir ça toute la journée...


D'abord le bruit c'est stressant. Ensuite c'est fatiguant, voire épuisant. Ca fait diminuer le fonctionnement du système immunitaire et ça (au moins) ça rend sourd.
On nous gonfle avec la pression, le harcèlement, le fait d'être débout, le travail à la chaine, les 3/8... et le bruit ?
Dans un travail bruyant il y a obligation de porter un casque pour se protéger les oreilles et ne pas détruire l'audition. Cela entraîne un vieillissement précoce de l'oreille interne.
Le soir après une journée bruyante, il est possible de ressentir des nausées, des vertiges. Il peut y avoir des troubles du sommeil. 
Le cerveau est en surcharge toute la journée, il n'arrive pas à se reposer la nuit et il recommence le lendemain. Ce qui peut se traduire par de l'hyperactivité, un état insomniaque puis un burn-out.
Ne croyez pas qu'on s'adapte au bruit, c'est une erreur. 
Mais là rien, aucune protection.

J'ai trouvé pire.
Je passe à Vélizy 2. 
Je savais qu'il devait ouvrir une boutique Abercrombie/hollister (ils ont laissé tombé Abercrombie vu la mauvaise réputation acquise). Ce qu'ils vendent ne m'intéressent pas, c'est juste que j'avais vu le début de la construction et que ça m'intriguait. Extérieurement c'est très sympa. Cela se présente comme un chalet blanc avec son toit, ses fenêtres, son gros lustre... Franchement c'est très attirant et ça se démarque beaucoup des autres magasins.
On rentre soit par la gauche soit par la droite. 
Première impression, il faut noir. Très sombre l'ambiance. C'est à la fois chaleureux et cocasse, car pour vraiment se faire une idée des couleurs c'est pas gagné. Lire les étiquettes n'en parlons pas. J'ai mis 1 bonne minute pour déchiffrer 36 € pour un t-shirt très fin... Ca m'a plutôt fait fuir.
Non, en fait ce qui m'a fait fuir, c'est la musique.
Pas le type de musique, rythmée, chaloupante. Mais ça hurlait littéralement.
J'avais les tympans qui vrillaient, c'en était douloureux.
Impossible de sortir rapidement, il y avait un monde de dingue et tout est organisé pour qu'une fois entré vous soyez obligé de faire le tour du magasin pour ressortir. Je m'étais bouché les oreilles avec les mains.
Mais vraiment un truc de taré.
Et les gens faisaient tranquillement la queue. En passant, une disait que c'était vraiment bruyant ici.
Tu m'étonnes.
Et encore une fois, tout ce personnel obligé de se coltiner ça pendant 8 h !!! 

Je suis très étonnée que personne ne se penche sur ces conditions de travail qui me révoltent.
La plupart des vendeurs en période de soldes sont des étudiants, ils ont quoi entre 20 et 25 ans grand maxi.
Pour se faire un petit pécule, ils doivent se bousiller l'audition, la santé et l'équilibre psychique...

Vous en pensez quoi ?

Pour le personnel, mais aussi pour les client(e)s !


15 commentaires:

  1. Moi qui suit particulièrement sensible au bruit je ne peux qu'abonder dans ton sens. Je fuis les supermarchés en période d'affluence, je suis comme toi déjà ressorti de magasin parceque le bruit ambiant(musique + brouhaha) m'empéchait de réfléchir.
    Je suis même, dans ma jeunesse, déjà ressortie de soirée ou de boite à peine rentrée parceque le volume sonore m'était insoutenable.

    Comment fond les autres? J'aimerais bien le savoir. Pour l'instant je ne peux que supposer que ça leur convient.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne crois pas que cela leur convienne. Mais ils ne disent rien, ne boycott pas, n'en parlent pas. Bon assez fait ma rebelle.

    RépondreSupprimer
  3. Oh j'ai horreur de la musique dans les magasins, j'suis très sensible au bruit et j'aime pas faire les magasins, la défense que j'avais trouvé c'était de mettre un casque avec un lecteur de musique sur mes oreilles, un truc qui isole bien, mais bon j'en ai plus. Et puis la lumière me dérange beaucoup, j'ai vite les yeux explosés si je fais plus de 3 boutiques. Enfin, je suis pas une accro du shopping en général, alors je dois me forcer, et généralement j'y vais quand il n'y a personne et pas trop de bruit ...
    Conclusion : je suis tout à fait d'accord avec cet article !

    RépondreSupprimer
  4. A la question "Shopping ou psychologie, va falloir choisir" je crois que tu as ta réponse Vergi !

    Pareil pour moi. Que pensez vous du cinéma ? J'ai renoncé car je ne supportais pas. Pour le resto, on ressort s'il y a de la musique. Pareil pour les restos où les tables sont tellement serrées qu'on ne peut écouter la personne en face de soi car on entend la conversation des voisins de droites et de gauches. Diner avec un casque sur les oreilles c'est difficile ! Sinon il reste le traiteur à domicile, mais bon... Pour le shopping, j'ai opté pour internet un clic en silence et le tour est joué. Je ne fais plus que du shopping avec ma fille. J'imagine si tous le monde faisait son shopping avec un casque sur les oreilles comme nos ados, bonjour l'isolement.
    Je vous souhaite le bonjour, nous vivons une époque moderne.

    RépondreSupprimer
  5. Au risque de me prendre un lancée de pierre, le bruit ne me gène pas. Dans le sens où sans le tapage journalier je ne saurais pas apprécier les moments où je suis chez moi, le soir, sans aucun autre bruit que le ventilo du PC portable.
    La journée je m'y fais assez aisément, et pour avoir travailler pour un job d'été dans un magasin de fringues, c'est pareil, on s'habitue à la musique, si bien qu'en fin de journée je n'y prêtais plus attention.
    Au final, c'est le silence qui devient angoissant.

    RépondreSupprimer
  6. Ah et Milady, le shopping -du moins pour le supermarché- avec le casque sur les oreilles ça a du bon. Sincèrement je crois que c'est ce qui me rend d'une patience à toute épreuve quand les fils d'attentes aux caisses sont interminables ou quand les parents décident de faire leur courses avec toutes leur marmaille qui gesticulent à travers les rayons.
    Je crois que c'est facile de critiquer l'époque moderne, fataliste surtout, dommage de voir les choses comme ça.

    RépondreSupprimer
  7. Faire son shopping avec son casque plein de musique sur le crâne est la meilleure façon de devenir sourd précocément. En effet, pour couvrir le son issu de l'environnement il faut monter très haut le son dans le casque et comme c'est tout près de l'oreille tout le système interne n'a pas le temps de réagir pour protéger l'oreille interne. En général les personnes qui écoutent de la musique en extérieur font profiter l'entourage de leur "bruit". Ca m'énerve encore plus car c'est vraiment un manque de savoir vivre pour moi.

    Jigsaw : comme je l'écrivais, tu crois que tu t'habitues mais en fait ton corps ne s'habitue pas. Le fait que le silence devienne angoissant est justement lié au fait que ton système psychique est en alerte permanente toute la journée et qu'il le reste lorsque tu reviens au calme. Bref tu est sur le "qui vive" alors que ce n'est plus nécessaire. En fait, ton cerveau et ton corps s'épuisent à te faire croire que tout va bien alors que ce n'est pas la cas.
    Le bruit ne te gène pas, mais en fait il te détruit de façon insidieuse.

    RépondreSupprimer
  8. Jigsaw, je n'ai rien contre la modernité mais contre le bruit oui. En fait cette phrase est la conclusion d'une chronique que faisait Philippe Meyer sur France Inter le matin. A l'époque j'aimais assez ce qu'il faisait. J'aime bien aller au marché assez tôt, ça permet de papoter avec les marchands, pour le super marché je n'ai pas le choix je prends mon mal en patience. Je comprends qu'un casque permette de s'isoler et qu'un super marché n'est pas vraiment un lieu convivial, mais j'ai un peu de mal, je trouve que cela coupe du monde. J'ai essayé et j'ai eu l'impression d'être un zombi (mais je suis peut-être vieux jeu). Mes enfants font comme tous les jeunes : ils portent un casque... Je crois qu'il faut juste placer le curseur correctement pour se faire plaisir et respecter les autres.

    RépondreSupprimer
  9. Tes enfants font comme tous les autres parce TU le veux bien. Dans le monde extérieur, vu le bruit environnant, impossible de placer le curseur assez bas, j'ai essayé on n'entend rien. Maintenant là où je te rejoins, c'est que le fait de porter un casque démontre une volonté de se couper des autres, un signe qu'on ne veut pas communiquer. Plus facile de papoter via msn qu'en réalité...

    RépondreSupprimer
  10. Eh bien moi j'aime la musique. J'aime aussi les concerts.
    A 17 ans, j'ai assisté à un concert de Miles Davis. J'en suis sortie avec un traumatisme auditif. Je ne savais pas ce que c'était, j'étais en prépa autre chose qu'ortho, je suis rentrée dans ma chambre avec un acouphène, sauf que l'acouphène a persisté et qu'il s'est rapidement accompagné de vertiges. Qui n'a jamais vu sa feuille d'exam faire des huit devant ses yeux ne peut pas comprendre ce que c'est. Je n'ai pas consulté, j'ai eu tort. J'ai un scotome sur une fréquence généralement non testée en audiométrie... 25 ans après, c'est en me faisant un audiogramme un peu poussé, en TP avec un copain, que je m'en suis rendu compte.
    Je suis devenue mère de famille et orthophoniste. Je lutte contre les bruits forts, mes gamins vont au concert avec des bouchons d'oreille, font de la musique en se protégeant, quitte à claquer la porte de leurs groupes (ce qu'a fait l'aîné, pour protéger ses oreilles et ses cordes vocales). Mes copains musiciens ont tous des problèmes d'audition.
    La musique à fond dans les magasins, c'est dangereux pour le personnel et ça relève de la médecine du travail. Une fois que les oreilles sont foutues elles sont foutues, et un appareil auditif ne restituera jamais la richesse et la finesse de l'audition normale, surtout dans l'écoute de la musique et des bruits de la nature.

    S'il y a un seul message à passer, c'est celui-ci : protégez vos oreilles, protégez votre audition, protégez celle des autres et respectez les conseils de prévention que vous trouverez ici :
    http://www.audition-prevention.org/site/ravages_du_bruit.php

    RépondreSupprimer
  11. quand je parle de curseur je pense à l'objet qui permet de mettre le volume plus ou moins fort mais aussi aux règles de politesse, de prudence... Dans le train on peut écouter de la musique sans chercher à couvrir le bruit (moins fort que dans un magasin). On peut vérifier auprès de son voisin qu'on ne le dérange pas... Mes enfants sont grands, ils ont acheté leur MP3. On ne peut pas tout interdire, on doit faire passer des messages, pour leur permettre de s'épanouir, de devenir autonomie et adulte. Je n'ai pas dit que j'autorise tout ! Si on prend le téléphone (ce petit objet magique) on peut ne l'acheter à ses enfants que lorsqu'il devient vraiment utile, ne pas autoriser les appels à table, leur apprendre à le mettre sur vibreur, ne pas hurler quand on répond, ne pas le regarder toutes les 5mn ... Le curseur de la courtoisie.

    RépondreSupprimer
  12. Je hais le bruit. Je pense que cette manie de mettre de la "musique" à donf dans les magasins en période de forte affluence fait partie des techniques de "stunning" càd que le but est d'étourdir le challand afin qu'il perde à la fois la notion du temps et la capacité de réfléchir, ce qui facilite les achats compulsifs et impulsifs...

    RépondreSupprimer
  13. J'en pense que vous/tu avez/as entièrement raison PUISQUE je partage en intégralité ce propos. J'ai horruer de la musique qui m'est imposée, j'ai souvent honte de ma lâcheté de ne pas oser demander au petit con qui fait hurler son ipod à côté de moi dans le train de baisser le volume de son appareil. Peur, dans la société où on vit, de m'en prendre une et que tout le monde s'en foute.
    Je suis allée dans cette fameuse boutique Abercombie/Hollister de Vélizy. Une horreur! je n'y remettrais jamais plus les pieds. J'y ai réalisé un achat car ma fille fantasmait depuis longtemps sur un sweat fourré qui coutait bonbec. C'était noël...
    Je suis tombée sur la caissière la plus conne de la terre, mais finalement, je me suis dit qu'elle était peut-être abrutie à cause du bruit, de la (non ) lumière...Dans cette boutique, on touche le fond des conditions de travail, je me suis en effet fait la réflexion. Comment peut-on imposer aux vendeurs plusieurs heures d'affilée de hurlements et cette lumière plus que tamisée. Je serais curieuse de connaitre le taux de suicide chez les employés Abercrombie.
    Je n'y retournerai pas. Même pour ma fille.

    RépondreSupprimer
  14. On se tutoie ici, encore qu'il m'arrive de vouvoyer, mais bon c'est le net, un blog... restons d'jeunz !

    Ah nous fréquentons les mêmes endroits ! Va falloir faire une réunion des lecteurs/lectrices à Vélizy à la Brioche Dorée ! lol
    Oui les tarifs de cette marque sont... étonnants, chez Dior encore je dirai que je sais à quoi m'attendre, mais là...En plus je ne comprends pas l'engouement pour leurs vêtements qui ne présentent aucune originalité particulière (à part mettre leur marque en gros).

    Ce qui me rassure c'est que je ne suis pas la seule à avoir fait ce constat sur les conditions de travail dans ce magasins. je ne sais pas si les caissières sont bêtes comme leurs pieds ou simplement abruties par le bruit, mais il est clair qu'elles ont des difficultés à entendre les clients et sont obligées de se pencher la tête penchées pour tenter de discerner les paroles. Un enfer ce magasin.

    RépondreSupprimer
  15. Bon aller tant pis je me suis lancée :ça fait un moment que je tente d'éviter cet article.En fait ça fait surtout un moment (quelques semaines quoi...) que dans mes périgrinations sur ce site j'avais repéré le titre de l'article . Celui-là je savais qu'il ne fallait pas que je le lise et puis zut c'était trop tentant .
    Alors voilà j'y suis : j'ai lu .
    Le problème évoqué est TRES grave et je suis très bien placée pour le savoir .
    Ce que eu de gens ne savent pas c'est qu'il existe d'énormes lacunes médicales dans le domaine des problèmes auditifs. J'ai testé pour vous , n'essayez pas de vous faire soigner si vous avez eu plusieurs traumatismes auditifs , c'est foutu plus personne ne peut rien pour vous , même pas dieu.:)
    Expication :
    Après un ou plusieurs traumatismes auditifs le cerveau peut finir par ne pas comprendre l'information qui lui signale que le bruit s'est arrêté , donc il continue en boucle à faire du bruit : c'est l'acouphène .
    Le plus souvent après un peu de repos et surtout une bonne nuit de sommeil le cerveau comprends que "ça y est c'est fini " et donc le silence revient . Mais quand le traumatisme est trop grand , par exemple quand les vendeuses restent des heures dans un boucan d'enfer , le cerveau ne comprends plus rien et "pète un câble "..Le cerveau traite mal l'information (comme un ordi qui fait un bug quoi) et l'acouphène perdure . Donc on se retrouve avec un bruit parfois intolérable dans la tête qui (cerise sur le gâteau) peut être accompagner d'une hypersensibilité au bruit ce qu'on appelle l'hyperacousie.Et ça fait très mal croyez-moi.
    Mais le problème dans tout ça c'est qu'il n'existe aucun médicament , rien, nada , tu as juste le droit de pleurer et d'apprendre à méditer pour accepter la souffrance.
    C'est le désert médical total .Pas la peine de me donner des adresses , j'en ai plein ma musette et j'ai tout essayé ...Pour que tout le monde comprenne bien le problème il faut savoir qu'en étant hyperacousique-acouphènique il est impossible d'aller au cinéma , au spectacle, dans des endroits fermés , plein de monde et encore moins dans ces boutiques avec leur musique de ouf.
    Mon acouphène ressemble à un bruit de perceuse en continue (c'est beau ) et mon hyperacousie est un handicap quotidien pour ...tout . !! La vraie vie est finie avec un grand F .
    La majorité des jeunes ignorent ce que je m'escrime à expliquer .(quand je les vois avec leur casque vissés sur la tête ça me fait mal pour eux...mais ils s'en foutent...et je les comprends....je passe pour une emmerdeuse et une empêcheuse de tourner en rond. c'est tout .Bon tant pis..
    Le vrai problème réside dans le manque total d'information justement sur ce problème .Nous sommes bombardés de bruits partout , parce-que parait-il cela fait vendre , et surtout parce-que nous avons un mode de vie urbain qui engendre des tonnes de bruits .
    Certains médecins (je dis bien certains) avouent tout de suite qu'ils ne savent pas faire et d'autres (la majorité) tournent autour du pot comme si c'était de leur faute ..pff avant de dire enfin la triste réalité ....Si vous vous chopé des acouphènes parce-que vous êtes allé(e)s trop souvent acheter des vêtements dans des boutiques où il faut hurler pour s'entendre c'est bien fait pour vous et vous êtes condamnées à rester avec vos acouphènes ...à vie . Joyeux Noel et n'oubliez pas vos boules quies si vous avez envie d'aller au cinéma le 25 après les libations d'usage.Moi je vais manger en famille (c'est original) mais dans le silence . Elle est pas belle la vie ?

    RépondreSupprimer

Stats