mardi 6 mars 2012

le LINDY HOP

J'ai découvert le Lindy Hop par hasard. Ne croyez surtout pas que je pratique, pas sûr que mes muscles du dos s'en remettraient !!!

Le Lindy Hop est une danse issue du Jitterbug, danse développée dans le Harlem des années 20. Le Jitterbug était lui même une remise en scène de diverses danses africaines. Après les années 10, où les claquettes et les numéros de scène faisaient un tabac, les années 20 virent arriver les "dancing" et les danses encore séparées puis en couple.

Arrivé en Europe vers la fin des anénes 30, le Lindy Hop a intégré les danses africaines, le Charleston et d'autres danses américaines. C'est une danse sur 8 temps qui est à la base TRES rythmée, bien loin des évolutions parfois poussives qu'on voit aujourd'hui sur les scènes.

Un exemple actuel (sympathique mais poussif) :



Un autre exemple d'un autre niveau (pour en voir d'autres de la même série il suffit de chercher "lindyshock" sous Youtube) :



Le Jitterbug original (extrait de "Hellzapoppin"):



Ce qui amènera au Jumpin' dans les années 40...

Un magnifique extrait de Cab Calloway et des Frères Nicholas




6 commentaires:

  1. J'espère avoir le temps de revenir ce soir profiter des vidéos, j'aime bien moi aussi.

    RépondreSupprimer
  2. j'adore la dernière vidéo. J'aime bien également la seconde : assez spontanée et sportive (!).
    Je croyais que le mal de dos était assez psychosomatique, il faudrait peut-être que tu consultes Vergi ?!!! Désolée, elle est un peu facile mais je crains de ne pas pouvoir dire de bêtises aujourd'hui, je prends de l'avance.

    RépondreSupprimer
  3. Merci c'était très bon :)

    RépondreSupprimer
  4. Droufn : Ah oui que c'est bon !

    Milady : je n'ai pas caché que des fois j'en avais marre de mon boulot lorsque les cas sont trop "simples", mais j'ai surtout un boulot très sédentaire qui me laisse assise pendant des heures et parfois, chez les patients, dans des conditions de camping (je suis même restée bloquée une fois chez une patiente qui m'avait fort gentiment installée de guingois sur un gros pouf "poire" !) (ensuite j'ai eu droit à une chaise).

    RépondreSupprimer
  5. j'ai pas encore tout lu, promis la semaine prochaine j'attaque janvier 2008.
    Tu te déplaces lorsque les personnes sont âgées, handicapées ou simplement parceque les personnes préfèrent?
    "Cas trop simples", est-ce que tu parles de la compréhension du problème? ou également de la manière d'amener le patient à résoudre ses problèmes ?

    RépondreSupprimer
  6. Je me déplace chez les personnes âgées mais surtout handicapées (SLA, SEP...).

    Un cas simple... Qu'est-ce que c'est ? Humm, c'est très perso comme perception. Disons quelqu'un qui n'est pas "compliqué" dans sa tête. Je pourrais écrire que la cause de la problématique est évidente et le processus à mettre en oeuvre est connu, mais non c'est une question de perception. En fait, je crois aussi que mon enthousiasme dépend de la quantité d'énergie dépensée par le patient pour se sortir de sa problématique... et contre toute attente, ce sont les gens qui ont vécu des trucs très lourds, dont on pourrait croire qu'ils ont déjà donné le maxi d'eux mêmes pour survivre, qui trouve la "force" d'être impliqués. C'est pour ça que j'aime tant le Dr House, plus c'est complexe, plus c'est énigmatique, plus il faut chercher, comprendre, analyser et trouver comment on va aider le patient à sortir de là.. et comme l'arbre cache toujours la forêt.

    C'est marrant ta question -et ma réponse. Parce que ça va dans le sens de l'article qui parait demain.

    RépondreSupprimer

Stats