vendredi 4 mai 2012

Parfois le patient rêve de la psy...

Ho la la, comme j'ai horreur de ça.

Là tranquillement détendu sur mon canapé, le (ou la) patient(e) me sort "j'ai rêvé de vous !".
Aïe, me dis-je, pourvu qu'il ne m'ait pas vu lovée dans une guêpière et des bas résilles, lascivement allongée sur les coussins du canapé en train de lui proposer d'ouvrir une bouteille de champagne que je caresse voluptueusement de ma main gantée de noir...

Non, mais Ô lecteur, Ô lectrice, ça va oui ? Veux-tu bien effacer tout de suite cette image de ton esprit ! Tss tss, je la voie encore.

En fait, ce type de "rêve" ne m'a jamais été raconté. Soit les patients ne font pas de rêves sexuels avec moi, soit ils n'osent pas le mes raconter. Mais à chaque fois qu'on me dit "j'ai rêvé de vous", dans ma représentation de schéma corporel je croise les doigts et je serre les lèvres, parce que je crois que ça me ferait bien marrer. 

En fait, non. Je serai étonnée et j'essaierai de comprendre ce qui se passe entre ce patient (cette patiente) et moi, car du coup, au premier abord, cela ne relèverait pas du transfert. 

La majorité du temps lorsque les patients me disent "j'ai rêvé de vous", ils ont plutôt cauchemardé avec moi.
Bin oui, quoi, la psy peut être mise au musée des horreurs au même titre que le grand méchant loup, le croque-mitaine, la mère castratrice et le père dévalorisant. 

Il parait qu'en général je dis quelque chose de banal mais sibyllin. Qu'oublie totalement le patient dès son réveil. Et qu'il est donc totalement dans l'impossibilité de me rapporter. Je dois certainement balancer une vérité tellement criante que c'est inacceptable et que c'est refoulé instantanément afin de ne pas surtout plus l'entendre et s'en souvenir. 

Il parait que des fois je ne dis rien. Je suis juste là, image mentale flottante. Toute seule ou parmi d'autres personnes. Et que ça génère une angoisse. Comme Zeus, je vois, j'observe, j'écoute. Je châtie peut être aussi. Je deviens la "conscience" du patient, celle qui vous dit que c'est pas bien en pointant un doigt vengeur. Celle qui réveille un doute, une peur aussi (de rater le RDV parfois !).

En général, les patients rêvent de moi la nuit juste avant la consultation. Ils redoutent de venir. Il y a quelque chose qu'ils veulent dire, mais qu'il se refusent à dire. Ils redoutent aussi mon interprétation, niark niark. En fait ils savent, mais ne veulent pas savoir.

Le travail sur les rêves ou cauchemars est toujours intéressant. Bien sur, en consultation on ne joue pas à "les 100 clés pour interpréter vos rêves". Mais chaque rêve apporte une info, ne serait-ce que les sensations et les émotions ressenties. Il arrive aussi que ce soit évident. 

Dans tous les cas, ce qui me fait bizarre c'est de me dire que mon image peut être dans l'esprit de quelqu'un. Quelqu'un peut me "donner vie", me faire faire et dire ce qu'il veut dans son esprit. Il me voit, m'imagine. Alors que je n'y suis pas et que je ne le sais pas. 


Et vous, vous avez déjà rêvé de votre psy ?






24 commentaires:

  1. Il y a une part de chacun de nous en l'autre non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très animiste comme vision. Une photo est-elle une part de nous ?

      Supprimer
    2. heu une photo je ne sais pas, ça dépend peut-être de l'émotionnel que l'on transfert dedans. Mais je suis assez animistes sur les bords, et bouddhiste par dessus le marché !

      Supprimer
  2. Hum, vous n'êtes pas ma psy, mais j'ai rêvé de vous une fois. Dans un délire assez space d'ailleurs, vous étiez dans une baignoire de sang et vous me regardiez avec un sourire plutôt particulier dans le genre "je vais te faire la peau" (ehum et non, pas sexuellement parlant lol).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant c'est moi qui était dans le bain de sang ! Ah c'est dur de faire rentrer la féminité sous la peau hein ?

      Supprimer
  3. j'ai rêvé de mon premier rdv psy cette nuit, c'est à dire une nuit après avoir lu cet article, et une nuit avant d'aller chez le psy! c'est marrant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il faisait quoi ton ancien psy dans ton rêve ?

      Supprimer
    2. ah non c'était pas un ancien psy, mon premier rdv c'était bien le 13 mai dernier =)
      il faisait quoi? pas grand chose, il (elle en fait) me disait d'entrer, mais très vite il se passait autre chose, je sais plus bien quoi, et puis y a pas eu de rdv au final (et son cabinet au final c'était des toilettes sans portes où les gens te voient faire pipi. non ne tentons pas d'analyser ça^^)

      Supprimer
    3. "Cabinet" de toilette et "cabinet" du psy. L'impression de se mettre à nu et de se livrer à la vue de tous dans le cabinet du psy. Intéressant

      Supprimer
  4. Moi je rêvais régulièrement de mon psy quand j'étais en psychanalyse. En revanche, en thérapie brève, ça ne s'est jamais produit ! Étrange, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sans doute lié à la qualité du transfert ou au fait que ton analyste "remuait" plus de chose...

      Supprimer
  5. Ca m'est arrivé quelques fois, c'étais actif et passif :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben Lymphe t'as perdu ton pseudo ? Qui était actif toi ou le psy ??? ;-)

      Supprimer
    2. Raaah! Flute j'étais en anonymous pourtant ^^'
      Non je l'ai pas perdu mais je surfer au boulot, donc connexion restreinte :(

      Ca dépend des périodes :p un coup l'une un coup l'autre, Lol

      Supprimer
  6. Je rêve parfois de ma psy. Dès fois souvent, et puis pendant un moment plus rien. J'aime bien rêvé de ma psy. Plutôt que d'apprendre une chose sur moi, dans mes rêves, j'apprends toujours une chose sur elle.
    C'est drôle quand j'y pense.

    RépondreSupprimer
  7. Je comprends parfaitement. Il m'arrive de rêver de certains patients et d'un seul coup, le flash ! Là tout s'enchaîne, je comprend pourquoi tel comportement, telle réponse... La nuit porte conseil...

    RépondreSupprimer
  8. Je rêve souvent de mon psy. La plupart du temps, il s'immisce dans des scènes de vie quotidienne et familiale et ça me gêne beaucoup (il déjeune avec nous, il vient habiter à la maison...)
    Une fois j'ai rêvé qu'il me caressait le front très doucement (en tout bien tout honneur; il a 40 ans de plus que moi). Je n'ai pas osé le lui dire en ces termes; je lui ai simplement dit que j'avais rêvé qu'il me touchait le front (ça me semblait plus neutre), et il m'a proposé comme explication que, dans mon rêve, il me remerciait d'exister. Je n'ai pas osé le corriger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez bien senti que ce n'était pas la bonne interprétation. "immiscer" "caresser"... tout cela est bien sensuel et fait penser à des abus sexuels infantiles par un image masculine dominante.
      Je trouve étrange que votre psy se soit contenter de vous remercier (sa vision me semble dans une représentation de toute puissance, mais ça n'engage que moi), il est nécessaire de comprendre ce que voit le patient dans l'image de son psy. Une patiente m'a dit dernièrement qu'elle avait rêvé de moi. Nous avons analysé ce que je représentais dans ce rêve et quel rôle elle m'attribuait.

      Supprimer
    2. Merci de votre réponse, je vais essayer de lui en reparler (pas sûr que j'aie le courage de le faire).
      Cela n'a aucun rapport avec le rêve, mais j'en profite pour vous poser une question : cela vous paraît-il incongru de renvoyer la question à son psy lorsqu'il demande comment ça va?
      Bonne soirée

      Supprimer
    3. Oui mais ce n est pas une raison pour ne pas le faire. Beaucoup de mes patients le font aprés tout ns sommes dans du relationnel qui implique les codes sociaux. Et le psy répond tjrs que tout va bien, ce n est pas lui qui consulte. Votre psy est un puriste !

      Supprimer
  9. Lui ça le fait rire quand je lui demande parce que c'est automatique pour moi! :-)

    RépondreSupprimer
  10. J'ai rêvé une fois de mon psy, nous étions dans son cabinet, lui assis a son fauteuil comme d'habitude. Je n'avais sur moi qu'un fin tissu, sinon j'étais totalement nu, et il me répétait continuellement que j'étais bonne à rien et inutile.
    Plutôt troublant comme rêve...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans votre rêve votre psy vs a mise a nu et vs voyait telle que vs étiez. Ms en fait ce n est que votre projection, vs pensiez qu il vs verrait comme cela s il vs voyait sans artifice. J imagine combien il n ne n est rien et combien votre estime de vs même était mise à mal par cet ersatz de père (transfert).

      Supprimer

Stats