mardi 22 mai 2012

Pour vivre longtemps, soyez intelligent !

Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Et si vous continuez à surfer sur ce site, gageons que vous récupérerez quelques minutes de vie supplémentaires, une vie pleine de connaissances mais surtout de réflexion.

Alors avant tout, vous allez me demander "c'est quoi être intelligent ?".
C'est ce que tu es voyons ! (basse flatterie de ma part et belle façon de se défausser).
Binet disait que c'était ce que mesurait son test. 
Pourquoi pas après tout ? Je suis sûre que nous avons tous une définition personnelle de l'intelligence et que celui qui te parait intelligent est l'abruti d'un autre (l'inverse étant assurément avéré).
Personne ne sait vraiment ce qu'est l'intelligence. Cela est surtout défini comme à la fois la capacité d'adaptation à l'environnement et la capacité d'usage du savoir déjà détenu pour s'adapter à cet environnement.
Ainsi si un pigeon est un vrai couillon chez nous, dans son environnement nous ne ferions guère mieux. Essaie donc de picorer des graines de tournesol (sans les mains j'ai dit et sans la langue aussi) et voyons si sans GPS tu sais encore retrouver Azay le Rideau en partant de chez toi après n'avoir fait qu'une fois le trajet de nuit. (si tu habites Azay le Rideau tu peux t'abstenir du test) (si si, y'en a).

L'intelligence aujourd'hui se mesure en utilisant en général plusieurs tests ou plusieurs catégories de questionnement dans un test. Il s'agit de mesurer le fameux "facteur G" (facteur général) qui caractérise plusieurs pans de notre savoir.

Une étude portant sur quelques milliers de personnes et de façon longitudinale (c'est à dire dans le temps) a démontré que plus les gens étaient intelligents (donc résultats supérieurs aux tests), plus leur durée de vie s'allongeait.

En fait, comme toujours, on ne sait pas trop si c'est du à l'intelligence ou à l'environnement.

Ainsi, par exemple, on constate que les gens plus intelligents pratiquent moins d'activités à risque ou font plus attention aux risques (en traversant la rue par exemple). Du coup, il est évident que si tu anticipes lorsque tu traverses, tu as moins de risque de te faire renverser et donc tu vis plus longtemps. Jusqu'à là tu suis. Mais on se demande si c'est l'intelligence qui permet de prendre moins de risque car les gens intelligents sont plus informés, sont plus conscients des risques et donc décident de faire plus attention et donc se font moins renverser et donc vivent plus vieux.

Bref, la prochaine fois que tu vois un(e) abruti(e) qui traverse d'un air hautain  au feu vert sans regarder alors que tu roules à 52 km/h (pour échapper au radar), tu pourrais en déduire que son QI culmine vers un extrême inférieur. La désormais illustrissime exclamation "Cass' toi pov'con !" sera alors ici totalement adaptée à son égard.

Pareil pour la santé. Il s'avère que les gens qui mangent équilibré et pratique du sport vivent mieux et plus longtemps. Or ceux qui mangent équilibré et pratiquent du sport ont en général un QI plus élevé. On pourra donc se demander sans complexe si c'est le fait de manger équilibré qui rend intelligent ou si c'est parce qu'on est intelligent qu'on mange équilibré. 

Du coup là, lorsque tu regardes ton ado en train de bouffer son MacBacon vintage, tu te demandes s'il le mange parce qu'il n'est pas intelligent ou si c'est parce qu'il l'enfourne qu'il va devenir bête ? Eh bien la réponse n'est pas claire. Il y aurait un peu des deux. 

Car l'intelligence repose sur des facteurs multivariés.
Et la longévité aussi.
Bref, on ne sait pas trop comment ça s'imbrique. L'autorenforcement semble primordial. En effet, être intelligent rend plus prudent (en comportements, en alimentation...) et le fait d'être prudent améliorerait l'intelligence, puisque pour être prudent il faut prévoir et donc s'informer, acquérir du savoir et réfléchir. Et lorsque tu réfléchis, tu fais plus gaffe donc tu améliores ta qualité de vie et donc ta durée de vie s'allonge.

Ce qui sous-entend quand même que les intelligents tendent à devenir plus intelligents. Et les pas intelligents à rester bêtes mais à mourir plus jeunes. Dans quelques siècles, si nous ne disparaissons pas tous en décembre 2012, la race humaine sera donc composée uniquement d'une élite intellectuelle et physiquement saine.

Elite terrienne se délectant d'un gloubi boulga équilibré et nutritif pour nourrir son intelligence (XXXVIIIème siècle).


2 commentaires:

  1. J'aime quand des billets de ma tracklist se heurtent. D'un coté toi qui nous affirme comme je le pense que l'homme va continuer à devenir de plus en plus intelligent de l'autre un billet prophétisant que la télé va tous nous abêtir (et cela de plus en plus puisqu'on regarderait de plus en plus la télé)(http://goo.gl/H7Q6r).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la télé n'abêtit pas en soi, ce sont certains programmes qui le font.
      Il y a une grande différence entre "Secret Story" et "C dans l'air" me semble-t-il.
      Dans une émission documentaire, les informations proposées peuvent y être aussi "bonne" que dans un ouvrage sans problème.
      Après il y a l'apprentissage de la télé. Il faut apprendre à la regarder, à la critiquer et à discuter/débattre de ce qui s'y dit.

      Supprimer

Stats