jeudi 21 juin 2012

J'aurai du...

Alors que j'étais dans un magasin, qui comme tous les magasins se sent obligé de nous refiler de la musique de fond, alors que fut diffusée une chanson que je ne connaissais pas.
Et que je mis à écouter attentivement.
C'est un type qui chante, j'ai même cru que c'était du Obispo c'est vous dire.
Le refrain c'était :
J'aurais dû te dire
Les mots que les hommes ne disent pas
J'aurais dû t'offrir
Les mondes que j'avais peints pour toi
J'aurais dû mourir
Puis renaître pour que tu me croies
J'aurais dû...
ton absence mord
Comme un matin d'hiver
Dans le décor
D'une saison en enfer
Le sel des regrets
Qui rouvre mes plaies
Qui ronge mes nuits, je sais...

Je vous met le clip en-dessous pour que vous écoutiez en entier si ça vous dit.

L'oreille tendue, j'écoutais. Et je me marrais. Toute seule (la psy devait avoir l'air d'avoir besoin d'un psy c'est sûr).

Je me marrais parce que 30 minutes avant je venais de finir une consultation avec un couple.
Un couple au bord du divorce. 
Elle n'en peut plus. De toute évidence ils ont évolué de façon à s'éloigner de plus en plus l'un de l'autre.
Il l'écoute. Ce n'est pas du genre à beaucoup parler. Il a du mal à comprendre ce qu'elle ressent et même ce que les autres ressentent. Il ne va pas bien, je le sens dépressif. 
Elle continue ses explications, elle exprime ses demandes.
Et il sort :

J'aurai du... te parler
J'aurai du... faire ceci
J'aurai du... faire cela
Si j'avais su, j'aurai...

Sa femme est effondrée.
Je le regarde et je lui sors : "Ok, nous entendons vos regrets. Mais ils concernent le passé. On ne change pas le passé et les "j'aurai du" n'expriment que le passé et ne changent rien. Mais vous et votre épouse vivez dans le présent, alors vous pouvez quoi aujourd'hui et maintenant ?".

Sa femme et moi n'avons pas obtenu de réponse.

Il aurait du, moi je vous le dis.



4 commentaires:

  1. il avait certainement ses raisons pour ne rien dire ce jour là, on ne peut pas dire les choses qu'on aurait dû dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a pas répondu plus tard non plus.
      J'ai été "gentille" avec lui, je n'ai pas voulu lui dire "que devriez vous faire ?" afin de ne pas lui mettre la pression.
      Là où je te rejoins c'est qu'il ne sait pas vraiment s'il aurait du faire ceci ou cela ni même l'impact que cela aurait eu à ce moment. D'où l'inutilité de sa réflexion. A être ancré dans le passé, on ne se rend pas compte de ce qu'on risque de perdre dans le présent.

      Supprimer
  2. oui c'est vrai, mais on sait aussi ce que l'on ne veut plus gagner, a être ancré dans le passé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire que le fait de rester ancré dans le passé est un choix pour ne pas être dans le présent ? Je suis totalement d'accord. "c'était mieux avant" lol
      (contente de te relire Droufn)

      Supprimer

Stats