mercredi 4 juillet 2012

A la crèche...

Je passais devant une crèche.
De l'extérieur on voit la cour avec les petits et les éducatrices (je ne sais pas comment on dit pour les personnes qui travaillent en crèche).

Une toute petite gamine construit une espèce de tour, y a pas vraiment de forme spéciale en fait, bref elle empile de très gros légo.
A côté d'elle un petit gamin fait la même chose.

La gamine hurle brutalement. Le gamin essaie de lui faire tomber quelques légos.
Et l'éducatrice hurle "si tu lui fais tomber sa tour, je viens et je fais tomber la tienne !".

Ben tiens.
La toute puissance adulte contre la volonté de l'enfant.
Il aurait plus simple de faire preuve d'une explication éducative, un truc dans le genre "ce n'est pas très sympa, est-ce que tu aimerai qu'elle te fasse tomber ta tour ?".
Et s'il l'a fait tomber quand même dire à la gamine "puisque c'est comme cela tu es autorisée à faire tomber sa tour si tu en as envie". 
On renvoyait l'enfant à l'enfant. 
Le geste de l'un au geste de l'autre.
La légitime défense avec une vertu éducative et cognitive.
Non, tout de suite la violence adulte. L'enfant ne peut pas s'opposer à l'adulte. En plus ce gamin il n'a rien fait à l'adulte. Il s'en prend à la petite fille à côté de lui. Or c'est l'adulte qui répond en prenant fait et partie contre le gamin, sans même chercher à savoir ce qui a bien pu motiver le geste (la gamine lui a peut être tiré la langue).
Bref, une nana adulte décide qu'elle a le droit de s'attaquer à un enfant parce que lui s'en prend à la tour d'un autre enfant. 
Certes le rôle de l'adulte est d'être un référent et un protecteur, mais être protecteur de l'un veut-il dire d'être obligatoirement agresseur de l'autre ?

A quand des tests psychologiques pour les recrutements du personnel éducatif ?





3 commentaires:

  1. Éducatrice, c'est déjà mieux que "crechière" que nous avait inventé ma puce, mais officiellement c'est puéricultrice. elles sont donc censées avoir suivi une formation spécifique pour encadrer la petite enfance. Seulement il ne doit pas y avoir plus de pédagogie dans leur formation que pour être prof. Évidement il y a encore moins de contrôle pour les nounous mais la on peut en trouver certaines bien mieux renseignées sur ces sujets.

    RépondreSupprimer
  2. C'est joli "créchière", belle imagination !
    Formation des auxiliaire de puériculture : "accompagnement d'un enfant dans les activités quotidiennes" 5 semaines et la formation peut être faite à distance. Mais ce n'est pas uniquement une question de formation, je connais des AP qui ont choisi cette voie parce qu'il y a des débouchés et pas parce qu'elles aiment les enfants.

    RépondreSupprimer

Stats