lundi 20 août 2012

Comment se soigner lorsqu'on est agoraphobe ?

Rappelons à mes chers lecteurs que l'agoraphobie est la peur des espaces publics et par extension la peur des grands espaces. 
En général, on met là-dessous toutes les peurs de sortir de chez soi.

Les patients arrivent assez facilement à identifier cette phobie, car cela devient vite handicapant. En effet, il faut sortir pour faire certaines courses, allez au travail... Et trouver quelqu'un qui veuille bien vous accompagner n'est pas toujours facile.

Car l'agoraphobe arrive à sortir s'il n'est pas seul. L'autre sert de protecteur, de doudou. L'agoraphobe devient l'emmerdeur de service, celui qui exige d'être avec quelqu'un pour faire quelque chose. C'est un véritable terroriste qui manipule pour arriver à ses fins.

Ce que ne voit pas l'agoraphobe au départ c'est que souvent il présente d'autres troubles, dont principalement les attaques paniques et bien sur des angoisses.
Difficile de savoir qui arrive en premier l'agoraphobie ou les crises.
Mais dans tous les cas le patient expriment de grosses angoisses liées autant à la peur de vivre sans contrôle et de mourir sans rien n'y pouvoir. 
L'agoraphobe a besoin de tout contrôler. Toute sa vie est sous contrôle ou en tout cas certains pans. Mais les surprises de la vie et la mort, il n'y peut rien. 
Il n'est pas rare que l'agoraphobe ait été confronté à un décès qui l'a énormément marqué et qui lui a fait prendre conscience que la mort pouvait survenir à tout moment et sans prévenir, quelque soit l'âge et l'amour qu'on nous porte.
Mais soyons réaliste, l'agoraphobe a surtout peur de lui. Car il n'est pas rare qu'il souhaite voir mourir quelqu'un. Mais cette pensée lui est insupportable, parce que c'est une personne à laquelle il dit tenir. Il a peur de passer à l'acte. L'agoraphobe est souvent attiré par les émissions d'enquête et de crimes. Je me souviens d'une patient qui après chaque film policier rêvait qu'elle torturait et tuait quelqu'un.

Il tue l'autre, mais dans cette impossibilité se torture et se tue lui. Il doit cesser d'exister.
Sortir c'est risquer de tuer, mais c'est aussi avoir peur que tout le monde lise ses pensées. 
Alors il faut se soustraire du monde, cesser d'exister. Mais comme il a peur de mourir.... 
Cela génère des conflits et des angoisses sans fin. 

L'agoraphobe est souvent aussi claustrophobe. Car dans les endroits clos il ne contrôle plus rien et imagine le pire, c'est à dire qu'il va mourir.

Lorsque l'agoraphobe arrive enfin à savoir à verbaliser qui il voudrait REELLEMENT tuer, alors les crises s'appaisent.
Il faudra en plus y adjoindre des techniques cognitivo-comportementales, car on cesse pas d'avoir peur en claquant des doigts. Modifier ses pensées, modifier ses apprentissages en passant aussi par la confrontation à ce qui lui fait peur.

Juste pour finir, le gros problème des agoraphobes, vous l'aurez compris, c'est de sortir de chez eux pour aller chez le psy. Or trouver un psy qui fait des consultations à domicile n'est pas toujours facile (d'autant qu'on est hors cadre, mais blablabla). Mais même lorsque les consultations débutent à domicile, il y a un moment (à très court terme) où le patient doit venir vers le psy. Les agoraphobes qui arrivent dès la première consultation à venir au cabinet du psys sont en général très motivés mais déjà sur la voir de la guérison.




9 commentaires:

  1. S'en sortir?? Pourquoi faire d'abord ??
    On s'arrange pour avoir un certificat d'arret de travail, on est payer, on fait ces courses en ligne, trouve un bon jeux ou des films et serie a regarder pour s'occuper la journée, on trouve un voisin sympa pour deposer le courrier sous la porte et puis voila :)
    Bon par contre avec un chien faut s'arranger avant pour l'abandonner sur le trotoir, on lui ouvre la porte en grand avec un bon coup de pied au cul il finira par trouver domicile ailleurs.

    Si on vit avec un conjoins on fait genre en demandant a un psy de passer (yen a une sur montrouge parait qui fait ca a domicile) et hop ca fait genre on veut s'en sortir et hop la belle vie devant l'ordi et sans bosser :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euuuuh ??? Des gens qui se mettent faussement en arrêt, qui touche le chômage et qui en plus ne trouvent le temps de rien faire, ni la bouffe, ni s'occuper des gosses, ni se laver, qui ne font que surfer, avec un conjoint qui fait tout, j'en connais... et en plus, ils ne sont pas agoraphobes. Pfff, faudra que je leur conseille alors.

      Supprimer
    2. Oups j'ai oublier de signer...
      Chomage et arret maladie cpo pareil... Quoi que d'un coté ya des boulot qu'on peut faire a domicile.

      Supprimer
    3. Oups oublier de signer.
      Chomage et arret maladie rembourser par la sécu c'est pas pareil, possible meme aprés de negocier pour l'AAH...

      Supprimer
  2. Est-ce qu'on peut-être agoraphobe par période? Ou c'est forcement tout le temps? Question étrange sans doute, mais j'imagine que certaines personnes font des crises d'agoraphobie ponctuelles, sans être étiqueté "agoraphobe"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas tout mélanger. Lorsqu'on est agoraphobe on l'est tout le temps, même si pour certains arrivent par exemple à aller au travail mais pas au marché, pas dans la rue, pas au cinéma.... il faut pouvoir contrôler son environnement. Par contre, ça commence en douceur et ça s'intensifie avec le temps.
      Les "peurs" de certains espaces ou de sortir ponctuellement sont représentatives d'expression d'angoisses. Cela peut mener à de l'agoraphobie avec le temps si les angoisses ne sont pas prises en charge.

      (merci à tous les anonymes de passage de prendre un pseudo)

      Supprimer
  3. moi je suis topophobique c'est une phobie dérivé de l'agoraphobie,je vie seul,je sors seul,de 1,parce que je n'ai pas le choix et de 2 , parce qu'il le faut,mes crises de panique sont terrifiante,sa fait plus d'une vingtaine d'année que je suis malade,ce que je voudrais maintenant c'est une solution miracle car j'ai épuisé tout les recours qui était à ma disposition,pour finir je dirais que ma phobie m'a conduis à l'isolement social et à mon age c'est de plus en plus insupportable .

    RépondreSupprimer
  4. en ce qui me concerne je suis en invalidité , je n'ai pas le droit de travailler ( décision de la MDPH) je n'ai ni femme ni gosses ni amis ni famille , le psy ne me sert qu'à me délivré des ordonnance je vie en vase clos moi et ma topophobie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi avez vs si peur des autres au point de ne leut donner qu un rôle d utilité dans votre vie ? Pourquoi fuyez vous le plaisir ?

      Supprimer

Stats