lundi 17 septembre 2012

L'exercice d'écriture de l'automne

Je vous avais annoncé il y a peu que je vous proposerai un nouvel exercice d'écriture.
Cet exercice sera très personnel aussi il ne s'agira en aucun cas de porter une analyse sur ce qui sera écrit, juste un constat, si le contenu vous touche par exemple....

L'exercice devra m'être envoyé par email à vergiberation[@]gmail.com (sans les crochets). Vous avez le droit de me demander que cela paraisse sous un autre pseudo que celui qui vous est habituel bien sur.

L'exercice :

la forme : une lettre
conditions : vous le savez c'est la fin du monde le 21 décembre (LOL, on va faire comme si), il vous reste donc théoriquement 3 mois de vie
à qui : à la personne à laquelle vous aimeriez dire quelque chose sans jamais avoir osé
comment : le négatif comme le positif, une explication, un pardon, etc... ce que vous voulez
la longueur du texte : celle que vous voulez
date limite de remise du texte : 5 octobre 2012





34 commentaires:

  1. Réponses
    1. Lorsqu'on a dit ce qu'on avait à dire et à qui on devait le dire, il n'y a plus rien à dire c'est évident.

      Supprimer
  2. Cher Mario,

    Avant de mourir je tenais a te dire la vérité.
    A savoir que tu es bien débile d'avoir cru toute ces années que je me faisais kidnappé par Bowser alors que ca a toujours été mon amant et que c'était juste une couverture pour passé des vacances pénarde loin de toi.
    Ne cherche pas a venir me retrouver.

    Adieu.

    Peach.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire le pitre pour gérer l'angoisse... Mario dis moi que tu vas pas abandonner le kaaaaaaaaart !!!

      Supprimer
    2. Ben nan! En recevant cette lettre il va se rendre compte qu'il n'a plus aucune raison de vivre, prendre son kart et se jeter dans une falaise rempli de plante carnivore.


      SInon quel angoisse ??

      Supprimer
    3. Laquelle je n'en sais rien, mais cette façon de cacher son émotivité...

      Supprimer
    4. Tiens j'étais persuadé que c'était aujourd'hui la dead line puis au final j'ai encore du temps...
      Bon du coup je vais pouvoir tapé mes pensé demain...

      Supprimer
    5. non la date limite c'est le 5 à minuit !

      Supprimer
  3. Ca a l'air terrible comme exercice... j'en ai froid dans le dos. Je ne sais pas si moi-meme j'aurai le temps d'y participer mais... bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur que 3 mois à vivre ça laisse peu de temps pour l'écriture... ;-)

      Supprimer
    2. Absolument, y'a bien mieux à faire... :-)

      Supprimer
    3. Mourir en paix ce serait bête non ? lol
      D'une façon général, je pense que quand on a vécu des années torturées, c'est pas 3 mois de plus qui vont y changer grand chose....

      Supprimer
  4. Hum, intéressant, mais plus je réfléchis et plus je m'aperçois que j'aurais beaucoup de lettres à envoyer si je me penchais vraiment sur la question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tss tss, ça c'est une façon de se défausser. Il n'y en a qu'une qui compte.

      Supprimer
    2. Je ne me suis pas défausser ;)

      Supprimer
    3. LOL. J'aime bien se mot "défausser" = se défaire d'un problème. En écrivant, on se défait d'un problème (on se défausse de celui-ci) et en n'écrivant on se défausse aussi (du travail d'écriture). Le français est pratique... !

      Supprimer
  5. Bonsoir !
    Je trouve cet exercice d'écriture très intéressant, c'est réellement une excellente idée mais... je passe mon tour (il me fait très peur cet exercice à vrai dire. J'imagine que c'est un peu le but mais je crois que je préfère faire preuve de lâcheté...)
    Passez une très bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas de la lâcheté, comme tu l'écris c'est de la peur. C'est donc cette émotion qui te contrôle, elle fait ce qu'elle veut de toi.

      Mais tous posez vous la question : s'il ne vous restait vraiment que 3 mois à vivre, de quoi avez vous encore peur ?

      Supprimer
  6. Quel est le but de l'exercice s'il n'y a pas d'analyse derrière..? c'est juste histoire de rendre la lettre publique en la publiant sur ton blog?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lettre sera publique oui mais avec des pseudos différents, donc quelque part personne ne sera à qui s'adresse vraiment le contenu... à part l'auteur.
      De toute façon ce type d'exercice qui n'en n'est pas un d'ailleurs, parce que ça n'a vraiment rien de facile, ne donne jamais lieu à analyse. Il y a un moment où les choses se doivent d'être dites... et ne le seront jamais. C'est au moins l'occasion, ne serait-ce qu'une fois de l'exprimer, d'arriver à le sortir.
      Mais le but premier est de laisser une trace. Rien ne se perd sur le net. Et à moins d'une réelle fin du monde globale ou électronique, rien n'effacera ce qui paraîtra ici.

      Je trouve surtout passionnant les réactions. Je crois qu'il y aurait plus à dire en analysant les réactions de ceux qui ne disent qu'ils ne feront pas l'exercice...

      Supprimer
    2. Je pense que l'exercice en soi est suffisant, il suffit de le faire... pour soi, c'est tout. Si on arrive à aller au delà de ces éventuelles peurs ou autres "blocages", il peut être trés révélateur. Après le publier sur ce blog ou pas a peu d'importance je crois, si ce n'est pour l'instigatrice de l'exercice. Mais si j'ai le temps de le faire, je l'enverrai pour qu'il soit publié sur ce blog...

      Supprimer
    3. Tu penses ce que tu veux mais tu as tort. Mais j'aurai grand plaisir à publier ta lettre (et à changer ton pseudo si tu le souhaites)

      Supprimer
    4. Pourquoi j'aurai plaisir à publier ta lettre ? non je plaisante. Pour la même raison que lorsque un psy te fais écrire un courrier il te demande de le lire, pourtant tu ne le lis pas à la personne concernée.. Le transfert fonctionne de bien des façons et qui sait qui lit ce blog ?

      Alors les autres lecteurs et lectrices rien à dire ?

      Supprimer
    5. Si il me restait 3 mois à vivre, je répéterai aux personnes que j'aime combien je tiens à elles, bien qu'elles le savent déjà car je leur dit et leur montre.
      Mais je ne perdrai pas de temps à écrire ce que je reproche à d'autres, trop de violence, ça me pourrirai mes trois mois lol.

      Supprimer
    6. Pourquoi partir du principe qu'il faut écrire des reproches, du négatif ?

      Supprimer
    7. Bin c'est positif de dire aux personnes que je tiens à elles.

      Supprimer
  7. Désolé de botter en touche, mais là, je n'ai vraiment rien à dire.
    Ce n'est pas de la mauvaise fois, tu sais que j'adore tes exercices d'écriture mais il se trouve que dans la situation proposée, si la fin du monde était pour dans 3 mois, j'aurais autre chose à faire que faire une lettre !!!
    Non, ce n'est pas un échappatoire facile, je me suis vraiment mis en situation et là, ce qui compte, c'est agir. vite. Efficacement. tu veux dire un truc à quelqu'un ? 3 minutes au téléphone. Parce que vraiment j'ai essayé, mais ce que j'aurais à dire est purement organisationnel, rien de profond.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi. Mais agir n'est pas possible pour tous. L'intérêt de la lettre permet déjà de faire un pas.
      Mais je note au passage la notion de téléphone et pas de face à face.
      Et encore une fois, ceux qui ont pu faire leur cheminement n'ont plus rien à régler bien sur.

      Supprimer
    2. Le téléphone c'est un peu ringard, non avec un sms on perd moins de temps ! Nakito si c'est la fin du monde je pense que tu peux oublier les aspects organisationnels... Perso j'essayerai de faire en accéléré avec ma petite famille toutes les choses que nous avons envie de vivre, mais à mon avis ce serait un tel bazar que ça ne serait pas forcément possible. Pas de lettre pour moi.
      "mourir en paix ce serait bête, non" oui certes mais je trouve surtout que "vivre en paix" ce serait top. Je conçois mieux l'idée de parler à la personne qui va pas tarder à être attrapée par la grande faucheuse pour évacuer certains traumas ou des souffrance... et vivre mieux. Après si on a dépassé les problèmes cad que ce n'est plus un problème, est-il vraiment nécessaire de remettre ça sur le tapis avec la personne en question ?

      Supprimer
    3. Euuuh non. Mais comme c'est la 3ème fois que je l'écris, je suppose que c'est pas clair... Je dis ça...

      Supprimer
    4. par "passé à l'action" j'avais compris avoir réglé ses pbs en direct avec la personne, ce que je voulais dire c'est qu'on peut les avoir réglé seul ou avec l'aide d'une personne.

      Supprimer
    5. Le rêve de tout psy est que ses patients règlent leur problématique en face à face ms ce n est pas toujours possible (distance, décès...). Le plus dur n est pas toujours de dire ms d entendre réponse...

      Supprimer

Stats