jeudi 21 février 2013

Changer un pneu où comment la philo est partout...

Alors que de bon matin il me pris l'idée d'aller faire laver ma voiture, pendant que l'automate a bandes "douces" s'évertuait à enlever la saleté en rayant ma carrosserie (non pas la mienne celle de ma voiture), un homme était garé juste à côté sur le parking de la station service.

De bon matin lui avait décidé de changer un de ses pneus.
Il ouvrit un coffre super bien rangé (pas comme le mien puisque vous voulez savoir).
Il pris son cric le posa devant sa roue (arrière) et cric cric cric assura comme un ouf à la manivelle.
Puis il pris son écrou de sécurité, sa clé et démonta ses écrous sans forcer.
Il enleva son pneu.
Qu'il posa délicatement sur le sol.
Puis il attrapa son autre pneu et refit les différents mouvements pour tout remettre en place.

Et lorsque ma voiture fut lavée, soit 5 minutes au total, il avait fini.

Je serai bien incapable de faire ça si vite (je n'ai pas dit que j'étais incapable de la faire, nuance).

De toute évidence ce n'était pas la première fois qu'il faisait cela.
(Ca ne m'est jamais arrivé)
(ca viendra je sais)

Mais je me disais que la dextérité qu'il mettait à changer sa roue était typique de l'approche qu'on a de la vie.
Certains n'ont pas peur des changements.
Certains essaient et voient si ça fonctionne.
Certains, face à l'adversité, ne s'effondrent pas et mettent tout en oeuvre pour régler le problème.
Certains le font avec facilité, d'autres pas.
Certains regardent les autres se débattre.


Et certaines ont des bombes anti-crevaison dans leur coffre....


De toute évidence, elle sait changer un pneu. Mais pas remettre sa culotte... 
On ne peut pas tout savoir.


5 commentaires:

  1. Ah ben c'est ce qui arrive quand on veut changer un pneue tout en profitant de la position pour faire un pipi rapide :p

    RépondreSupprimer
  2. bah figure-toi qu'en 11 ans de permis j'ai dû changer au moins 6 fois de pneu, alors si un jour ça t'arrive, appelle-moi je te montrerai car ça je sais faire les yeux fermés ! :o)
    et la dernière fois que ça m'est arrivé, c'était bien hilarant : sur l'autoroute, et comme le hasard fait bien les choses, j'ai pris une sortie 200 m plus loin. Je me suis arrêtée juste après le péage, à 20 m d'un fourgon de l'escota. Ah oui, important, c'était en plein été, donc il faisait chaud, il y avait un peu de mistral, j'étais en jupe courte moulante et débardeur. J'ouvre mon coffre, sors ma roue de secours et vlà ti pas une blonde sexy perchée sur talons aiguilles qui vient m'accoster et me dit avec un accent étranger : "oh mon mali va venil vous zédeï!"
    un petit chinois à l'accent très français vient très pressé, de toute évidence ça le fait chier ! donc je lui dis que ce n'est pas la peine, je sais faire. Du coup, il a juste desserré les boulons et ils se sont barrés. Tout le temps où je me suis chargée de remplacer ma roue, j'ai vu des dizaines de bagnoles (conduites par des mecs) ralentir à mon niveau, puis redémarrer en trombe après s'être rincé l'oeil.
    Peut-être aurais-je dû mettre ma petite culotte sur les chevilles !! ;-) ahh la galanterie de nos jours... mais bon, pour moi, c'était mieux ainsi car on sait comment sont les hommes...un donné pour un rendu huhuhu !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 6 fois ! Je ne sais si je dois être admirative ou me demander si tu ne roules pas trop près des bords de route !

      Tss tss comme si il n y avait pas de nanas qui étaient passées sans s arrêter. Je pense qu aujourd hui une nana en mini qui change sa roue tout le monde se demande si ce n est pas 1 gros piège pour piquer la voiture de la personne qui dépannerait....

      Supprimer
  3. principalement des clous/vis sur des parkings et une lacération par vengeance...

    Rooh, les gens ont vraiment l'esprit tordu de nos jours :) mais c'est vrai malheureusement, et ce sont toujours les honnêtes gens qui pâtissent des déviances des autres... comme quoi, toujours savoir se débrouiller par soi-même !

    RépondreSupprimer

Stats