lundi 11 mars 2013

Joue au psy ! (5)

Sofia s'est mariée il y a 10 ans. Elle a arrêté de travaillé. Elle a un mari qu'elle aime, un enfant de 9 ans, une belle maison, elle se dit heureuse. Un après-midi son époux rentre plus tôt car il doit lui parler. Il lui annonce qu'il souhaite la quitter. Elle pense tout de suite à une autre femme, mais il l'a rassure, il n'en n'est rien. Au travers d'explications floues, elle comprend qu'il s'ennuie dans cette vie. Après quelques heures sous le choc, Sofia décide de reconquérir son mari pour réussir à le garder. Elle fait à nouveau attention à elle, elle est moins centrée sur leur enfant et propose même d'entamer une thérapie de couple. Contre toute attente les relations entre son mari et elle se détériorent rapidement. Il devient infernal. Elle ne sait plus que faire pour améliorer la situation.

Qu'en pensez vous docteur ?

A vos écrits !

--------------

Emma le jour où j'ai besoin d'une assistante je te fais signe !
Mais oui, bon sang, mais c'est bien sur ! Joséphine s'accroche à une vie qui n'existe plus.

Je suis sûre que beaucoup d'entre vous ont cogité, sans rien écrire, en se demandant ce que Joséphine pourrait bien faire de plus. Et bien rien. Son mari a été clair, il veut partir. Pourquoi donc le retenir ? Quelle envie de toute puissance, quel besoin de domination, quelle emprise psychologique ! Que du pathologique là-dedans. Lorsqu'une personne veut partir, il faut la laisser partir. Pourquoi chercher à en faire une esclave ou un pantin ?

Joséphine, bien sur a été surprise. Son compagnon a fait son cheminement de son côté, il y a déjà quelques temps certainement qu'il se prépare à cette séparation. Elle non, elle prend la nouvelle de plein fouet et elle est donc "en retard" dans les processus psychologiques. Ce que l'on peut comprendre. Mais cela va plus loin, elle n'accepte pas cette séparation. L'aime-t-elle vraiment ? Après tout si on aime une personne on pourrait penser qu'on va lui laisser sa liberté... Aime-t-elle surtout l'image sociale que lui permet d'avoir son compagnon ? Sans doute. Cette image est rassurante, tout est beau. Elle pensait même ne plus besoin d'avoir à faire d'effort dans la séduction. Dans cette vie tout paraissait acquis, mais c'est une vie fantasmée et elle est rattrapée par la réalité où tout peut changer et où rien n'est acquis.

Joséphine va devoir admettre que son compagnon a déjà changé de route. Il ne suit plus la même qu'elle. Et elle de son côté, va devoir accepter l'idée de quitter cette route pour en construire une autre. Apprendre à ne pas vouloir contrôler les autres et comprendre aussi qu'un couple ça s'entretient...

 





3 commentaires:

  1. Il ne l'aime plus, c'est déjà trop tard pour ranimer la flamme. Il veut la quitter, il ne lui demande pas spécialement son avis, il ne lui dit pas "attention notre amour se meurt, fais qqch !" non, sa décision est prise, il s'ennuie avec elle, il veut la quitter (cette vie, donc sa femme). Et elle, au lieu de le laisser partir, elle fait tout le contraire : elle l'étouffe. En plus elle n'a pas de boulot, ça doit être insupportable pour lui, elle ne doit vivre que pour lui, à travers lui. Désolée Sofia mais il va falloir accepter, vous avez vécu une belle histoire mais vous ne l'avez pas assez entretenu et la relation est morte. D'ailleurs peut-être qu'elle non plus elle ne l'aime plus (elle ne faisait plus attention à elle pour lui plaire), peut-être qu'elle est juste agréablement "casée", un mari qui bosse, un enfant, une belle maison, le must de la réussite sociale ! Elle ferait tout pour garder cela, cette vie. Tout sauf de respecter la décision de son mari qui n'en veut plus de cette vie là.
    Et puis l'expression "réussir à le garder", c'est moche !

    Mon frère a fait la même chose avec son ex, pendant des années il a joué à l'ordinateur pendant tout son temps libre, négligeant sa copine et leur enfant ... et quand elle lui a dit que ça n'allait pas, qu'elle ne l'aimait plus, là c'est devenu Superman, fini l'ordinateur, je vais m'occuper de notre fils et t'aider à faire la vaisselle, je vais refaire du sport et me faire beau, on achètera une maison, toi qui a toujours voulu un jardin, on sera une famille idéale, je t'aime ! Alors elle est devenue insupportable pour qu'il parte, mais il s'accrochait, jusqu'à ce qu'elle le quitte d'elle-même.

    RépondreSupprimer
  2. Exact. Récemment, j'ai mis un terme à une relation, non pas parce que je n'aimais pas ma partenaire, non pas parce que j'avais quelau'un d'autre, non pas parce que je m'ennuiais (quoique...), mais surtout parce qu'il m'était insupportable de voir cette femme que j'aimais malheureuse dans la relation... paradoxalement, j'ai ressenti un grand soulagement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Logique non ? Comment ne pas être soulagé de la fin d'une relation non équitable ? Mais on pourra se demander pourquoi cette femme, si elle était malheureuse, n'a pas pris les devants en partant d'elle-même. Attendait-elle que ce soit toi qui le fasse ? Beaucoup de choses se jouent là-dessous..

      Supprimer

Stats