lundi 29 juillet 2013

Star Wars (la Guerre des Etoiles) ou la quête du père

Starwars Main Theme by John Williams on Grooveshark


Quelqu'un que je ne citerai pas mais qui se reconnaîtra (et qui va finir par me demander des royalties, lol) m'expliquait avoir passé un après midi à revoir la trilogie de Star Wars (la guerre des étoiles qui d'ailleurs aurait du s'intituler "les guerres de l'étoile" ce qui aurait été plus logique puisque le but de tous les combats étant de détruire l'étoile noire).

Pour faire très très court, pour celles et ceux qui n'auraient pas vu la trilogie il s'agit d'un jeune type qui veut devenir pilote et qui finira, après une initiation, par devenir le héros de la force qui va sauver le monde. Face à lui un Empereur maléfique qui a comme bras droit un homme qui a sombré dans la force obscure afin d'asseoir le pouvoir du mal. Comme soutien le héros va s'appuyer sur un compagnon sans peur et farfelu, un extraterrestre en forme de grosse peluche et une princesse tout petite et coiffée de macarons. Bien sur le jeune homme va devoir passer par des rites initiatiques afin de devenir un homme puis un héros.

(les autres films prequels et compagnie n'ont pas de valeur ici car ils n'ont pas été construis sur le même principe)

Mais tout ça c'est de la fioriture.

Au début le jeune Luke Skywalker veut quitter ses parents pour accomplir son rêve, devenir pilote. Il évolue dans un schéma familial étrangement inversé, ici c'est le père qui tente à tout prix de retenir son fils au sein de la cellule familiale sous des prétextes divers et c'est la mère qui tente de séparer le père du fils et qui cherche à convaincre le père de lâcher la main de son fils. Nous apprenons alors que ce sont les parents adoptifs de Luke. Contrairement au rôle important des parents adoptifs pour Superman, ces parents là ne lui apprennent rien de son futur rôle d'homme ni de héros en ne lui transmettant aucune valeur morale si ce n'est la valeur travail. Luke les quittera sans un regard et nous n'en entendrons plus jamais parler tout au long des 3 films. Ce qui reste c'est l'idée que Luke n'a pas connu vraiment connu ses parents et que son père est mort dans des circonstances inconnues.

Luke va faire son apprentissage de la vie. Il va rencontrer un compagnon de route, Han Solo, roublard, grande gueule et débrouillard, qui se veut en contraste avec la personnalité de Luke, effacé, timide et méconnaissant les règles du monde. 

Comme nous sommes dans un film de science fiction et que ça se passe sur une lointaine planète, il y a plein d'extraterrestes de toutes formes, des gentils, des pas gentils. Des robots qui parlent, d'autres qui couinent. Tout ça sert de décor et d'accessoires.

Luke va alors rencontrer Obi Wan Kenobi. On ne sait pas vraiment qui il est au début. Un magicien ? Un mystique ? Un ermite ? Non, un homme qui possède LA "Force". Mais la force de quoi ? Et bien on ne sait pas bien. On apprend juste que cette Force permet de maintenir un juste équilibre interne et qu'elle sert le "bien". Obi prend sous son aile le jeune Luke qui voit en lui un guide spirituel, un apprenant du monde, celui qui va lui donner foi en lui. Bref, un père.

Je vous passe les péripéties diverses, mais c'est alors qu'apparaît la princesse Leia ou plutôt son hologramme, petite chose à l'air fragile qui cherche Obi wan qui est "son seul espoir". Et dont Luke tombe immédiatement amoureux. Or la princesse Leia est tout sauf fragile, elle est espiègle, battante et dévouée au "bien". Mais comme Obi Wan a pris un sacré coup de vieux, il décide de former Luke qui ira prendre sa place dans sa lutte contre l'autre côté de la Force, le côté sombre, la Force Obscure dignement représentée par l'Empereur et son fidèle bras droit Darth Vador (au début Dark Vador) qui veut dominer l'univers et faire régner son royaume. 

Or le méchant Empereur fait construire l'arme fatale (l'Etoile Noire) qui détruira toutes les planètes qui osent lui résister. Le méchant, méchant Empereur que voila. Et son second, planqué dans une armure noire qui lui permet de vivre, exécute tous ses ordres. Le méchant, méchant Vador. 

Et comme c'est dichotomique au possible, tous les gentils sont en blanc et les méchants sont en noir... Les traitres sont en clair avec une cape foncée...

Pendant ce temps, il se passe plein de trucs pas vraiment intéressant. Luke se met en concurrence avec Han à la fois pour leurs qualités de combattants mais aussi pour se taper la princesse. Qui joue sur les deux tableaux et, faut bien l'avouer, fout parfois le bordel. Quelle est mignonne ! 

Luke n'écoute plus Obi Wan et n'en fait qu'à sa tête, après tout c'est pas son père.

Alors comme Luke ne va pas bien et qu'il part en vrille et qu'il se prend pour le meilleur, on le colle chez le psy de service, le bien nommé Yoda. Vous prenez une tête de chat, vous aplatissez les oreilles sur les côtés, ça vous donne une idée de la tête de Yoda. Yoda qui est un bon psy ne dit jamais à son jeune patient qu'il est un abruti narcissique, il lui explique qu'il va devoir comprendre, accepter, avancer et devenir adulte. Ainsi il pourra assumer ses responsabilités. Bien sur LA question est omniprésente. "De quoi mon père est il mort ?". Yoda l'aidera à s'affranchir des apparences et à ne se fier à qu'à ses sens et la question deviendra "mon père est il vraiment mort ?".

Bonne question.

Pendant que Luke joue au télékinésiste de service et se pose des questions métaphysiques et pseudo existentielles, le reste de l'univers se bat. Mais de toute façon on sait depuis le début que c'est Luke qui sauve le monde, donc on s'en fait pas pour ça.

Lorsque Luke retrouve Han Solo et Leia, il a changé. C'est devenu un homme adulte prêt à se battre et à faire face aux réponses. Du coup Leia, qui a changé elle aussi et est devenue sexy, se sent encore plus proche de Luke et craque un peu plus et Han le supporte encore moins. Yoda et Obi Wan peuvent mourir en paix dans leur coin, la relève de la Force est assurée. C'est beau.

Luke va donc affronter la vérité. Il va combattre Darth Vador qui, après lui avoir coupé la main, lui balance "je suis ton père !!!" et Luke saute dans le vide. Ô vision symbolique ! Luke peut enfin lâcher prise et se séparer du père.

(L'etoile noire sera détruite, l'Empereur tué, bref ça fini bien. Enfin sauf pour l'Empereur du coup)

A la fin, donc, tout va bien, tout le monde danse sur une musique débile entouré de petites peluches gigotantes, les Ewocks. 

Mais tout a repris sa place. La main de Luke d'abord qui a pu lui être greffée. Leia dont Luke a appris qu'elle était sa soeur. Et qui va donc ne plus se tourner vers elle et laisser Leia à Han Solo qui prend le rôle de grand/beau frère. Apparaissent en filigrane, comme des fantômes présents au côté de vivants, tous les morts importants : Yoda, Obi Wan, Darth Vador (redevenu Anakin Skywalker)...

Star Wars, "La guerre des étoiles" c'est donc avant tout la quête du père. Et en re/trouvant ses origines, le héros peut enfin devenir adulte et accomplir sa mission. Chacun reprend sa place, la Force Obscure ne peut plus avoir prise et la vie reprend son cours sur des bases saines.

Que la Force soit avec toi.


Au début la princesse Leia avait un contrat avec Ladurée




7 commentaires:

  1. bravo pour cet excellent résumé...juste un point concernant les parents adoptifs de Luke, vous indiquez que ce dernier "...les quittera sans un regard et nous n'en entendrons plus jamais parler tout au long des 3 films."...et pour cause, ses parents adoptifs se font massacrés par les méchants de l'Empire dès le début de l'aventure !!! ceci explique cela ;-)
    Christian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exact. Mais les autres meurent et ils réapparaissent alors que les parents adoptifs (qui ont pourtant été présents pendant les 20 premières années de la vie de Luke ne font pas partie des fantômes de la fin).

      Supprimer
    2. Pour réapparaitre en « fantôme » encore eut-il fallu développer le pouvoir de « la force » durant son existence « terrestre », ce qui ne fut pas le cas des parents adoptifs, simples fermiers de leur état !!!...bon je vais prendre un peu l’air moi lol

      Christian

      Supprimer
    3. C'est une vision des choses tout à fait respectable. Pour moi la Force, c'est d'abord rester du côté du "bien" et mettre son esprit au service de la communauté pour la servir et la protéger. Ce qui sous entendrait que les parents adoptifs de Luke n'étaient pas de ce côté là.
      Cela sous entend aussi qu'il y a une élite, celle qui sait et qui est soit blanche soit noire qui a accès au savoir et qui sauvent ou plombe le monde en opposition à une population tout-venante qui n'est ni l'une ni l'autre. C'est une vision très oligarchique.

      Ce qui veut dire aussi que Leia n'est pas du "bon" côté puisqu'elle n'a rien développé si ce n'est le fait qu'elle 'sentait" qu'elle était liée à Luke.
      Anakin Skywalker réapparait parce qu'il a fallut qu'il meurre pour revenir du bon côté de la Force. C'est amusant d'ailleurs car dans la vie de tous les jours une fois les gens morts on leur trouve toutes les circonstances atténuantes et ils deviennent des Saints....
      Bon de toute façon, on s'en fout.

      Supprimer
    4. On s’en fout, on s’en fout !!! et pourtant il y aurait tant à dire ;-)

      Que la force soit avec toi !!!

      Christian

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec cette analyse sur bien des points mais je reste, malgré tout, une inconditionnelle de Star Wars :-).
    Luke, Han, Chewie, Z6 et D2 ont bercé mon enfance et adolescence....

    RépondreSupprimer
  3. Beaucoup plus intéressant dans les soirées dvd : 12 hommes en colère. Plus ancien mais ça ne vieillit pas. Et puis pas de masque pour Henry Fonda qui ne manquait pas de charme...

    RépondreSupprimer

Stats