mercredi 14 août 2013

Cahier de vacances psy 6 - En famille recomposée, on n'arrête pas de se disputer

Charlotte et son concubin se disputent à répétition, c'est-à-dire en moyenne une fois par semaine. Tout est sujet de disputes: les enfants, les finances, la sexualité, le manque de loisirs...

Cela fait 8 mois que Charlotte et Jacques sont ensemble. Ils ont les 2 adolescents de Charlotte presque à plein temps et la fille adolescente de Jacques en garde alternée. Avant de vivre ensemble, ils se sont fréquentés durant 16 mois, incluant des vacances familiales ensemble. Ils sont  séparés des parents de leurs enfants depuis environ 10 ans. Chacun a eu des flirts avant de se rencontrer, mais jamais aussi sérieux.

Avant hier, la dispute a dépassé les bornes en violence verbales et physique. Les enfants de Charlotte sont aux yeux de Jacques des "animaux". Et il lui reproche de favoriser ses enfants.


De son coté, Charlotte ne trouve pas sa place de belle-mère, car dès qu'elle a voulu gronder l'ado de Jacques au début de la vie commune, il s'est mis à prendre sa défense. Elle n'ose plus rien dire à sa fille, même lorsqu'elle met la télé tard dans sa chambre adjacente à la leur. D'après Charlotte, elle a un comportement extraverti, de "lolita" et de "petite femme d'affaire" déplaisant. Son père lui laisse trop de libertés. Charlotte aimerait pourtant des relations belle-mère/belle fille sereines, car ce n'est qu'une enfant de 12 ans et elle se sent le devoir de lui apporter une part d'éducation. Jacques accuse Charlotte d'être jalouse de sa fille... et la compare à son fils qui lui aussi est plutôt extraverti, mais passe aussi beaucoup de temps à jouer à des jeux vidéo. Sauf que Charlotte a laissé à Jacques le droit de le gronder s'il a un comportement à recadrer. La fille de Charlotte, elle, est très discrète et reste souvent seule dans sa chambre avec son ordinateur... Charlotte culpabilise de ne plus pouvoir s'occuper d'eux autant qu'avant leur vie de couple. Ils sont trop livrés à eux mêmes. D'autant plus que le déménagement leur a fait perdre leurs camarades d'avant (ils ont changé de ville et d'école). 


Jacques a laissé sa fille dans son ancienne école, et fait des allers-retours en voiture pour l'emmener et la ramener. Ils étaient d'accord pour tous les "traiter" à la même enseigne, sauf que ce n'est pas du tout le cas. D'ailleurs, à la rentrée prochaine, il a décidé avec son ex de mettre leur fille en école privée, qu'il paiera. Charlotte n'a pas été consultée et on l'a mis devant le fait accompli. Est- ce juste par rapport à ses enfants? Au budget? Charlotte ne pense pas être jalouse pas. Elle pense que c'est injuste de privilégier un enfant et pas les 2 autres, d'autant plus que lors de leur dernière dispute, il a mis en avant le fait que les enfants de Charlotte allaient dans un collège "pourri" au milieu d'une zone de cités malsaines...Ce qui l'a mise vraiment en colère.

Autre sujet de dispute : le chat... acquis il y a 3 ans pour sa fille. Avant la mise en ménage,  Charlotte a émis souhait de ne pas avoir d'animaux car source de travail en plus et de discorde entre les enfants. Il l'a convaincu que non. Or, sa fille ne veut pas qu'on y touche (et surtout pas les enfants autres enfants), elle court après dans l'appartement... Ce qui énerve Charlotte puisque je n'ai pas le droit de lui faire de remarques... Quand Charlotte en parle à Jacques, il préfère qu'ils se séparent plutôt que se séparer du chat...

Sexuellement, il a des troubles de l'érection depuis que le début. Charlotte a essayé de le soutenir, mais il inverse la tendance en l'accusant de ne pas plus être sexy...
Elle a  l'impression qu'il est toujours dans la plainte. Même lorsqu'elle pense que tout va mieux, il revient sur le passé. Il y a toujours quelque chose...
Question finances, elle travaille et gagne autant, voir davantage que lui. Sauf qu'elle me retrouve à faire plus de courses et moins d'épargne que lui... Pourtant, il était convenu qu'ils paierait tous les frais communs à part égales...
Pour les taches ménagères, pas trop de soucis, elle aime les faire. mais cuisiner, j'aime pas trop, et il se plaint de cuisiner trop souvent pour lui et les enfants de Charlotte qui rentre tard le soir.
 
Ils essaient de faire des concessions, mais malgré tout ils se disputent sans arrêt. Frustrations, jalousies, craintes, peurs, culpabilités... plein de sentiments désagréables. Pourtant, elle l'aime tant et lui dit l'aimer.
Elle pense qu'ils communiquent, mais tous ces sentiments désagréables prennent le dessus et la communication devient vaine.
 
Qu'en pensez vous ? (réponse samedi)



_________________

Ce qui vous parait évident en l'est pas pour Charlotte parce qu'elle ne porte plus un regard distanciée sur sa situation. Elle est dedans, sous emprise psy, passant son temps à se poser des questions mais surtout pas les bonnes.

Si nous faisons le point 
Charlotte et son compagnon se disputent chaque semaine
Tout sujet est bon pour se disputer
Son compagnon la dévalorise, l'insulte et la frappe
Il insulte les enfants de Charlotte
Il ne lui laisse pas sa place de belle-mère
Elle n'a pas le droit d'avoir de l'autorité sur les enfants de Jacques
Les enfants de Jacques font la Loi à la maison
Les enfants de Charlotte ne vont pas bien.
Charlotte a accepté de déménager et de séparer ses enfants de leurs amis ce que n'a pas fait Jacques 
Le chat, même si on peut admettre qu'il n'a qu'une maître, n'est pas partagé
Le chat est plus important que Charlotte
Jacques a pensé à se séparer de Charlotte
Ils en sont à tenir leurs comptes de dépenses en détail pour savoir qui dépense plus/ moins que l'autre
Elle se tape toutes le corvées ménagères et son compagnon n'accepte pas de les partager
Jacques n'apprécie pas de faire des choses pour les enfants de Charlotte

Listé comme ça, ça devient tout de suite criant non ?

Charlotte est empêtré dans sa relation car elle aime Jacques et est aveuglée.
Elle pense que ça peut changer, qu'une bonne psychothérapie familiale règlera les problèmes.
Mais le problème principal est que Jacques tente de dominer sa compagne et plus elle ne dit rien plus il abuse. 
De toute évidence on est dans la mise en place classique de situation de violences conjugales.
Charlotte pense qu'elle est coupable et qu'elle s'y prend mal, bref elle n'est pas une bonne compagne, ni une bonne mère, ni une bonne belle mère. L'emprise psychologique est totale, le dénigrement a déjà fait du dégât et le chantage affectif est en place. Jacques ne se remet jamais en question.

Une psychothérapie familiale ne donnera rien car, dans ce type de situation, il y a de forts risques pour que Jacques mette fin aux séances très rapidement. Il se sent victime et victimise ses enfants. C'est elle la "méchante".

Charlotte aurait surtout besoin d'une psychothérapie individuelle dans laquelle elle devrait tenter de comprendre pourquoi elle a eu besoin de se trouver un compagnon aussi agressif. Une faible estime d'elle même est sans doute en cause et elle rejoue certainement un schéma familial.




2 commentaires:

  1. Ohlala, moi je trouve leur couple completement pourri. Elle a quand meme le droit de faire des remarques a l'ado de son conjoint, puisqu'il partage le meme toit ! Et le mec qui dit qu'il prefere se separer du chat plus que de sa conjointe, ca manque de tact. S'ils ne font ne font meme pas l'amour en plus ... ya du boulot s'ils veulent rester ensemble !

    RépondreSupprimer
  2. On se demande si ils ont des points communs ces deux là et ce qu'ils font ensemble, voir si il ne vaudrait pas mieux qu'ils se séparent... surtout si ils en sont à se taper dessus...

    RépondreSupprimer

Stats