vendredi 23 août 2013

Hatsune Miku

Ben oui je suis dans une phase "asiatisante" certainement.



Après la vision des dépressions japonaise voila quelque chose de plus réjouissant : la chanteuse hologramme.

Depuis quelques années, un des plus grands phénomènes du Japon est l'engouement des fans pour une représentation virtuelle. 

Car Hatsune Miku, interprète de véritables tubes musicaux, n'existe pas. Elle a été créée de toute pièce. Ce n'est pas vraiment un hologramme d'ailleurs, c'est une création informatisée 3D projetée sur un fond. C'est super bien fait d'ailleurs.

Les fans en sont.... fans. Beaucoup de jeunes filles érigent cette popstar virtuelle en modèle à imiter tant en manières qu'en habillement. Beaucoup de jeunes hommes en sont fous amoureux, elle est la femme idéale.

A la base Hastune est un programme de synthèse vocale. Chaque touche sur un clavier permet d'émettre un son. Auquel on peut associer si on le désire de la musique. Hatsune Miku veut dire "son du futur".

Cette synthèse vocale a été "habillée" vers 2007. C'est une jeune fille comme les aime les Japonais et telle qu'on les trouve dans les mangas. Environ 16 ans, 42 kilos, 1 m 58. Elle change souvent de look pendant ses concerts.

En fait le programme qui permet à Hastune d'exister est utilisé pour faire d'autres animations. Ainsi, le programme sert pour créer d'autres univers, on l'utilise pour faire des concours de chants et de danses...  Ainsi pendant les concerts d'Hatsune, comme elle est vachement sympa, elle laisse des "copains" et "copines" chanter.

Pour l'instant ça n'existe qu'en Japonais, mais des versions en anglais voire en français sont prévues pour la fin de l'année. Et un jeu vidéo est prévu.

le marché Japonais a développé toute une stratégie marketing de produits dérivés qui marchent très forts.

Et si ça vous intéresse Hatsune Miku donne plusieurs concerts au Japon d'ici la fin de l'année. Et si vous n'avez pas les moyens de vous offrir le voyage, un concert exceptionnel sera organisé dans le cadre du salon Tokyo Crazy Kawaii paris en septembre. A vos cosplay !

Et comme vous êtes devenu fan, voici 3 heures de concert rien que pour vous ! (Kansai 2013, le concert commence à la 12ème minute)


29 commentaires:

  1. et beh... de la se souleve une question existentielle, soit :
    - déja que les jeunes gens, fans, groupi(e)s de star reelles se font mal en voulant etre comme leur idole comment vont-ils réagir face a une idole informatique ?
    j'ai envie de dire :
    - verre d'eau a moitié vide : ca va etre pire car une personne reelle ayant des mensurations a la barbie serait non seulement moche mais malade et en perte d'equilibre entre le poids de sa poitrine et la taille de ses jambes alors pour celles qui voudraient lui ressembler ca va pas etre coton!
    - verre d'eau a moitié plein : au moins les gens savent qu'elle n'existe pas et ne chercherons pas a lui ressembler car ils savent que c'est un idéal et que, par son statut d'idéal ils ne peuvent que s'en approcher et non etre identique alors peut etre qu'ils (elles) se detacheront de cette image et apprécieront le travail de l'informaticien et ses gouts mais sans vouloir lui ressembler...

    mouai ma version verre a moitié plein me semble un peu bisounours quand meme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MMMoui je suis d'accord avec ta conclusion.
      Car si le fait de savoir que c'est une image informatique suffisait à ce qu'elle ne soit pas prise comme modèle, y 'aurait pas des mec pour en tomber amoureux...

      Supprimer
  2. c'est scotchant... mais pas très étonnant de la part des japonnais.
    si ça prend de l’essor en France, je n'imagine pas trop les modes vestimentaires qui vont nous être imposées ! les "voici, gala,etc" vont se frotter les mains car il y aura de quoi remplir leur torchon.
    cela dit, ça doit être bluffant de voir ça sur scène. Et au moins, pas de risques d'annulation de concert pour "extinction de voix"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pas de grasse rémunération à payer ! Un ingénieur du son touche bien moins qu'une chanteuse sans voix réelle.
      Quant à la mode, je pense a priori que ça touchera surtout les ados. Mais là où je rejoins PAT c'est que les mensurations annoncées risquent de nous valoir de belles épidémies d'anorexie.

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas du tout, je suis fasciné, halluciné, bouleversifié !!!

    RépondreSupprimer
  4. Si le jeune Hikikomori était fan de Hatsune Miku, je suis sûre qu'il aurait moins le cafard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas sur, car il pourrait se dire qu'il ne la mérite pas...

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi est-ce qu'on ne verrait pas dans 'Miku' une forme nouvelle de création? L'informatique permet la création assistée par ordinateur. La pop, le trip-hop, la musique industrielle montre qu'il est possible de créér, de faire des oeuvres à partir de ces moyens techniques. Pourquoi s'en priver? Ce n'est pas parce que la voix de Miku est informatique que ceux qui l'ont créées sont dénués de sensibilité au contraire.
    Du coups, je ne vois pas trop en quoi Platon est bien placé là-dedans. Déjà parce qu'il ne voulait absolument pas dire cela, et ensuite parce qu'un processus créatif est forcément 'vrai'. Au moins subjectivement. Donc la notion de vérité voilée, de vérité non matériel, mais transcendantal, idéelle n'a rien à voir avec ça...
    Et puis, en plus, je l'avoue... j'adore Miku XD

    RépondreSupprimer
  7. Maenwe je suis d'accord avec toi. Le chant informatisé est une création humaine de même que l'image de Miku. Certes ce n'est pas humain, mais ce sont des créations au même titre qu'un livre de Pline l'Ancien ou qu'un tableau de Winterhalter ou qu'un texte de chanson de Didier Barbelivien. On aime ou on aime pas.
    Maintenant si on laisse le côté créatif de côté, il est évident que la voix réelle ne procure pas les mêmes sensations que la voix virtuelle. Les modulations dus aux émotions du chanteur sont -l'instant- inexistantes dans la voix informatisée.
    De même, si je peux comprendre qu'on aime le personnage (comme un personnage de dessin animé) ou qu'on aime les chansons, la ferveur pour cette image perçue comme une réalité, comme un personnage réel, pose quand même question.

    RépondreSupprimer
  8. C'est à mon tour d'être d'accord alors :p Ca pose en effet question; plus exactement sa pose, de plus en plus précisément, la question du choix. Nos moyens techniques deviennent à ce point important qu'il nous devient presque possible (et ce le sera un jour, à n'en pas douter, étant donné qu'on est déjà capable de greffer des têtes et de télporter un électron)de transformer simplement et proprement la réalité. Voir de s'en couper momentanément et de créer un autre monde, enchanteur, mystérieux, aux propriétés fabuleuses etc. Ca pose la question du choix: doit-on choisir de transformer le monde, et surtout, jusqu'à quel point puisqu'on le transforme déjà au quotidien. Et puis surtout, est-ce qu'on peut se couper de la réalité à ce point? En termes plus clair, est-ce que la virtualité de plus en plus importante dans nos sociétés ne nous coupent-elles pas des exigences de la réalité, de son importance, de son coût? quelque part, est-ce que nous humains, avons la moralité nécessaire pour prendre la place d'un 'dieu'?

    RépondreSupprimer
  9. Ici Dieu c'est moi. lol
    La notion de moralité est une une notion de valeur, de jugement. Elle n'a pas cours chez l'humain. La moralité n'est qu'une base qui permet de vivre en société en se croyant supérieur à l'animal. Bref un truc inventer justement par les êtres humains pour survivre. Comme si "tu ne tueras point" avait été édicté pour protéger les autres, c'était surtout pour protéger celui qui l'a édicter qui avait la trouille qu'on finisse par le tuer.

    Transformer le monde ? Mais le monde le fait tout seul. Nos Sociétés passent leur temps à regretter le passé (rester jeune, revenir au charbon, revenir au vélo... et pourquoi pas sans la roue aussi ???). L'univers se fout du passé, il avance dans le temps. Il se modifie sans cesse. Si la virtualité devient si importante c'est peut être parce que le monde que l'être humain s'est construit ne lui convient pas. Ou peut être qu'il ne lui convient plus, ce qui est autre chose. Après tout dans les années 60 on pensait qu'en l'An 2000 les êtres humains n'auraient quasi plus de corps avec des membres atrophiés mais avec un cerveau hypertrophié. Une énorme tête sur un petit corps, voire un cerveau posé qui commanderait une armée de robot. Ce qui laisserait le temps pour penser, philosopher, devenir encore plus intelligent. L'être humain s'en approche, le problème ce sont les contraintes matérielles. Parce que un gros cerveau sur une table qui réfléchit sur toute la journée, comment paye t il son loyer ? Comment gagne t il de quoi se nourrir ? Il fini par y avoir un écart énorme entre ce que l'être humain devient et ce que l'environnement (ou je devrais dire quelques financiers) imposent à l'humain.

    RépondreSupprimer
  10. Hum je suis d'accord avec cette notion de décalage entre l'homme en devenir et son environnement. Pour autant, même si le monde se transforme, les processus industriels bousculent ces changements. Le monde, avance à son rythme, et nous au nôtre. Ces deux rythmes diffèrent, et ça pose un sacré problème. Déjà parce que, fondamentalement, nous sommes issus de la nature et qu'en nous en éloignant, sans mauvais jeu de mot nous 'forçons notre nature'. Sans connotation moralisante.
    Quant à la moralité, est-ce vraiment une fiction sociale? Je ne poserai pas cette notion dans ces termes. Je dirai plutôt qu'aucune morale n'est 'en soi' absolu. Pour autant, rien ne prouve non plus qu'elle est foncièrement fausse. Par soucis d'impartialité, on DOIT postuler le non-absolutisme d'une morale. Parce qu'intellectuellement nous sommes capables d'envisager la non-effectivité de celle-ci. Mais à l'inverse, on se doit aussi de considérer que sa portée n'est pas négligeable, qu'elle est utile et que, peut-être atteint-elle un but métaphysique.
    Bon, ça fait beaucoup d'ergotage. Mais, de base, je n'aime pas trop taper sur la morale. JE l'ai déjà suffisamment fait avant xD

    RépondreSupprimer
  11. Les processus industriels c'est la nature, car c'est le naturel de l'être humain que de chercher à évoluer et à en faire le moins possible (la nature fonctionne toujours à l'économie). Je ne pense donc pas que nous nous éloignons de la nature, je pense que l'industrialisation c'est une nature qui a évoluée. L'homme d'aujourd'hui, le sapien sapiens, n'est absolument plus adaptée à la nature. Il n'a quasi plus de poils, ils ne peut plus manger que de la viande cuite et tout ce qui est "mou", les muscles sont peu développés, la vision est limitée.... Nous sommes adaptés à un environnement industriel pas à la jungle.

    Je suis d'accord sur l'utilité -encore une fois sociale- de la morale, mais intrinsèquement, elle ne sert à rien (à mon avis). Elle rien d'ailleurs totalement inadaptée dans une nature "naturelle" lol. Se dire que tuer un animal c'est pas bien, Ok je suis la première à le dire, mais franchement lâché dans la nature ça aide pas à se nourrir (et comme l'être humain n'est pas prévu pour bouffer des plantes, contrairement à ce qu'on veut nous faire croire selon d'ailleurs un accès de moralité toute industrielle).

    J'aime bien taper sur la morale, c'est très important de pouvoir remettre en question les fondements de nos comportements, cela ne veut pas dire ne pas appliquer les règles mais comprendre pourquoi on les applique et pourquoi on continue à le faire. La moralité c'est la cohésion sociale.

    RépondreSupprimer
  12. Intrinsèquement non, je suis du même avis. Peut-on envisager qu'elle puisse être absolu dans notre relativité? xD
    Les processus industriels sont issus de la nature, mais ils ne sont pas la nature pour autant. Peut-on alors parler de ... Nature assistée? Puisque pour le coups, ce n'est pas la Nature qui produit ces formes d'existence, mais bien nous.

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. Mais quelle différence entre cette projection et le rôle d'un acteur dans un film. Bien des personnes craquent sur un acteur ou une actrice en confondant ce que ces personnes jouent et ce qu'elles sont réellement. C'est l'image donnée qui attire par la réalité. Ces personnes n'aiment pas la sensibilité de celui qui joue, mais bien uniquement le rôle.
    J'ai été personnellement très étonnée de voir qu'à la fin du concert la projection présente tous les musiciens autour d'elle et elle le fait de façon enjoué, ils sortent de l'ombre et sont applaudis par les spectateurs. Celui qui programme, lui (ou elle d'ailleurs), n'oublie pas la dimension humaine. Il doit être débordé par le personnage qu'il a créé mais ça rapporte tellement que ce doit être difficile de tuer la poule aux oeufs d'or. Ca fait vivre beaucoup de monde aussi. Maintenant lorsque je vois ce qui "perce" à la télé, je me dis que souvent une projection n'est pas très éloigné des "cérébrés" qu'on tente de nous faire passer pour des Stars. Quelque part, ce modèle informatique peut être contrôlé, il ne se drogue pas, ne se fout pas à poil, parle correctement, bref c'est un modèle parfait pour les gosses non ? lol

    Maintenant il faut le rapporter à la Société japonaise qui a une vision des corps, de l'autre et de la sexualité très différents des nôtres.

    Je ne vois pas trop pourquoi tu nous renvois Platon ? J'en ai parlé quelque part ????

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  16. (pour Platon, j'ai du rater un truc...)

    Ben tiens comme si les humains que nous sommes n'aimaient que les autres humains. Mais nous aimons aussi nos animaux, nos objets. Y a des gens qui tueraient pour leur voiture. Y a même des fétichistes qui font l'amour avec des objets ! Alors une projection pourquoi pas plus ou moins que le reste ?

    Je serai plus tordue, mais encore une fois la Société japonaise ne fonctionne pas comme la nôtre, mais cette projection est censée avoir 16 ans avec le corps qui va avec ailleurs. Alors a-t-on affaire à un public de pédophiles ? Et si c'est le cas, n'est il pas plus rassurants de les savoir en extase devant une nymphette virtuelle que devant une vraie ado ?

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. Tu n'es qu'un hérétique !!
    Je suis absolument certaine que tu te rends compte qu'en fait tu es en train de "taper" sur les religions. Brulons les idôles ! N'adorons pas une vierge ! Les représentations pieuses à la benne !

    Excommunication !

    Et du coup, tu sais très bien que ce sont justement ces "pratiques religieuses" qui marquent l'entrée dans l''aire de l'être humain et qui nous différencient des animaux... enfin il paraît.

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les préceptes religieux ne sont que des préceptes égo-centrés. Ils ne visent qu'à se protéger des autres, aucun humanisme là-dedans.
      Miku (oui nous l'appelons désormais par son prénom as tu remarqué ?) dit dans sa chanson "the world is mine" :

      Princesse numéro 1 dans le monde,
      Apprends par coeur à me traiter comme une reine, ok ?

      Numéro un
      Remarque que ma coupe de cheveux a changé, c'est différent que d'habitude
      Numéro deux
      Sois sûr de regarder mes chaussures, reçu ?
      Numéro trois
      Quand je te le dirai, tu répondras en trois mots.

      Si tu as compris cela, ma main droite est libre, allez, fais quelque chose !
      Je ne dis pas réellement des choses égoïstes.
      Je veux juste que tu penses avec ton coeur
      Parce que je suis mignonne~

      Princesse numéro 1 dans le monde,
      Réalise-le, Hey Hey !
      Me laisser attendre est hors de question.
      Qui penses-tu que je suis ?
      Tire ! J'ai envie de quelque chose de sucré !
      Maintenant, ok ?

      Vérification, un, deux !

      Faute ? Être mignonne n'est pas une faute.
      Je n'ai pas besoin dêtre grondée.
      Tu sais ? Est-ce que tu m'écoutes ? Je dis
      Oh et aussi ? Un cheval blanc, tu connais ça ?
      Viens me chercher.
      Si tu as compris ça, agenouille-toi, prends ma main et dis "Ma princesse".
      Je ne dis pas vraiment des choses égoïstes.
      Même si tu peux me faire des reproches un petit peu, aussi ?

      Mon seul prince dans le monde
      Réalise-le, Hey Hey !
      Nos mains sont vides.
      Prince réticent et bluffant
      Tire ! Pourquoi ? Réalise ça rapidement.

      Tu ne peux pas me comprendre ! Ne peux pas comprendre...

      Un petit gâteau avec une fraise sur le dessus.
      Un délicieux pudding fait avec des oeufs sélectionnés.
      Tout ! Tout ! Je vais me retenir
      S'il te plait, ne pense pas que je suis une fille égoïste
      Je pourrais aussi faire le bien
      Tu seras désolé alors.

      C'est sur ! Parce que je suis...

      Princesse numéro 1 dans le monde
      Sois sûr de me regarder, ou peut-être irai-je autre part ?
      Soudainement, je fus pressée, mais soudainement.
      "Tu ne devrais pas courir plus loin, c'est dangereux" puis tu as tourné la tête.


      Si c'est un discours de gourou ça....

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Mécontente ? Non au contraire je suis ravie d élever le débat. C est juste qu on change de thème. Et les fondements religieux restent 1 sujet qui permet de se fâcher, certains déclenchent des guerres pr ça.
      Pour c est égo centré ? Je te l ai dit, le but est tjrs de se protéger soi sous couvert de protéger les autres.
      Tu as raison sur 1 point au moins (lol) ce n est pas la projection qui chante. Qu est ce que ça ns dit sur le Créateur (je mets exprès 1 majuscule) ?

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. Si si, tu vas me laisser dire ce que je veux parce que j ai un libre arbitre et qu en France nous sommes en démocratie. Si ça ne te convient pas c est ton problème. tu vois je t avais dit que c est le sujet qui fâche. Mais quelles interprétations tu fais ! Je dirai que rien n est désintéressé, c est même le rôle de l instincy de survie que de nous rendre égocentrés.
      Tout ce que ns faisons est le reflet de ce que nous sommes. Donc cette projection reflète certaines xhoses de son créateur (et pourquoi le percevoir négativement ? Diarit on que Dieu est un nerd désoeuvré par qu il a créé une créature tel que l humain ?).
      Ton discours tout entier ne cesse de renvoyer à une critique de la religion alors que tu t en défends. C est amusant.

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer

Stats